Je conseille : « Demain », le livre de solutions alternatives (agriculture, énergie, économie, éducation et démocratie) qui donne de l’espoir

dem10

Après mon gigantesque coup de cœur pour le film Demain de Mélanie Laurent et Cyril Dion ayant gagné la Palme d’Or du meilleur documentaire, c’est du livre dont je suis tombée amoureuse !

On y parle des solutions dans le monde entier qui ont fait leurs preuves depuis des années, pour pallier des problèmes environnementaux, économiques, sociaux et politiques.

Le livre Demain, écrit seulement par Cyril Dion, reprend les grandes lignes et les entretiens visibles dans le film, mais va bien plus loin encore.

Les interviews des personnalités de chaque initiative présentée y sont reprises dans leur intégralité (comme elles sont coupées dans le film, le livre est plus complet) sous forme de dialogue.

Par ailleurs, le contenu du livre est plus important que celui du film : Cyril Dion raconte des anecdotes du tournage et de leur tour du monde et ses réflexions personnelles sur notre société, ses évolutions et nos relations. Loin d’être redondantes ou ennuyantes, ses digressions ajoute une proximité avec le lecteur et un intérêt plus fort encore pour le thème abordé.

Le livre est accessible au grand public et se laisse lire comme un roman. Que vous soyez un débutant ou un convaincu de longue date des alternatives possibles et efficaces dans notre société, Demain vous fera découvrir de nouvelles choses et vous motivera à agir – même à votre petite échelle.

L’ouvrage est composé de 5 chapitres, abordant 5 thèmes : l’agriculture, l’énergie, l’économie, l’éducation et la démocratie.

1- Nous nourrir pour ne pas disparaître

dem5

Cette première partie met en lumière la dépendance de notre système agricole et alimentaire à quelques multinationales, ainsi qu’aux énergies fossiles (principalement le pétrole). Pourtant, d’autres systèmes sont possibles et ont largement fait leurs preuves. L’exemple parfait est la permaculture (l’agriculture à petite échelle qui n’utilise pas une goutte de pétrole et s’appuie sur les propriétés formidables des plantes elles-mêmes (l’odeur du basilic, par exemple, repousse les insectes) en recréant des éco-systèmes).

Voici quelques citations intéressantes de ce chapitre :

« A mesure qu’on extrait des sols leur matière vivante, on doit compenser par des engrais azotés, et même cela ne permet plus aujourd’hui de maintenir la productivité, qui dans beaucoup de régions industrialisées est en train de diminuer. (…) Nous disposons d’un très grand nombre d’études, qui portent sur de nombreux pays et qui montrent que, là où l’agroécologie a été bien mise en œuvre, là où les agriculteurs ont reçu une formation adéquate et ont adopté les bonnes pratiques, on peut doubler la productivité par hectare », Olivier De Schutter.

D’autres initiatives y sont évoquées : l’agriculture urbaine (à Détroit, ville extrêmement pauvre aux États-Unis, la culture de légumes sur de petites parcelles en ville a permis de fournir de la nourriture fraîche et saine et une activité valorisante à la population locale) ; « Les incroyables comestibles » (faire pousser soi-même des plantes comestibles – plutôt que des fleurs – dans le moindre morceau de terre disponible en ville (ronds-points, jardinières de parking, etc) et les mettre en accès libre).

2- Réussir la transition énergétique

dem6

Certains pays, comme l’Islande, se passent en grande partie des énergies non renouvelables ! Au Danemark, le système de transports en commun a été minutieusement pensé pour optimiser l’énergie dépensée et se passer presque totalement de la voiture en milieux urbains.

« Cyril : Si on devait résumer les problèmes principaux que posent les énergies fossiles, que pourrait-on dire ?

Thierry [Thierry Salomon, ayant participé au scénario NégaWatt] : Elles posent essentiellement quatre problèmes. Évidemment les problèmes de pollution et de dérèglement climatique. (…) Ensuite, celui de la finitude des ressources, qui va conduire les prix à augmenter. (…) Troisièmement, elles créent des tensions géopolitiques (…). Enfin, la fausse abondance de ces énergies crée un effet d’éviction des énergies renouvelables », page 92.

dem4

« Dès la conception [de l’écoquartier de Malmö, au Danemark], l’objectif est de parvenir à 100 % d’autonomie grâce aux énergies renouvelables. (…) Ils sont alimentés en électricité par une éolienne qui suffit à la consommation des mille appartements, et chauffés par un système centralisé qui puise dans les eaux tièdes contenues dans les roches calcaires à 90 mètres de profondeur », page 128.

dem7

3- Une économie pour demain

dem9

Non-consumérisme, monnaie locale, entreprise convertie au zéro-gâchis pour économiser de l’argent, agriculture locale, … : des solutions pour faire une économie écologique et sociale.

« J’aime beaucoup une petite histoire qui raconte très bien cette idée de la frénésie et du « toujours plus ». Elle met en scène un pêcheur qui vient de finir son travail, sa barque est amarrée à côté de lui sur le bord de la plage, son filet est étendu dessus et lui, il se repose. Passe un homme sérieux, qui regarde la barque : « Monsieur, vous devriez être en mer à cette heure-ci ! – Pourquoi ? – Enfin, pour gagner votre vie, vous n’arriverez jamais à rien en restant là à faire la sieste. Elle est à vous, cette barque ? – Oui. – Oh, mais elle est petite … – Oui, elle est … – Vous pourriez en avoir une plus grande … – Et après ? – Ben, après vous pêcherez beaucoup plus de poissons ! – Et après ? – Vous aurez gagné tellement d’argent que vous pourrez acheter un bateau encore plus grand ! – Et après ? Vous embaucherez des gens pour faire le travail à votre place … – Et après ? – Vous vous reposerez ! – Eh bien, c’est ce que je suis en train de faire … », Pierre Rabhi, page 164.

