La façon la plus efficace (et économique) de réduire les impacts environnementaux de son alimentation !

A la recherche du geste le plus efficace pour réduire les impacts environnementaux de votre alimentation, tout en augmentant votre pouvoir d’achat ? Manger équilibrer, tout en réduisant, petit à petit et facilement, votre consommation de produits provenant d’animaux !

La viande : l’aliment courant au plus fort impact environnemental…

La viande, et les autres produits provenant des animaux (poisson, œufs et laitages principalement), ont un très fort impact environnemental négatif car :

– la production de viande produit plus de gaz à effet de serre que le secteur des transports (avions, voitures, etc) ! (source : Libération)

l’alimentation des animaux nécessite la production massive de céréales (soja, maïs, blé,…). Ces dernières sont souvent produites industriellement au Brésil, nécessitant l’utilisation d’OGM, engrais et pesticides chimiques et une forte déforestation. 80 % des protéines végétales produites dans le monde sont données en alimentation aux animaux d’élevages, pour produire donc des protéines animales !

Source de l’image ci-contre : Le Monde

70% des terres agricoles dans le monde sont destinées à nourrir les animaux d’élevages !

– la production de viande est responsable d’une forte pollution des eaux par les nitrates et le phosphore (par le fumier et les pesticides).

Je conseille fortement de regarder cette courte vidéo (5 minutes) très bien faite par le journal Le Monde, sur les chiffres clés de la production de la viande (cliquez ici).

Au-delà de son impact négatif sur l’environnement, la viande (et les produits issus des animaux) est de plus en plus montrée du doigt pour ses effets néfastes sur la santé du consommateur (cliquez ici pour en savoir plus dans un article du Monde).

A lire : « Avant d’être cancérigène, la viande est polluante pour la planète », Le Monde

Envie d’une dernière raison de réduire votre consommation de viande ? Cela vous fera économiser beaucoup d’argent !

« Un changement mondial vers une alimentation végane [c’est-à-dire sans produits issus d’animaux] est vital pour sauver le monde des pires impacts du changement climatique » Nations Unies

Manger équilibré sans viande : facile !

Je ne suis pas médecin. Cette partie n’est donc pas un conseil médical, mais le résultat de mes recherches (auprès de sources les plus fiables possible), mes lectures et mes expériences.

Par ailleurs, il n’y a ici aucun jugement sur aucun type d’habitudes et cultures alimentaires. Merci donc de faire preuve d’autant de respect et de bienveillance dans les commentaires de l’article 🙂

Une idée reçue fausse veut qu’il soit difficile, si ce n’est impossible, d’être en parfaite santé et de manger équilibré sans manger de viande. FAUX ! Selon, notamment, l’Association Diététique Britannique et Académie Américaine de Nutrition et Diététique, une alimentation sans aucun produit issu des animaux (viande, poisson, laitages, œufs,…) peut tout à fait apporter tous les nutriments dont le corps humain a besoin ! Et ce, à tous les âges de la vie : bébés, enfants, adultes, femmes enceintes ! (en savoir plus ici) Ainsi, tout comme une alimentation « classique », il convient d’équilibrer ses repas, de manger varié et de manger des sources de protéines, fer, calcium, etc. Tous ces nutriments sont tout à fait disponibles et de qualité parmi les nombreuses sources végétales.

Pour en savoir plus, voici un article du journal Science et Avenir : « Le régime végétarien en 3 questions » (cliquez ici)

Et cet article du Nouvel Obs : « Sans steaks et sans carences : être végétarien… et en bonne santé »

Source de l’image ci-dessous : Éditions La Plage

Les protéines peuvent se trouver en quantité dans les pois chiches, les haricots secs (rouges, noirs, blancs,…), les noix, l’épeautre, les amandes, les arachides, …

Le fer peut se trouver dans les lentilles, les noix, les amandes, les noisettes, les haricots secs, les pois chiches,…

Le sésame, le brocoli, les noix (noix, amandes, noisettes, noix de cajou, …), les fruits secs ou encore le persil sont de très bonnes sources de calcium.

A titre d’exemple, cela fait plusieurs années que je n’ai pas mangé de viande (et presque un an que je n’ai pas consommé de produits issus d’animaux : œufs, laitages, poissons,…), et une prise de sang a révélé que j’étais en parfaite santé et sans carences.

