La coupe menstruelle, pour des règles économiquement et écologiquement moins douloureuses !

Cup3

Le semaine dernière, dans cet article (cliquez ici), j’ai présenté les trois problèmes que l’on peut rencontrer avec les tampons et serviettes hygiéniques classiques : migration de substances dans le vagin (parfums du tissu, pesticides appliqués sur les plants de coton, etc), le coût que leur achat représente tous les ans, et l’immense quantité de déchets qu’ils représentent après utilisation.
Pour y remédier, je vous y ai présenté les serviettes hygiéniques lavables (très économiques, saines et ne produisant aucun déchet).

Aujourd’hui je vous propose une alternative saine aux tampons : la « coupe menstruelle » (aussi appelée par le mot anglais « cup »). Depuis deux ou trois années, la cup fait de plus en plus parler d’elle.

Cup2

Que quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’un contenant en silicone chirurgical souple, à placer dans le vagin, comme un tampon, collectant alors le sang.

 

 

Comment l’utiliser ?
La cup doit être pliée en forme de U puis insérée dans le vagin. Une fois relâchée, elle reprendra sa forme de O et collecte le sang sans fuite. Jusqu’à 12 heures après l’avoir posée, retirez-la en appuyant sur une paroi pour qu’elle reprenne une forme de U et ainsi supprimer l’effet ventouse. Retirez-la délicatement, rincez-la à l’eau chaude, puis réinsérez-la.

Cup6Source : commons.wikimedia.org (image réutilisable pour des buts non commerciaux)

Quels sont les avantages ?
Tout d’abord, la cup permet des économies d’argent phénoménales. Elle coûte entre 15 et 30€ au départ et peut être utilisée pendant plusieurs années (mon budget pour les règles ? 20€ tous les 5 ans … eh ouais!).
Ensuite, la cup ne produit aucun déchet, et franchement, j’en suis fière à chaque fois que je l’utilise ! On remplace le cercle sans fin du « Acheter-Utiliser-Jeter » par un simple « Utiliser-Vider ».
Enfin, finis les pesticides, parfums et substances peu appétissantes dans votre corps.
Elle a aussi des avantages pratiques et quotidiens : on peut la garder 12 heures (parfait pour une journée de boulot), pas besoin de trouver désespéramment une poubelle pour y enfouir discrètement votre tampon, pas de fuite ni d’odeur (la coupe épouse les parois du vagin avec un effet légèrement ventouse), etc (oui il y a encore d’autres avantages !).
Cup5… Et les inconvénients ?
La coupe menstruelle est délicate à installer au début. Il faut plusieurs essais avant de comprendre comment il faut s’y prendre. Pour cela, je vous donne quelques conseils. La première chose à faire est de bien lire la notice d’utilisation (comprendre comment la cup fonctionne vous aidera à savoir où la placer). Deuxièmement, pour vos premiers essais, faites-le un jour où vous n’êtes pas trop occupée, en mettant une serviette ou un protège-slip (de petites fuites sont possibles si elle n’est pas mise tout à fait correctement, mais c’est normal, c’est le début!). Troisièmement, il est plus facile de la mettre sous la douche et accroupie.

Cup4

 

 

Autres petits conseils :
– Il est très important de désinfecter votre cup : juste avant la première utilisation du mois, mettez-la simplement 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante sur le feu
Lavez-vous bien les mains avant de l’insérer
– Une fois les règles terminées, rangez la cup dans son petit sachet en tissu
– Pas besoin d’acheter 2 ou 3 cups par personne. Une seule suffit !
– Elle peut être utilisée avec un protège-slip (pour se rassurer surtout!)
Il existe deux tailles : la petite pour les moins de 30 ans n’ayant jamais accouché par voie naturelle, et la grande taille pour les plus de 30 ans et/ou les femmes ayant déjà accouché par voie naturelle.

Où acheter votre cup ?
Les coupes menstruelles peuvent se trouver dans beaucoup de boutiques biologiques et de para-pharmacies. Vous pouvez aussi les acheter en ligne. Dans mon article sur les serviettes hygiéniques lavables, je vous avais déjà conseillé le site Les Tendances d’Emma. Il propose des produits de qualité (d’après les bonnes expériences que j’en ai eu) dans une démarche socialement et écologiquement très intéressante. Les prix le sont aussi (intéressants!) : le pack d’une coupe et de 3 protège-slips lavables est à 34,90€ (vous en avez pour des années avec cela).