4- Réinventer la démocratie

dem8

Une constitution écrite par le peuple lui-même en Islande, un maire qui rompt les inégalités sociales en castres en Inde, une composition des Assemblées par tirage au sort des citoyens : une démocratie, une vraie, a été possible dans les endroits dont parle ce chapitre.

« Il y a une deuxième formule pour créer une représentation du peuple : le tirage au sort (…). Et même si le système n’est pas parfait, loin de là, on voit que, presque toujours, les jurés [citoyens tirés au sort pour participer à des jugements de crimes en France] prennent très au sérieux leur devoir. Ils s’investissent énormément pour prendre une décision qui sert la justice de la société », David Van Reybrouck, page 266.

5- Une nouvelle histoire de l’éducation

Quoi de plus puissant que l’éducation de la jeune génération pour construire de manière durable une société et ses valeurs ?

dem1

La Finlande a une vision bien différente de la nôtre (en France) de l’éducation : chacun à son rythme, dans un environnement détendu, ludique, mais efficace.

« Chaque élève est différent, il n’a pas la même façon d’apprendre (…). Certains rapidement, d’autres plus lentement. Mais pour moi, il n’existe pas une bonne façon d’enseigner, il en existe des dizaines. Il faut simplement trouver la bonne porte d’entrée pour chaque élève », Kari Louhivuri (directeur de l’école visitée), page 322.

« A Kirkkojärvi, les jeunes Finlandais apprennent non seulement les maths, le finnois, l’histoire, mais aussi à tricoter, à coudre, à fabriquer des objets, à laver le linge, à ranger, à nettoyer, à cuisiner, à dessiner, à peindre, à jouer des instruments (…). « Nous leur donnons des notions générales de toutes ces disciplines pour qu’ils expérimentent et se rendent compte qu’ils sont plutôt manuels ou intellectuels » (…) Pour Kari, les deux branches sont aussi considérées l’une que l’autre : « Nous avons besoin de toutes les professions ! » », page 328.

Une sixième partie du livre, appelée « Commencer à s’y mettre » finit de vous motiver à passer à l’action !

Le livre contient 350 pages (que j’ai dévorées rapidement et avec passion !) et coûte 22€. Vous pouvez l’acheter dans la très grande majorité des librairies (le DVD du film et le livre ont un grand succès et sont donc disponibles dans beaucoup de boutiques).

L’ayant reçu comme cadeau, je ne peux que vous conseiller de l’offrir autour de vous (ainsi qu’à vous-même, bien évidemment) !

En résumé : acheter « Demain », dévorez-le, prêtez-le, offrez-le ! C’est un livre qui mérite et vaut le coup d’être lu massivement.

dem2


8 réflexions sur “Je conseille : « Demain », le livre de solutions alternatives (agriculture, énergie, économie, éducation et démocratie) qui donne de l’espoir

  1. A lire également sur le sujet de l’éducation, le livre de Céline Alvarez, « les lois naturelles de l’enfant ». Je me le suis offert et l’ai dévoré. Ce livre ne s’attarde pas sur le constat d’échec de notre système scolaire, mais propose des solutions concrètes, étayées par la recherche scientifique sur le développement de l’enfant, presque à chaque page. Ces solutions sont en plus « faciles » à mettre en oeuvre (pas de logistique compliquées, il s’agit principalement d’un changement de posture face à l’enfant)

    J'aime

  2. J’ai vu 2 fois le film DEMAIN au cinéma mais je ne suis pas très tentée de mettre 22 euros dans le livre. Je vais recommander l’achat à ma bibliothèque municipale. Merci pour ton blog qui est génial !
    Pourrais-tu me dire si tu as des produits de remplacement pour le lave-vaisselle ?

    J'aime

    1. Très bonne idée de le suggérer à votre bibliothèque ! D’autant plus que cela incitera/permettra à d’autres personnes de le lire🙂
      Personnellement, je n’ai pas de lave-vaisselle. Toutefois, je vous conseille de ne pas utiliser de recettes avec du savon, car d’après les expériences de certains proches, cela encrasse le lave-vaisselle. Le blog Les Agités du Bocal propose une recette sans savon😉
      A bientôt !
      Aline

      J'aime

  3. Bonjour
    Je cherche une personne pour animer un atelier autour des produits ménagers. J habite Aix en Provence. Auriez vous un contact à me donner ?
    Merci et bravo pour votre page fb.
    Christine

    J'aime

  4. J’ai regardé cette semaine le doc de Léonardo DiCaprio, il est assez édifiant! Je ne suis qu’une bébé licorne qui espère pouvoir changer quelques petites choses à son échelle, mais j’espère de tout coeur qu’un jour on ira dans le bon sens, et pas seulement nous, mais aussi les grands riches milliardaires, qui malheureusement estiment que le réchauffement climatique, ce n’est pas pour eux !
    Je n’ai pas encore vu « Demain », mais je sens que je vais aimer (et le livre aussi !)

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s