Manger peu ou pas de viande ne signifie absolument pas « manger uniquement des légumes » ! Une alimentation sans produits issus des animaux peut être tout à fait délicieuse et peut convaincre même les plus sceptiques ! Voici quelques exemples de plats savoureux :

– Tartines de pain grillée à l’ail accompagnées de houmous à l’huile d’olive et de guacamole à la coriandre ;

Hamburger aux oignons caramélisés, caviar de tomates séchées, galette de champignons et haricots rouges au persil et sa sauce à la moutarde (servi avec des frites maison) ;

Wrap de falafels (boulettes grillées traditionnelles du Moyen-Orient, faites de pois chiches, de coriandre et de cumin), crudités et sauce à la ciboulette ;

Nouilles chinoises sautées, sauce aigre-douce, champignons grillés et cacahuètes croquantes ;

Curry-coco mijoté aux petits légumes et pommes de terre, accompagné de riz au persil ;

Velouté de lentilles au paprika et sa crème d’avoine, accompagné de croûtons à l’ail ;

– Et bien d’autres délicieux plats !

Les photos suivantes ne contiennent aucun produit d’origine animale :

Source des images ci-dessus : BestofVegan

Il est en fait possible de transformer tous les plats classiques en leur version (toujours aussi délicieuse, si ce n’est plus) sans produits issus d’animaux ! Lasagnes, pâtes à la bolognaise, hamburgers, pizzas, gratins, … : vous pouvez tout transformer en version sans viande ni laitages !

Il existe de nombreux livres très bien faits de recettes simples et rapides sans produits issus d’animaux, pour inspirer au quotidien vos nouvelles habitudes alimentaires. Personnellement, je vous conseille notamment les livres Végan pour débutants de Marie Laforêt et Mais ma famille ne mangera jamais végan – 125 recettes qu’ils vont tous adorer de Kristy Turner.

De même, il existe de nombreux blogs ou chaînes YouTube de recettes simples, délicieuses et aux résultats bluffants (impossible de deviner qu’ils ne contiennent pas de produits issus d’animaux) ! En voici quelques-unes :

Llord Lang (vidéos courtes de recettes faciles et délicieuses sur YouTube)

Bosh (vidéos très courtes de recettes à tomber par terre !)

8 idées reçues sur une alimentation sans produits issus d’animaux

1- L’humain a besoin de manger de la viande (et autres produits d’origine animale) : FAUX !

Comme dit plus haut dans cet article, de grandes institutions en terme de nutrition et de santé publique  (l’Association Diététique Britannique et Académie Américaine de Nutrition et Diététique, notamment) affirment qu’une alimentation sans produits animaliers peut apporter tous les nutriments nécessaires à tous : enfants, bébés, adultes, femmes enceintes,…

Dans une alimentation dépourvue de produits d’origine animale, seul UN complément alimentaire est nécessaire : la vitamine B12. On la trouve naturellement dans la terre et donc sur la peau de nos légumes. Mais ces derniers étant aujourd’hui systématiquement lavés, la vitamine B12 ne s’y trouve plus. Ce n’est pas le cas de l’alimentation des animaux d’élevage, cette vitamine est donc présente dans la viande. Un simple comprimé ou spray pallie cette absence de B12 dans nos légumes ultra-nettoyés d’aujourd’hui. D’ailleurs, une partie importante des personnes mangeant de la viande est carencée en B12 également. En savoir plus : cliquez ici.

2- Quelqu’un ne mangeant pas de produits issus d’animaux ne mange que des légumes : FAUX !

Faux… et heureusement, car une alimentation composée uniquement de légumes serait très déséquilibrée !

3- Réduire, ou arrêter, sa consommation de produits animaliers rend impossible votre vie sociale, il faut être hippie : FAUX !

Aller au restaurant, faire des apéritifs entre amis, etc : tout est possible, même lorsqu’on ne mange pas, ou peu, de produits animaliers. Une assiette de frites maison et une belle salade garnie se trouve dans n’importe quel restaurant. Par ailleurs, inviter vos amis à dîner chez vous sera une parfaite occasion de leur montrer vos nouveaux talents pour préparer de délicieux mets responsables, dont ils ne pourront plus se passer !

4- Ne pas manger de viande revient à ne manger que les accompagnements de la viande : FAUX !

Pour équilibrer votre alimentation sans viande, s’offrent à vous de nombreuses sources de fer et de protéines : boulettes grillées de haricots rouges aux champignons, riz complet à la cantonaise, falafels, etc. Il ne s’agit pas de manger des « fausses viandes », mais bien de repenser ses repas. Il ne s’agit pas nécessairement de remplacer la forme ou le goût de la viande, mais surtout de la remplacer d’un point de vue nutritionnel. Pour un repas équilibré, on peut, par exemple, choisir les haricots blancs comme source de protéines, de calcium et fer et ainsi préparer des galettes grillées de haricots blancs avec une sauce moutarde-persil.