La marque Dans ma culotte propose également des coupes menstruelles (à 23€). Le plus : elles sont fabriquées en France .

La coupe menstruelle et/ou les serviettes hygiéniques lavables sont donc une bonne combinaison pour rendre votre gestion des règles presque gratuite et dépourvue de déchets. Elle évite aussi les risques sanitaires ou les petits désagréments du quotidien. Toujours pas convaincue ? Vous pouvez lire de nombreux articles sur le net, comme celui-ci, résumant bien ce qu’il y a à savoir : cliquez ici pour lire l’article du Haffington Post (en français) !

Cup
La cup peut nécessiter quelques conseils d’habituées pour les novices, n’hésitez alors pas à poster des questions ou à partager vos astuces et expériences dans les commentaires ci-dessous !

Cet article vous intéressera sûrement aussi : Des carrés démaquillants lavables, pour dire au revoir aux cotons jetables et chers !


31 réflexions sur “La coupe menstruelle, pour des règles économiquement et écologiquement moins douloureuses !

  1. Bonjour ! Je suis surprise que personne ne réagisse à cet article, je suis tellement d’accord, le nombre de déchets hygiéniques que l’on rejette pendant nos règles est désespérant. Je suis passée à la coupe il y a un an, pour cette raison et comme tu le dis, il m’a fallu du temps avant de maîtriser la coupe (environ 4 cycles !). Je souhaite encourager celles qui n’osent pas, car une fois les difficultés du début surmontées, c’est une vraie satisfaction !
    Merci pour les articles,
    Charlotte

    J'aime

    1. Bonjour Charlotte, et merci pour ce commentaire et tes encouragements 🙂
      C’est vrai que beaucoup de personnes hésitent à passer à la coupe, par peur et par réticence (c’était mon cas au début). Mais une fois qu’on comprend et qu’on trouve les astuces pour bien la mettre ou l’enlever, c’est très facile 🙂
      A très bientôt,
      Aline

      J'aime

  2. Bonjour,

    J’adore ton article, je voulais juste faire une remarque sur la taille des cup, suivant les marques tu peux avoir plus de tailles et moi perso j’ai 23 ans et jamais accouché et je prend les plus grandes tailles parce que j’ai des règles plutôt dans le genre hémorragiques. Pour ça c’est génial, avant il fallait que je change de tampon toutes les deux heures et grâce à la cup je tiens toute la journée (sauf le premier jour ou il faut que je la change 1 fois au milieu de la journée).
    Bref tout ça pour dire que ça change la vie vraiment, économique et bien plus pratique 🙂

    Bonne continuation!

    Céline

    J'aime

    1. Bonjour Cécile,
      Merci beaucoup de ton commentaire. La grande taille peut effectivement être conseillée pour les très gros flux. Attention toutefois, pour certaines femmes, même avec de gros flux, la grande taille peut être trop grande, la cup ne se déplie donc pas totalement, ce qui peut provoquer des fuites. Mais cela vaut effectivement le coup de tester la grande taille pour les règles abondantes 🙂
      A très bientôt !
      Aline

      J'aime

  3. Bonjour,
    Je suis passée à la cup depuis 3 ou 4 cycles. Je suis ravie pour toutes les raisons écolo et sanitaires que vous citez. J’ai quand même encore un souci de fuites de temps en temps, surtout en début de règles (abondantes). Pourtant, je vérifie toujours que la cup soit bien déployée après l’avoir insérée. Comment savoir si c’est un problème de cup trop grande (j’ai plus de 30 ans et j’ai accouché plusieurs fois donc j’ai pris la grande taille) ou autre chose? Je précise que j’avais aussi un problème de fuites avec les tampons en début de règles.
    Merci pour vos retours.

