Comment s’équiper pour une cuisine zéro-déchet, minimaliste et sans matériaux dangereux pour la santé

cui11

Quels matériaux choisir ?

1- Fuyez le plastique !

cui1

Le plastique peut être très dangereux pour votre santé, particulièrement lorsqu’il s’agit de vos ustensiles ou vaisselle en contact direct avec des aliments chauds. En effet, les solvants du plastique risquent de migrer dans votre nourriture ou boisson. Il est donc extrêmement préférable de ne pas choisir de plastique pour des ustensiles tels que les passoires, les louches, les spatules et cuillères de cuisson, les mixers, les boites hermétiques, etc.

Pour comprendre pourquoi, je vous conseille de lire cet article : Plastique et chaleur, le duo perdant : pourquoi et quelles alternatives ?

N’oublions pas non plus que le plastique est très polluant dans sa fabrication (particulièrement lors de l’extraction de pétrole) et vieillit mal et rapidement.

2- Par précaution, évitons l’aluminium

Certaines études pointerait du doigt l’aluminium et son lien avec le cancer ou la maladie d’Alzeimer. Bien que ce lien ne soit pas avéré, il est préférable de ne pas prendre ce risque et d’éviter le matériel de cuisine en aluminium : poêles, casseroles, cafetières, gourdes, plats à four, etc.

L’aluminium est, par ailleurs, un matériau dont la production est extrêmement énergivore, et donc moins écologique que d’autres.

3 – L’inox (acier inoxydable) : LE matériau à utiliser partout !

L’inox est un matériau répondant parfaitement à beaucoup de critères ici :

– il est très sain car très stable dans le temps et sous la chaleur. Il n’y a donc pas de risque pour votre santé lorsque vous l’utilisez ;

– il est très solide et donc produit peu de déchets. Il est aussi plus rentable (acheter un ustensile en inox est plus rentable même s’il coûte 2 fois plus cher que son équivalent en plastique, car il durera probablement 4 fois plus longtemps!) ;

– il est relativement écologique dans sa fabrication, notamment parce que sa production est moins énergivore que celle de l’aluminium, par exemple ;

les bactéries ou les odeurs ne s’y attachent pas, ce qui est particulièrement idéal pour les gourdes et thermos.

Vous pouvez remplacer presque tout votre matériel de cuisine par de l’inox : poêles, casseroles, fouets, spatules, saladier, mixer, louche, passoires, râpe, …

4- Le bois : un matériau sain et solide

cui9

Pour les autres ustensiles ou matériel, le bois est également un bon matériau à choisir, bien plus sain notamment que le pastique : planches à découper, spatules, …

5- Le verre et le pyrex, idéaux pour le reste

cui5

Le verre est un matériau très sain et inerte. Aucun risque pour la santé pendant son utilisation donc. Lorsqu’on veut réduire ses déchets, il est particulièrement utiles, notamment pour stocker ses denrées en bocaux achetées en vrac.

Pour en savoir plus, cliquez ici : Faire ses courses sans produire aucun déchet : le guide

Utilisez également le pyrex pour les plats à four.

Quelles alternatives pour chaque ustensile : les astuces

Voici quelques astuces pour avoir un matériel plus sain, solide et écologique. Cela permet aussi de ne plus encombrer sa cuisine, et ainsi libérer de la place dans sa maison … et dans son esprit !

cui6

le batteur électrique : remplacez-le par un batteur … manuel ! Vous n’avez qu’à tourner une manivelle, et son mécanisme très simple décuplera le nombre de tours des fouets. Vous pouvez ainsi monter des blancs en neige, une sauce ou une chantilly en moins de 2 minutes ! Cette petite merveille (disons-le !) permet de remplacer un batteur électrique encombrant et toujours pénible à stocker, déballer, brancher et laver. Il permet aussi de ne pas utiliser d’électricité.

Très populaire à l’époque de nos grand-mères, le batteur manuel est moins connu aujourd’hui. Vous pouvez en acheter un, de préférence en inox car très solide, dans des magasins spécialisés dans le matériel de cuisine ;

le rouleau à pâtisserie : si vous n’êtes pas un professionnel de la pâtisserie et/ou n’en faites pas extrêmement régulièrement, vous pouvez parfaitement ne pas vous encombrer avec un rouleau et utiliser une bouteille (ou un bocal) en verre (propre et farinée) lorsque vous en avez besoin ;

l’économe : personnellement, je n’en ai pas chez moi. Acheter mes fruits et légumes biologques me permet de manger leurs peaux (car bien moins de produits s’y trouvent) et ainsi de ne pas m’embêter à les éplucher. Faire des pommes-de-terre vous sera bien moins pénible !

Petite astuce : ne vous embêtez pas à éplucher la peau dure des courges (citrouille, butternut, potimarron, etc), elle s’assouplit énormément lors de la cuisson et est parfaitement mangeable !

un écrase-purée : utilisez tout simplement un pot de confiture ! Récupérez un pot en verre que vous lavez et utilisez l’extérieur pour écraser à la verticale vos pommes-de-terre (courgettes, carottes, potimarron, etc) bien cuites.

cui4

les casseroles et poêles : bannissez le téflon ! Il est très dangereux pour la santé. Pour les casseroles et les poêles, choisissez de l’acier ou de la fonte, qui seront, qui plus est, bien plus solides et rentables. Évitez donc les poêles et casseroles en céramique, aluminium, téflon, émail, etc.