View this post on Instagram

Fishless Fish Fingers by @thedreamyleaf 💚 Recipe as posted on dreamyleaf.com: Prep time 20 mins Cook time 15 mins Total time 35 mins Serves: Makes 8 Ingredients 2 nori sheets 2 tablespoons coconut oil (more for pan frying) 1 medium red onion, chopped 1 can (9.9oz) jack fruit, drained ½ cup cooked white beans 2 tablespoons capers 1 teaspoon dijon mustard 1 tablespoon nutritional yeast a pinch of turmeric ¼ teaspoon smoked paprika ⅛ teaspoon cayenne pepper Salt and black pepper, to taste ½ cup bread crumbs Instructions Toast the nori sheets one by one in a pan until they get crisp and easy to crumble. In a food processor, crumble the nori sheets into small flakes. Transfer to a large bowl and set aside. Pulse the jackfruit in the food processor a few times, leaving a chunky texture. Add to the bowl. In a sautéing pan over medium high heat, cook the onions for 5 minutes. Transfer the onions to the bowl together with the rest of the ingredients except the bread crumbs. Grind into a mushy mixture and transfer into the bowl, combining well with the jackfruit and the nori flake. Pour the breadcrumbs into a small bowl. Take walnut-sized amounts of the mixture and shape into fish fingers. Cover with breadcrumbs. Coat a frying pan with coconut oil and heat over medium-high. Cook the fish fingers on both sides until they develop a golden-brown crust. #bestofvegan

A post shared by Best Of Vegan (@bestofvegan) on

5- Si j’arrête la viande, je vais devoir la remplacer par des steaks de soja : FAUX !

Il est tout à fait possible de se passer de viande et de soja à la fois ! Pour ceux qui aiment la consistance des steaks et qui veulent réduire leur consommation de viande, il existe des « steaks » souvent faits à base de soja. Toutefois, vous pouvez également en faire à base d’autres excellentes sources de fer et de protéines : haricots rouges, lentilles, riz complet, etc, ou tout simplement de pas manger de « steaks » végétaux.

6- Aujourd’hui, très peu de personnes réduisent, ou stoppent, leur consommation de produits animaliers, cela reste anecdotique : FAUX !

Partout dans le monde, des milliers de personnes chaque année décident d’arrêter leur consommation de produits animaliers, pour de nombreuses raisons différentes (environnement, santé, éthique du consommateur,…). D’ailleurs, il existe depuis des centaines d’années des populations ne mangeant pas ou très peu de viande par tradition, notamment en Inde.

De même, de plus en plus de sportifs de haut niveau prennent cette décision, notamment pour s’alimenter avec des sources de protéines et de fer de meilleure qualité : athlètes, body-builders, tennismen, footballeurs, etc, comme Lewis Hamilton, Serena Williams (et sa sœur Venus Williams), Carl Lewis, …

De nombreuses personnalités s’engagent et ont également pris la décision d’arrêter la viande ou les produits animaliers : Miley Cyrus, Nathalie Portman, Peter Dinklage (de Game of Thrones), Ellen Page, Rémy Gaillard, Guillaume Meurice, Cyril Dion (co-réalisateur du fameux film Demain), et bien bien d’autres encore.

Cliquez ici pour lire une courte interview inspirante de Lewis Hamilton !

Une chronique pleine d’humour de Guillaume Meurice sur France Inter : « Le lobby de la viande » (lien YouTube, cliquez ici)

« J’ai réalisé que ce que je mange a un impact sur l’environnement. Pouvoir dire que j’ai des convictions écologiques et aller au resto le soir et prendre un burger, c’était difficile à concilier. (…) Moi ce que j’aime bien c’est être cohérent entre ce que je dis et ce que je fais », Guillaume Meurice.

7- Les personnes arrêtant les produits animaliers sont des extrémistes de la protection des animaux : FAUX !

Il existe de très nombreuses raisons différentes de ne pas manger de produits animaliers : réduction de son impact environnemental, alimentation moins néfaste pour sa santé, économies d’argent, faire sa part pour ne pas encourager des pratiques inhumaines d’abattage d’animaux, etc. Il existe donc de nombreuses raisons différentes et de nombreux profils différents.