    J'aime

    1. Bonjour 🙂
      N’est-ce pas un problème de coupe trop remplie ? Peut-être ne la videz-vous pas suffisamment souvent au début des règles ? Elle est considérée comme pleine non pas quand le liquide arrive aux bords (à la limite de la cup) mais quelques millimètres avant 😉
      A priori la grande taille correspond à votre profil. Si toutefois vous voulez être sûre que la petite (ou moyenne, pour certaines marques) taille vous ne conviendrait pas mieux, la seule solution (malheureusement) est de la tester et donc d’en acheter une (pour des raisons d’hygiène).
      A très bientôt 🙂
      Aline

      J'aime

  4. Bonjour, Merci pour cet article. J’ai moi aussi choisi la cup il y a quelques temps … mais je n’ai jamais reussi à la mettre. J’ai 24 ans et pas d’enfant, le petit modèle donc mais impossible de la placer. Des conseils peut être ?

    J'aime

    1. Hello Dum 🙂 Il faut toujours un petit temps d’adaptation, c’est normal !
      Je vous conseille de tester sous la douche et un peu à croupis. Laissez la cup se placer, il faut simplement la faire entrer sans vraiment la guider (elle trouvera sa place toute seule) 🙂 Normalement vous la sentirez le déplier toute seule.
      Quel est le problème plus exactement (elle tombe, elle ne se déplie pas, elle fuit, …) ? 😉
      A très vite !
      Aline

      J'aime

      1. Salut. Finalement je pense que la limite était plutôt psychologique. Je commence maintenant à l’utiliser mais pas à temps plein encore, chaque chose en son temps !
        Merci beaucoup pour ce blog qui donne pleins d’idées et encourage à passer le pas dans de nombreux domaines !

        J'aime

        1. Bonjour Dum,
          Je suis vraiment très contente que tu l’ais adoptée, même partiellement ! Bravo ! Personnellement, je ne l’utilise pas à temps plein non plus, les serviettes hygiéniques lavables complètent parfaitement lorsque le flux devient moins important 😉
          Merci à toi pour ton commentaire adorable 🙂
          Aline

          J'aime

  5. Bonjour bonjour !
    Je pars bientôt en Asie pour 5 mois. La cup me tente bien mais je me pose des questions quant à sa praticité en voyage (on a pas toujours de quoi la laver quand on est nomade).
    Des suggestions ^^ ?

    J'aime

    1. Je tombe par hasard – enfin pas totalement!! 😉 – sur ce post!

      Si tu es à l’aise avec ta cup bin cela ne pose pas vraiment de problème, je suis partie en voyage 23 mois et j’ai pas eu de soucis.
      Il faut mieux la rincer avec de l’eau potable (mais vu que tu as besoin de boire, tu en as forcement avec toi). Sinon tu n’as pas d’eau, tu peux juste la vider, tant que tu as les mains propres ça pose pas tant de problème que ça (souvenir de 15 jours de camping au US sans eau potable, électricité et seulement des toilettes sèches).
      Pour la stériliser, je le faisais dans des cuisines des gens (couchsurfing/pension/auberge, j’ai jamais eu de soucis) ou en camping sur le réchaud!
      En Asie, il y a très très fréquemment des endroits pour faire de l’eau bouillante (pour le thé et pour cette histoire d’eau non potable alors c’est pas si contraignant je trouve)

      Limite j’ai été moins attentive dans des pays avec eau potable (au canada, je la rinçais simplement à l’eau bouillante et je la laissait pas 5 min!)

      J'aime

  6. Bonjour,
    J’utilise une cup depuis plusieurs années. Ma fille ainée a 12 ans et donc bientôt concernée et je m’interroge sur la possibilité pour elle de démarrer avec une cup tout de suite. J’aimerai assez avoir des retours d’expériences de parents d’ados à ce sujet.
    Merci d’avance.

    J'aime

    1. Bonjour Sara 🙂
      Je ne l’ai pas testée à cet âge-là, mais personnellement je ne conseillerais vraiment pas l’usage de la cup à un âge aussi jeune. Je pense qu’il faut déjà bien connaître son corps, et avoir confiance en lui, pour l’utiliser (tout comme un tampon, mais encore plus pour une cup). Les serviettes hygiéniques en coton bio ou lavables me semblent donc plus appropriées pour cette tranche d’âge 😉
      Aline

      J'aime

  7. Bonjour

    Une question , avant de m y mettre .. j ai bien compris comment la mettre en tout cas en théorie . Mais pour l enlever ? N est ce pas un chouïa douloureux , si ça fait ventouse ?

