7 idées pour avoir un sapin de Noël écologique cette année !

Les fêtes arrivent à grands pas ! Pour fêter Noël sans mettre de côtés ses convictions environnementales, le blog vous propose pendant un mois un article chaque semaine sur cette thématique ! Au programme : les cadeaux, leurs emballages, les repas de fêtes, la déco, le calendrier de l’avent, etc. Pour être tenu(e) au courant dès qu’un article de cette série sort, inscrivez votre adresse mail dans la barre tout en bas de cette page !

Le premier article de la série est par ici : 26+ idées de cadeaux écoresponsables pour adultes et enfants

Le deuxième article est ici : Tuto : comment facilement fabriquer un calendrier de l’avent (presque) zéro-déchet

Vous pensiez qu’acheter un sapin artificiel était plus écologique qu’un sapin naturel à racheter tous les ans ? Et bien c’est faux !  En effet, bien qu’il ait le mérite d’être réutilisable, un sapin artificiel, fait de PVC et aluminium (en Asie), a un lourd bilan environnemental en raison des impacts de sa fabrication, selon l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

Quelques petites choses à savoir si vous optez pour un sapin naturel :

– Évitez les sapins naturels floqués ou colorés, car la neige artificielle qui y est collée est entièrement composée de plastique. En plus des impacts de la fabrication de ce plastique, le dernier rend le compostage/recyclage du sapin impossible.

– Préférez un sapin cultivé en pot. Car lorsque ce n’est pas le cas, le sapin aura été déterré d’une forêt de sylviculture, en emportant nécessairement une partie de la terre fertile de la forêt. De plus, une grande partie des racines aura été coupée, ce qui rend presque nulles les chances de pouvoir le replanter dans votre jardin.

– Préférez-le cultivé en France si possible, afin d’éviter les impacts environnementaux de son transport. Les sapins cultivés en France représentent heureusement 80 % des sapins vendus dans l’hexagone (la majorité est cultivée dans le Jura et le Morvan).

– Il existe des sapins certifiés issus de l’Agriculture Biologique, mais ces derniers restent rares en France. 

– Après les fêtes, déposez toujours votre sapin dans les bennes que votre municipalité aura probablement mises en place pour recycler (en copeaux de bois) ou composter votre sapin, ou déposez-le dans les déchets verts de votre déchetterie.

Pourquoi ne pas mettre les déchets compostables (déchets verts, mais aussi déchets alimentaires) dans les ordures ménagères ? Car ce sont parmi les déchets les plus énergivores à brûler en incinérateur et ceux qui génèrent le plus de méthane en décharge.

– Si vous optez pour un sapin en pot, pas besoin d’en racheter chaque année ! Gardez-le en pot dans le jardin le reste de l’année et réutilisez-le à chaque Noël. Après l’achat, rempotez-le dans un pot plus grand en ajoutant un peu de compost ou d’engrais naturel adapté, afin qu’il puisse y vivre et grandir sans problème.

Mais la culture intensive de sapins participe à l’appauvrissement des sols et à leurs pollutions, par l’usage de pesticides de synthèse.

Mais d’autres solutions plus écologiques (et créatives !) que les sapins de culture existent aussi ! Leur fabrication n’a quasiment pas d’impacts sur l’environnement (si ce n’est aucun, pour certains). Ces sapins créatifs sont par ailleurs réutilisables d’une année à l’autre. En voici 7 exemples.

7 sapins à fabriquer soi-même

1- Un sapin en branches et corde, tout simplement

Ce sapin maison est très facile à faire et ne nécessite aucun outil spécifique. Vous avez simplement besoin d’une jolie corde naturelle et de branches d’arbre de différentes longueurs. Disposez-les de la plus grande à la plus petite en les espaçant les unes et autres et nouez les cordes sur chacune pour les maintenir ainsi. Accrochez votre « sapin » au mur à l’aide d’un clou et décorez-le comme vous le souhaitez.

Choisissez la largeur des branches et leur espacement en fonction du style qui vous convient le plus.

Ce tutoriel est très facile et ludique à faire avec des enfants !

2- Un sapin en bois de palettes

Récupérez dans la rue une palette en bois abandonnée. Choisissez-en une en bon état et propre.

En vous centrant sur la barre du milieu de la palette, sciez les planches (qui sont perpendiculaires et fixées à cette barre centrale) en forme de grand triangle.

Pour une texture plus douce, poncez légèrement le bois. Vous pouvez peindre votre « sapin » ou laisser le bois apparent.

Puis posez-le au sol et fixez-le au mur. Décorez-le à souhait !

3- Un sapin en branches de récup'

Récupérez une quarantaine de jolies branches larges (ou, encore mieux, du bois flotté) de différentes tailles. Percez un trou au centre de chaque branche.