Pour savoir pourquoi, je vous conseille cet excellent article du blog Les agités du bocal, très instructif à ce sujet (cliquez ici).

les plats à four en silicone : à bannir également ! Le silicone est peu stable lors de températures très élevées. Préférez donc l’inox (pour des moules à cannelés individuels, par exemple).

les moules à tarte et autres plats à four : éviter à tout prix l’aluminium et les revêtements anti-adhésifs et préférez le pyrex !

cui2

la passoire : bien moins encombrant, j’utilise un couvert en inox troué. Je m’en sers ainsi de couvercle basique lors des cuissons, puis de passoire lorsque j’en ai besoin.

la vaisselle en plastique (notamment pour enfants) : un contact prolongé ou un contact avec un aliment chaud et du plastique peut être dangereux pour la santé. Évitez donc la vaisselle en plastique en général. Pour les bébés et enfants, la vaisselle en inox ou en bois peut être une bonne alternative car saine et très résistante aux chocs.

les spatules et cuillères de cuisson : prenez-en en bois ou en inox, jamais en plastique, ni en silicone.

le papier sulfurisé (papier cuisson) : saupoudrer de la farine sur votre plaque ou plat à four.

cui10

les boîtes plastiques type Tupperwa** (pique-nique, restes de repas, etc) : remplacez-les par des alternatives moins dangereuses pour votre santé et plus solides : des boîtes alimentaires en inox ou en verre (à acheter en boutiques biologiques, magasins de matériel culinaire ou drogueries), ou des bocaux en verre (à racheter chez Emmaüs ou Leboncoin, ou récupérer les bocaux d’olives, confiture, soupes, sauces, etc).

le film alimentaire en plastique ou aluminium : particulièrement dangereux pour la santé, vous pouvez le remplacer par votre propre film alimentaire lavable fait maison ! Cliquez ici pour voir le tutoriel facile !

cui7

couvre-bouteilles et ouvre-boîtes : je préfère aller au plus simple et au plus solide.

l’essoreuse à salade : très encombrante, et pour moi inutile (bien que je mange régulièrement de la salade) ! Je passe simplement les feuilles dans l’eau (avec un peu de vinaigre blanc) puis je les sèche délicatement et rapidement dans un torchon, c’est tout !

cui3

éponge et produit-vaisselle : un savon de Marseille authentique (attention, lisez bien cet article avant d’en acheter un : « Comment bien choisir son savon de Marseille ? »), une éponge en fil d’acier et un « tawashi » (éponge zéro-déchet résistante faite à partir de vos collants troués !). Pour avoir plus d’astuces et de tutos, lisez l’article « Faire son produit vaisselle et son éponge zéro-déchet et économiques facilement ».

cui8

les pinces en plastique (pour fermer des sachets, par exemple) : des pinces de bureaux en inox ou des pinces à linge en bois feront le même travail et seront plus solides !

la planche à découper : débarrassez-vous de votre planche à découper en plastique, dont de petits morceaux se glissent dans vos aliments à chaque fois que vous l’utilisez, et préférez-en une en bois massif, largement plus solide et durable. Vous pourrez la poncer et la huiler pour lui redonner un coup de neuf. Vous pouvez ainsi la garder pendant des années et des années !

la bouilloire électrique : j’utilise tout simplement une petite casserole en inox avec un couvercle. Rien de bien nouveau, mais cela permet de ne pas encombrer ma cuisine et de ne pas risque d’avaler les solvants du plastique chauffés et rechauffés de la bouilloire. Si vous désirez tout de même une bouilloire électrique, prenez soin d’en choisir une sans plastique à l’intérieur (en contact avec l’eau) ! N’oubliez pas que le plastique résiste mal à la chaleur et peut migrer dans votre eau.

Vous pouvez également utiliser une bouilloire en inox à placer sur les plaques de cuisson.

les appareils électrique de cuisine en général : je préfère en avoir le moins possible, car ils sont fragiles (c’est le concept d’obsolescence programmé : le fabriquant a tout intérêt à ce que votre appareil est une vie courte, afin que vous en achetiez un nouveau régulièrement), polluants dans leur production, encombrants et utilisent de l’électricité. Appareils à pancakes, à raclette, à pop-corn ou à fondue, bouilloire, batteur, cafetière, rice-cooker, cuit-vapeur, … à vous de choisir lesquels vous sont vraiment utiles selon vos besoins. Une (bonne vieille et simple) poêle peut remplacer des gadgets comme les appareils à pancakes ou à pop-corn. Une casserole avec un panier en inox de cuisson à la vapeur (comme celui-ci) en inox remplace parfaitement un cuit-vapeur. Vous pouvez louer (sur des sites Internet spécialisés) entre particuliers des appareils dont vous ne vous servez que peu souvent, comme les appareils à raclette ou à pierrade.

le mixer : pour éviter les bols en plastique du mixer, dangereux pour la santé (surtout si vous y mettez des aliments encore chauds, comme des légumes pour faire une soupe), et qu’il faut laver, utilisez un bras de mixer (aussi appelé cou de girafe), dont le bras est en inox (et non en plastique).

tous les objets jetables/à usage unique (pics à brochettes ou à apéritif, vaisselles jetables, serviettes en papier, les pailles, …) : trouvez une alternative lavable et donc zéro-déchet, telle que les pics à brochettes en inox, les petites fourchettes ou pics à bulots pour l’apéritif, les serviettes de table en tissu, etc).

