Petites astuces pour cuisiner maison simplement

Cuisinemaison8

C’est bien connu, le prêt-à-manger est quasi systématiquement très salé, sucré et gras . Pire encore, les plats sont bourrés d’additifs connus comme « (potentiellement) dangereux pour la santé » mais ingénieusement cachés sous des codes incompréhensibles (E926 = Oxyde de chlorine, E173 = Aluminium, E924 = Bromate de potassium, etc) (pour plus de détails, cliquez ici). S’ajoutent à cela leurs prix exorbitants et le volume important de déchets qu’ils génèrent (barquettes en plastique, films de protection, …). Se pose également le problème de l’absence d’informations sur la provenance des matières premières du plat (il peut s’agir de viande d’élevages bas de gamme, d’œufs de catégorie 3 (poules élevées en cages à hauteur de 18 poules par m², sans jamais voir la lumière du jour), des fraises d’Espagne connues pour leur grand nombre de pesticides, etc).
Pour remédier à cela? Cuisiner soi-même ses plats. Facile à dire, je sais, surtout que le souci est souvent le temps et l’énergie que demande la cuisine faite-maison. Je vais justement vous donner quelques astuces pour la rendre bien plus rapide et simple.

Cuisinemaison6

1) Préparer les assaisonnements à l’avance

Pas besoin de sortir la planche à découper et passer 5 minutes à couper quelques brins de ciboulette à chaque fois que vous cuisinez. Pour cela, coupez une grande quantité des herbes aromatiques que vous avez l’habitude d’utiliser, rangez-les chacune dans un pot en verre et mettez-les au réfrigérateur ou au congélateur. Ainsi, au moment de cuisiner, vous n’avez qu’à prendre une pincée dans le pot. Attention si vous les mettez au congélateur de ne pas congeler le plat contenant les herbes (ne jamais congeler un aliment ayant déjà été congelé).

 

 

Cuisinemaison5

Vous pouvez également le faire avec des oignons ou de l’ail ou même congeler votre persillade : écrasez de l’ail et coupez du persil et/ou de la ciboulette et incorporez-les à du beurre ou de la margarine. Congelez votre persillade et incorporez-la dans divers plats (poêlée de légumes, soupes, plats mijotés) pour leur donner rapidement du goût ou tartinez-la.

 

 

2) Quand les restes renaissent de leurs cendres

A partir d’un ingrédient, vous pouvez faire des plats très variés, pas besoin de cuisiner un plat différent de zéro à chaque repas. Vous pouvez préparer une grande quantité d’un ingrédient puis en faire rapidement plusieurs repas variés.
Prenons l’exemple des pois chiches. A partir de simples pois chiches cuits à l’eau, je vous propose 4 plats différents. Une fois les pois chiches cuits, chacune de ces recettes est très rapide à préparer.

Le houmous :
Mixez les pois chiches cuits avec du jus de citron, de la crème de sésame (ou d’amande), de l’ail, des oignons crus et du sel. Vous pouvez le tartinez sur du pain, y tremper des crudités, des croquettes de légumes, etc.Cuisinemaison

 

Le houmous revisité :
Avec le reste du houmous, faites-en des variantes : ajoutez un ingrédient au goût fort que vous aimez : de l’avocat, des tomates séchées, des dés de tomates fraîches, des épices, etc.Cuisinemaison4

 

La salade de pois chiches :
Ajoutez au pois chiches cuits et froids des ingrédients comme des tomates fraîches et/ou séchées, des herbes aromatiques, de l’ail, des oignons, du paprika, du sésame, de l’huile d’olive et du sel.Cuisinemaison2

 

Les croquettes de pois chiches :
Les croquettes sont parfaites pour accommoder les restes. Ici, écrasez à la fourchette les restes de la salade de pois chiches. Ajoutez-y de la semoule de maïs (polenta) que vous aurez ajoutée à de l’eau bouillante et remuée pendant 3 minutes jusqu’à obtenir la texture d’une purée. A partir de ce mélange pois chiches/semoule, formez de petits boules dans vos mains puis aplatissez-les. Faîtes les griller dans une poêle chaude et huilée.Cuisinemaison3

3) Les prêt-à-manger maison

Lorsque que vous cuisinez, faîtes des quantités importantes et congelez quelques portions. Par exemple, remplissez un bocal en verre de soupe. Lorsqu’elle est froide, congelez-la. Au moment de la manger, sortez le bocal du congélateur et mettez-le dans une casserole d’eau froide (pour ne pas qu’un choc thermique brise le verre). Allumez le feu sous la casserole. Ce système de bain-marie décongèlera la soupe et la réchauffera sans que vous n’ayez à vous en occuper (il est important que le bocal ne soit pas en plastique à cause de la chaleur, pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article « Plastique et chaleur, le duo perdant : pourquoi et quelles alternatives ? ») et sans utiliser de micro-ondes.

Cuisinemaison7
Cuisiner soi-même ses plats permet d’économiser de l’argent, de choisir et savoir ce qu’on mange (la provenance des aliments, leur qualité, la quantité de gras et de sel, l’absence d’additifs inconnus, etc) et d’éviter la production de nombreux déchets plastiques ; mais pas besoin de passer des heures en cuisine pour avoir tout cela !

Si vous souhaitez un autre article pour des idées de recettes rapides, dîtes-le moi dans les commentaires !😉

Sur le même sujet, lisez aussi : Optimisez l’utilisation de vos aliments : astuces et recettes !


9 réflexions sur “Petites astuces pour cuisiner maison simplement

  1. Bonjour !

    Merci pour ces bonnes idées de recettes avec des pois chiches. Quelle bonne idée d’en faire plus et de décliner l’ingrédient de base en plusieurs recettes différentes; Variété et gain de temps ! Merci. Bravo pour les photos magnifiques qui donnent envie.

    J'aime

  2. je n’avais même jamais réalisé qu’on pouvait faire une persillade à la margarine !! quelle super idée
    La congelation de la soupe dans les bocaux en verre est aussi assez géniale ! ca evite la prise d’odeur qui exitse parfois dans les congelateur. Le verre tiens bien la congélation du coup ? pas de précautions particulière avant de congeler ?

    Merci !

    Saz

    J'aime

    1. Oui, c’est tout simple, mais on n’y pense pas🙂
      Pas de souci, le verre tient bien la congélation. Il faut simplement faire attention qu’il n’y ait pas de choc de température trop brutal lors de la décongélation😉
      Aline

      J'aime

  3. Pour les assaisonnements, les épices classiques changent rapidement un plat.
    Par exemple, une pincée de poivre, un peu de romarin, de laurier, et hop, vous avez déjà une base sympa.
    SI vous visez l’originalité, un peu de curry et hop, c’est parti vers l’inde!😉

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s