Percez un trou profond dans un grand cube en bois, qui servira de socle pour votre sapin (si besoin, stabilisez-le davantage en le posant et vissant sur une petite planche carrée, comme cela a été fait sur une des photos ci-dessus). Mettez dans le trou du socle une tige en bois ou en métal. Enfilez sur cette tige vos branches, de la plus grande à la plus petite.

Ce tutoriel peut aussi être réalisé avec des tasseaux de bois.

Trouvez un tutoriel plus détaillé ici.

4- Un sapin en forme de tipi

Source : Pinterest/Marie Claire magazine

Formez en quelques minutes la structure d’un tipi avec 5 grands tasseaux de bois circulaire (ou tringles de rideaux de récup’) et une ficelle. Pour cela, suivez le tutoriel ultra simple de cette vidéo (jusqu’à 0:44). Puis décorer votre tipi avec une grand guirlande imitation sapin (achetée d’occasion si possible) ou de vraies branches de sapin récupérées, puis avec les boules et décors de votre choix.

Ce sapin maison a l’avantage d’être facilement réalisable en grande taille.

5- Un sapin en 2 dimensions

Découpez une grande planche de bois en forme de dessin de sapin (ou un simple grand triangle long, selon le style recherché). Facultatif : découpez des cercles afin d’y insérer des boules de Noël. Vous pouvez le peindre (en vert ou blanc par exemple) ou laisser le bois apparent. Accrochez votre « sapin » sur le mur à l’aide d’un crochet.

6- Un sapin à peindre !

Source : Pinterest/Marie Claire magazine

Et pourquoi ne pas tout simplement tendre au mur un grand drap (à l’aide d’une jolie branche ou d’un tasseau de bois et d’une ficelle), sur lequel vous peignez vous-même un sapin ? N’hésitez pas à y impliquer vos enfants, qui peindront le sapin de leurs rêves !

7- Un sapin artificiel acheté d'occasion

Vous souhaitez quand même un sapin artificiel classique ? Ne vous ruez pas dans un magasin, essayez plutôt de l’acheter d’occasion, ce qui permet d’éviter les impacts environnementaux de la fabrication d’un nouveau sapin. Rendez-vous sur Le Bon Coin, par exemple.

LIRE AUSSI :


6 réflexions sur “7 idées pour avoir un sapin de Noël écologique cette année !

  1. Moi j’ai acheté un sapin artificiel en recyclerie ! Sinon j’ai vu en jardinerie que la pluspart des sapins étaient vendus floqués, j’ai halluciné !! Mer** pn est 2019, c’est plus possible de faire ça !!

  2. Merci pour le partage de ces belles idées de DIY ! Je vais me lancer dans la préparation d’un sapin corde et branchage. Si le résultat est satisfaisant, j’amènerai mon sapin artificiel chez Emmaüs pour qu’il ait une 2e vie !
    Celui en bois flotté est très joli également mais je n’habite pas au bord de la mer…
    Je ne crois pas l’avoir lu dans ton article, quel est ton sapin ?
    Merci pour ce blog

    1. Bonjour et merci de ton commentaire !
      Super, bravo à toi !
      Pour ma part, une voisine nous a donné un petit sapin en pot qu’elle allait jeter car elle ne le trouvait « plus très beau ». Je l’ai donc récupéré. Depuis, il nous sert de sapin de Noël et de sapin classique le reste de l’année !
      Les années précédentes, j’avais opté pour le sapin en branches et cordes. Avant de déménager, j’ai tout simplement défait les nœuds pour récupérer la corde et j’ai remis les branches (qui n’avaient pas de colle ni de peinture) dans la nature 😉
      A très vite sur le blog,
      Aline

  3. À la maison, nous avons toujours eu un sapin artificiel. Le premier, nous l’avons gardé 15 ans, il me sert maintenant à l’école. Pour changer un peu, j’ai acheté un nouveau il y a 4,5 ans. Je compte bien le garder aussi longtemps que le premier. Il me semble que si on a déjà un sapin artificiel, il est important de le garder le plus longtemps possible et de ne pas succomber aux effets de modes. Se méfier de la surconsommation, même avec un prétexte écologique. N’oublions pas que tout achat a un impact et utilisons jusqu’à l’usure ce que nous avons déjà avant d’acheter quoique ce soit.

  4. Notre sapin synthétique à 25 ans, j’espère que son intact est assez minime avec le temps ! Par ailleurs je composte les épluchures, achète en vrac l’épicerie et m’habille en seconde main, utilise du vinaigre d’alcool et non plus d’adoucissant, confectionne des plats maison etc.. Je fabrique des sacs, pochettes et lingettes en tissus récupérés auprès de mes amies couturières que j’offre autour de moi. Donc modestement je fais ma part. Il est bon n’indiquer toutes ces possibilités « à la jeune génération ». PS Je suis une mamie.

  5. Merci pour ces bons conseils ! Même si perso j’arrive à me passer de sapin facilement, j’apprécie les alternatives DIY que tu proposes. C’est tellement plus sympa que de sortir le vieux sapin en plastique du grenier !

Laisser un commentaire ici