8Ne pas manger de viande et de produits animaliers coûte plus cher : FAUX !

La viande est beaucoup plus chère que des sources végétales de protéines et de fer, par exemple (pois chiches, haricots rouges, lentilles, épeautre, …). Vous ferez donc des économies en réduisant votre consommation de viande !

En bref :

– réduire sa consommation de viande et d’autres produits issus d’animaux (poissons, laitages et œufs) est primordial pour l’environnement. Nous en avons la responsabilité en tant que consommateur et que citoyen.

il ne s’agit pas nécessairement de stopper totalement votre consommation de produits issus d’animaux, mais au moins de la réduire au maximum (en manger moins et de meilleure qualité). Ainsi, ce qu’on appelle le « fléxitarisme » consiste à manger de la viande une fois par semaine, pour ceux qui souhaite en garder le goût ou la texture de temps en temps.

il ne s’agit pas non plus d’arrêter la viande du jour au lendemain, mais de réduire petit à petit, et trouver des recettes simples et délicieuses qui vous plaisent.

– réduire, ou stopper, les produits issus d’animaux réduit vos impacts néfastes sur l’environnement mais pas seulement : cela peut être bénéfique pour votre santé, et même votre porte-monnaie !

une alimentation sans produits animaliers peut être absolument délicieuse et contenir tous vos péchés-mignons : pizzas, hamburgers, lasagnes, snacks chocolatés, … ! Trouvez de délicieuses recettes sur de nombreux chaînes YouTube et livres de recettes (liste d’exemples ci-dessus).

Quelques liens utiles….

Une émission de 6 minutes sur France Inter : pourquoi et comment l’humoriste Guillaume Meurice a décidé de ne plus manger de viande (cliquez ici)

Un reportage intéressant de 30 minutes : « Peut-on vivre sans consommer de l’animal ? », Envoyé Spécial (France 2) : cliquez ici (lien YouTube, gratuit donc)

En savoir plus sur les conditions d’élevages et d’abattages des animaux que nous cautionnons à chaque achat de produits issus d’animaux : cliquez ici (magazine 60 millions de consommateurs) !

Des idées et informations sur la réduction de sa consommation de viande : catégorie « Aujourd’hui, c’est veggie » du magazine FémininBio (cliquez ici)

Quelques articles du journal Le Monde sur le sujet :

View this post on Instagram

Vegan Teriyaki steak burger by @simpleplantbasedlife 💚 Whole grain buns with Chipotle Vegan Mayo, sliced red onion, fresh pineapple slices, greens, and baked sweet potato fries . . Teriyaki Vegan Steak Burgers . 1/4 cup tamari 1 TBSP sesame oil 1 TBSP neutral tasting oil 2 TBSP rice vinegar 1 garlic clove, minced 1 TBSP Sambal Oelek, optional 2 TBSP pineapple juice 1/4 tsp minced ginger large portobello mushrooms . . Trim stems up to the caps; set aside. Combine everything, except the mushrooms, in a glass dish large enough to hold the mushrooms. Add the portobellos and turn to coat. Preheat the grill or oven broiler. Grill steaks about 10-12 minutes flipping every 3-5 minutes until tender. Pour on more sauce each time you flip them . . Note: these taste even better if you have time to marinate the mushrooms at least 30 minutes. If you're adding the sambal oelek though, you may want to mix it into the marinade after you put the mushrooms on the grill. Otherwise you could end up with pretty spicy burgers . . #bestofvegan

A post shared by Best Of Vegan (@bestofvegan) on


5 réflexions sur “La façon la plus efficace (et économique) de réduire les impacts environnementaux de son alimentation !

  1. Très bon article comme toujours! C’est également une de mes raisons (avec la partie santé) qui me poussent à arrêter viande et poisson et manger moins de produits issus d’animaux 😊

    J'aime

  2. Lloyd Lang c’est vrai j’avoue est très douée sur YouTube, ça me bluffe à chaque fois. Je sais pas si tu connais aussi une nana Alice Esmeralda, ce qu’elle fait est top aussi!
    En français et accessible!!!

    J'aime

  3. Un article super complet qui ne fait que conforter mon choix d’avoir arrêté les produits animaux. Je me régale en permanence de toutes les légumineuses possibles, j’ai même retrouvé le goût des pois cassés en tartinade, à la façon de l’houmous et j’ai bluffé à l’apéro les plus récalcitrants de mes amis !!! Entre autres plats, bien sûr !

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s