    J'aime

    1. Bonjour Gouault 🙂 Non, ce n’est pas douloureux du tout, c’est très facile ! Il faut, grâce à deux doigts, défaire très simplement l’effet légèrement ventouse en cassant la forme de « O » du haut de la cup. Pour atteindre le haut de la coupe, vous pouvez contracter un peu les muscles internes, cela fera descendre un peu la coupe 😉
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions !
      Aline

      J'aime

  8. Je viens de commander le kit sur le site des tendances d’Emma…La cup plus les trois proteges slip (j’ai bénéficié des 5 euros de remise quand on s’inscrit) je suis déjà passée aux cotons à démaquiller lavables depuis deux ans et je fait beaucoup de couture donc mon prochain chalenge faire mes serviettes et protégés slips maison…..Sauf si la coupe menstruelle marche tout de suite….
    Merci pour ce blog pleines de bonnes idées
    Bises

    J'aime

  9. Bonjour ! Je découvre juste ce site, qui est vraiment intéressant.

    J’ai la petite vingtaine, et il y a un peu plus d’an (voire deux) j’ai acheté une coupe menstruelle, taille M (S étant plutôt pour les femmes vierges au bassin étroit, et L pour les femmes ayant accouché par voies basses), une LunaCup sur le site La ferme des Peupliers, parce que je commençais à entendre parler pas mal de cet objet révolutionnaire et j’avais vraiment envie de produire moins de déchets et de payer moins chers pour quelque chose que j’allais « subir » une bonne partie de ma vie.
    Au début…c’était compliqué. Pas moyen de l’insérer, avec tous les pliages possibles et imaginables, ou si j’y arrivais, elle était mal positionnée, ce qui occasionnait grosses fuites et inconfort. Mon gynéco m’avait bien dit que j’avais le vagin étroit : apparemment, ça joue. Donc j’ai abandonné pendant un bon moment, et il y a quelques mois, je m’y suis remis, et paf, ça fonctionne ! Ce n’est pas parfait encore, j’ai de petites fuites mais je ne désespère pas.
    Donc pour celles qui hésitent : lancez-vous, vous n’avez rien à perdre 🙂 Il faut juste être un peu à l’aise avec son sang et son corps, être patiente, ne pas hésiter à humidifier la cup si ça ne rentre pas facilement… Prenez votre temps ! C’est très confortable, économique, écologique, propre (pas d’odeur merciii) et ludique.

    Bonne continuation, Aline de Consommonssainement.com 😉

    J'aime

  10. Bonjour! Une petite question. J’ai essayé la diva cup une fois et la deuxième journée j’étais incapable de le ressortir il avait glissé trop loin dans mon vagin. J’aimerais beaucoup l’utilisé à nouveau mais je ne veux surtout pas revivre cela! Si quelqu’un a des suggestions, merci!

    J'aime

    1. Bonjour Hannah 🙂 La cup n’est pas censée pouvoir bouger. A mon avis, soit votre cup est trop petite, soit elle n’était pas bien dépliée (vous pouvez le sentir au doigt si elle est encore en forme de U ou pas) 😉
      J’espère que votre prochaine tentative sera la bonne !
      Belle journée à vous !
      Aline

      J'aime

  11. Bonjour,
    Je ne sais plus sur quelque article, j’ai lu qu’il y a, dans les gels douches de supermarchés, du silicone, et vous avez écrit que celui-ci est très polluant. Or, la coupe menstruelle est faite en silicone… Donc cest-ce qu’il n’y a vraiment aucun danger à l’utiliser?
    Merci,
    Fanny.