Si vous voulez vous débarrasser de certains de vos ustensiles, donnez-les chez Emmaüs (ou autres associations, comme Le Secours Populaire) ou sur le site donnons.org (site de dons d’objets entre particuliers, pour en savoir plus : Donnons.org, le site du recyclage par le don d’objets entre particuliers », cliquez ici).

Lire aussi :


22 réflexions sur “Comment s’équiper pour une cuisine zéro-déchet, minimaliste et sans matériaux dangereux pour la santé

  1. Merci pour vos articles
    Mais vous ne parlez pas des plats en céramique allant au four ni des casseroles émaillées.
    J’aimerais avoir votre avis.
    Bonne journée !

    J'aime

    1. Bonjour Marianne 🙂
      Je vous conseille de préférer les casseroles en inox aux casseroles émaillées, car elles sont plus saines et bien plus solides 😉
      Pour les plats à four en céramique, c’est très bien. C’est un oubli de ma part, je l’ai rajouté, merci beaucoup ! 🙂
      Aline

      J'aime

  2. Merci encore une fois pour vos super articles. Un détail : concernant le couvercle de cuisson à la vapeur que vous suggérez dans votre article le lien ne renvoie pas au modèle mais à une recette d’hydrolat 🙂 Le suspens reste donc entier ! Parliez-vous d’un panier vapeur marguerite ?

    J'aime

  3. Merci pour cet article très complet ! J’utilise déjà un certain nombre de choses, m’en passe d’autres mentionnés aussi. Mais pour certains ustensiles, je les ai en matière plastique parce qu’au départ, ne sachant pas, je les avais achetés ainsi ou on me les avait donnés. Mais ne serait-ce pas contraire au zéro déchet de devoir m’en débarrasser pour en racheter d’autres en bois, en inox ?

    J'aime

    1. Bonjour Isabelle, et merci 🙂 Bien sûr il ne s’agit surtout pas de les jeter. Personnellement, je les ai donnés soit chez Emmaüs, soit sur le site donnons.org (dons entre particuliers). J’en ai également gardé quelques-uns (ceux qui ne sont pas dangereux à utiliser, comme des ciseaux, mais je n’en rachèterai pas en plastique) 😉
      Aline

      J'aime

  4. Bravo et merci pour ce que vous faites !! Grâce à votre blog j ai enfin pris le temps de jeter de nomreux contenant en plastique disgracieux, inutiles et dangereux pour la santé!!
    Donc j ai tout remplacé par des bocaux .. c est tellement plus joli !
    Bref tout ca pour vous demander votre avis sur les poeles en céramiques …
    D avance merci.

    J'aime

  5. Bonjour merci pour votre article fort interresant. Par contre est ce un oubli maus vous ne parlez pas du cuivre culinaire, qu en pensez vous. Merci et bon dimanche

    J'aime

  6. Bonjour, Super article. Du coup je suis à la recherche de mes futurs nouvelles poêles et casseroles. Auriez-vous des références/marques à privilégier/proposer ? Merci

    J'aime

    1. Merci Marie !
      Je n’ai pas de marques particulières à vous indiquer, je suis désolée. J’ai simplement des conseils : il vaut mieux prendre des poêles ou casseroles fabriquées en France (pour réduire la pollution des transports), sans revêtement, et faites avec de l’inox ou de la fonte de qualité. Certaines boutiques bio vendent d’ailleurs des poêles en fonte fabriquées en France.
      Aline

      J'aime

  7. Bonjour 🙂
    J’ai juste une petite précision à apporter concernant l’inox (j’en utilise depuis longtemps aussi mais il peut y avoir un mais) : l’inox contient entre 10 et 50% de nickel. Environ un peu moins de 20% des femmes (seulement 3% des hommes) sont allergiques au nickel, à divers degrés. Chauffé, « stimulé » (lavages, grattages, etc.), une partie de ce nickel migre dans les aliments. Donc attention aussi chez les sujets les plus allergiques, même si une quantité infime migre et que ça reste le matériau le plus sain, on est d’accord, il peut provoquer des réactions à force, jour après jour 😉

    J'aime

  8. En poursuivant ma lecture toujours aussi instructive, j’ai trouvé la réponse à mes questions au sujet des ustensiles en silicones. Je pense qu’il me faudra un certain temps pour remplacer certaines habitudes. Passionnée de brocante et amoureuse d’objets utiles d’antan, je vais porter plus d’attention à mes recherches. Nos anciens faisaient du beau et solide matériel.

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s