7 erreurs à éviter si vous fabriquez vos produits ménagers maison

1- Mélanger ensemble du vinaigre et du bicarbonate de soude/sodium

Eh oui, vous avez bien lu, utilisés indépendamment l’un de l’autre, ces ingrédients sont des indispensables du ménage au naturel. Mais mélangés ensemble, leur réaction chimique leur ôte toute propriété intéressante pour le nettoyage. Exit donc les recettes – malheureusement si courantes sur internet – qui associent les deux.

2- Refuser d’utiliser du vinaigre à cause de son (inévitable) bouteille plastique

Sauf très rares cas, le vinaigre blanc est malheureusement quasi impossible à acheter en vrac (et lorsque c’est le cas, son prix est souvent affreusement et inutilement élevé). Sa bouteille (ou parfois son bidon) plastique est donc inévitable. Cette dernière est certes recyclable, mais aussi bien sa fabrication que son recyclage présentent des impacts environnementaux. Mais attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives ! Naturellement anticalcaire et antibactérien, le vinaigre blanc permet de remplacer avec brio de très nombreux produits ménagers classiques et ainsi éviter des impacts environnementaux (et sanitaires) bien plus lourds que ceux de sa bouteille plastique. Dans la balance, ce sont donc les avantages environnementaux du vinaigre qui l’emportent !

3- Acheter n’importe quel « savon de Marseille »

Méfiance lors du choix de votre savon de Marseille, car son appellation n’est pas protégée. Des savons ni écologiques ni sains peuvent donc se cacher derrière ce nom. Pour vous assurer de choisir un savon sans huile de palme ni  perturbateurs endocriniens, assurez-vous qu’il réponde à ces trois critères :

 

  • Le premier ingrédient à apparaître dans sa liste d’ingrédients INCI (souvent à l’arrière de l’emballage) est Sodium Olivate (huile d’olive) ou Sodium Sunflowerseedate (huile de tournesol).
  • Cette liste de contient pas d’ingrédient composé du mot Palmate (huile de palme et autres dérivés)
  • Cette liste ne contient pas plus de 5 ingrédients

L’idéal est également de trouver un savon de Marseille sans emballage, mais notez que cela n’est pas toujours possible.

LIRE AUSSI : 10 utilisations astucieuses du savon de Marseille !

4- Acheter n’importe quel savon noir ménager

En supermarché, de nombreuses bouteilles arborent fièrement les termes « savon noir ». Mais méfiance ! Car beaucoup ne contiennent en réalité qu’une infime quantité de savon noir, diluée dans des substances indésirables.

Pour vos produits ménagers naturels, assurez-vous donc d’acheter un savon noir liquide pur et de préférence certifié Ecocert et/ou Nature&Progrès (c’est le cas des marques SanyBio, Ecodoo, Etamine du lys, La droguerie écologique, etc).

Mon astuce : préférez un savon noir liquide à base d’huile de lin car son odeur sera neutre, à la différence de celui à base d’huile d’olive.

EN SAVOIR PLUS : VIDEOS – Je décrypte pour vous le greenwashing des étiquettes de produits ménagers

5- Utiliser des huiles essentielles dans ses produits ménagers

Bien qu’elles soient souvent connotées « naturelles » et « écologiques », les huiles essentielles ont souvent un bilan environnemental lourd. Cela s’explique principalement par les quantités de végétaux à cultiver : il n’est pas rare qu’il faille distiller plusieurs kilos de fleurs/feuilles/fruits/racines pour n’obtenir que quelques centilitres d’huile essentielle.

Autre bémol : elles sont loin d’être de simples parfums. Les huiles essentielles sont très concentrées et recouvrent des propriétés très particulières et parfois très fortes. « Naturel  n’est pas synonyme de « sans dangers » ! Comme un médicament, certaines doivent impérativement être utilisées de la bonne manière, sur la bonne personne, dans la bonne situation et dans les bonnes quantités. Or, si l’on n’est pas expert (ou bien renseignés, sur des sources fiables et détaillées), difficile de respecter toutes ces conditions. De même, des huiles pouvant paraître identiques ou similaires à un nocive (« lavande » et « lavandin » par exemple ou les feuilles et les racines d’un même végétal) ne recouvrent pas du tout les mêmes propriétés et donc les mêmes usages.

Pour toutes ces raisons, les huiles essentielles n’étant pas indispensables aux produits ménagers, mieux vaut s’en abstenir… d’autant qu’elles ajoutent des dépenses inutiles lors de l’achat de vos ingrédients.

6- Choisir des recettes (inutilement) longues et complexes

Les liquides vaisselle à 8 ingrédients, les lessives maison à mixer ou filtrer, les sprays nettoyants à faire infuser, … De nombreuses recettes sur internet et dans certains livres sont bien inutilement complexes. Je vous conseille d’éviter les recettes nécessitant de nombreux ingrédients, matériels et étapes différentes, elles n’en seront pas plus efficaces.

Sur ce blog et dans mes livres, je ne vous propose que des recettes à la fois ultra simples (pas plus de deux ingrédients pour la plupart), rapides (souvent moins de 3 minutes) et très bon marché. Inutile par exemple de passer un après-midi à fabriquer votre liquide vaisselle, remplacez-le simplement par du savon noir liquide pur !

7- Multiplier les différentes recettes de produits ménagers

L’intérêt de fabriquer vos produits ménagers maison n’est pas seulement de débarrasser votre logis de perturbateurs endocriniens et de réduire les impacts environnementaux de votre ménage. C’est aussi, paradoxalement, de vous simplifier la vie ! Finis les dizaines de produits ménagers différents dont chacun est réservé à un seul et unique usage (l’évier, la baignoire, les joints, la cuisine, la salle de bain, les meubles en bois, les meubles en métal, …). Vous pouvez très bien nettoyer TOUTE votre maison avec seulement 3 ingrédients simples et multiusages : le vinaigre blanc, le savon noir liquide et le bicarbonate de soude !

DECOUVREZ TOUTES LES RECETTES ILLUSTREES ICI : Comment fabriquer vos produits ménagers naturels ultra facilement : téléchargez ici un guide illustré gratuit !

LIRE AUSSI :

Pour plus d'astuces de ce genre,
suivez le blog sur ses réseaux sociaux !


3 réflexions sur “7 erreurs à éviter si vous fabriquez vos produits ménagers maison

  1. En ce qui concerne le vinaigre blanc, pour éviter de multiplier les achats et les contenants, mon droguiste m’a suggéré d’acheter un litre d’acide acétique, ce qui permet de fabriquer 10 litres de vinaigre. Il faut certes être prudent – et tenir la bouteille (en plastique) hors de portée des enfants-, mais je procède de la sorte depuis des années, sans avoir jamais eu aucun accident.

  2. Bonjour Aline ! Merci pour cet article détaillé et très clair comme d’habitude.
    J’ai une question concernant l’acide citrique : puisque c’est un acide, faut il éviter de le mélanger au bicarbonate ? J’ai une recette de poudre lave vaisselle avec bicarbonate, acide citrique, gros sel et cristaux de soude en quantités égales. Jen suis satisfaite mais si in ingrédient est en trop autant le retirer.
    Merci et bonne continuation !

    1. Bonjour Manon, je sais simplement que l’acide citrique mélangé à du bicarbonate de soude donne du citrate de sodium, un produit sans danger (d’ailleurs utilisé comme additif alimentaire). En revanche, je n’ai pas d’infos concernant une éventuelle efficacité pour le ménage, désolée 🙂 Si un chimiste passe par-là et a l’information, je suis preneuse !
      Aline

Laisser un commentaire ici