    J'aime

    1. Bonjour Fanny,
      Ce qui est très polluant dans les gels douche (entre autre, car ils présentent aussi bien d’autres produits polluants et dangereux pour la santé de l’utilisateur), c’est que ce silicone est déversé dans les égouts à chaque fois qu’on l’utilise sous la douche 😉
      Aline

      J'aime

  12. Bonjour à toutes,
    J’en avais déjà entendu parler mais pas prête à passer le cap.
    Il y a un an, suite à une visite sur un salon bio, une femme qui en vendait m’a très bien expliqué les avantages.
    J’ai testé. Alors au début, c’était un peu compliqué car la petite attache me gênait, je l’ai donc coupé comme j’avais pu le lire sur certains forums. Et depuis je ne reviendrais plus en arrière, car je l’ai adoptée ! Quand il n’y a pas de point d’eau dans les wc je l’essuie avec du papier wc. La première il faut être tranquille, détendue. Et après c’est très simple.

    J'aime

  13. Bonjour, je découvre votre blog et toutes vos idées, c’est top ! Alors la coupe j’ai essayé une première fois il y a une semaine, aucun soucis pour la mettre, je ne la sentais pas, super mais alors pour l’enlever… grosse, grosse, grosse galère ! j’ai bien cru que je n’y arriverai jamais…. j’ai l’impression que la tige est trop petite pour arriver à la saisir, pourtant j’ai lu qu’on peut couper la tige si ça nous gêne, donc on peut arriver à la récupérer sans… auriez-vous des conseils à me donner ? merci à vous ! Florence

    J'aime

    1. Bonjour Florence 🙂 La tige ne doit jamais servir à retirer la coupe. Il faut, à insérant les bouts de deux doigts, appuyer un peu sur la coupe pour casser l’effet ventouse (et donc casser la forme de « O » du haut de la cup et former un léger « U »). Par ailleurs, la coupe doit se trouver à l’entrée de votre vagin. Toutefois, vous pouvez l’aider à sortir un peu en contractant légèrement vos muscles internes et l’attraper ainsi plus facilement 😉
      Surtout n’oubliez pas : ne tirez jamais la cup par la tige ! Il faut toujours l’attraper par deux doigts appuyant légèrement 😉
      Aline

      J'aime

  14. Bonjour,

    Je suis tres interessee par ce produit. En revanche, pouvez-vous me dire si son utilisation est compatible avec la pratique d’activites sportives intenses (je pratique l’equitation).
    Merci de votre retour!
    Carole

    J'aime

    1. Bonjour Carole 🙂 Oui pour la plupart des sports (natation, danse, etc). Pour l’équitation, personnellement je ne conseillerais pas, car les frottements et les mouvements à cette partie-là pourraient faire bouger la cup (rien de grave ne pourrait arriver, c’est simplement pour éviter les fuites). Le temps de monter à cheval, je vous conseille donc de mettre des serviettes hygiéniques lavables 😉
      Aline

      J'aime

  15. Bonjour Aline,

    Je suis passée a la cup depuis quelques mois déjà et j’en suis très satisfaite ! Jamais je ne retournerai aux tampons et à leur effet asséchant quand on les met ou qu’on les enlève. Seule difficulté pour moi c’est quand je suis en déplacement et que je trouve peu de toilettes (et des propres avec lavabo encore moins 😅)… Du coup je me demande si d’en prendre une taille plus grande vaudrait le coup notamment pour ces jours de déplacement …

    Clothilde

    J'aime

    1. Bonjour Clothilde !
      Je suis ravie que vous ayez adopté la cup ! Attention, les tailles ne sont pas à choisir en fonction de la contenance, mais en fonction de la taille de vagin, et donc en fonction de l’âge et de si l’utilisatrice a déjà donné naissance par voie basse. Si vous testez une taille plus grande alors que la petite taille vous convient, j’ai peur que la cup ne puisse pas de déployer totalement et que vous aillez des fuites 😉
      Aline

      J'aime

  16. Bonsoir,
    J’ai acheté une cup il doit y avoir un an et à chaque utilisation des fuites… Du coup, j’ai abandonné… De plus, j’ai lu que le choc toxique n’est pas forcément dû aux tampons mais peut se développer avec une cup aussi si elle n’est pas changée régulièrement… Autant un tampon, je trouve facile à changer, autant une cup c’est plus compliqué à vider quand on est au travail avec des WC pas très larges… Du coup, je ne pourrai pas me changer avant 12 h de port de la cup… et ça me fait vraiment hésiter à réessayer…..

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s