ENVIRONNEMENT Saumon, steak, huile, chocolat, … : guide en images pour bien choisir vos aliments du quotidien

Le poisson, la viande rouge, le café ou encore le chocolat sont des aliments dont l’empreinte écologique se révèle très lourde. Mieux vaut donc en diminuer voire stopper sa consommation. Mais si vous en consommez tout de même, difficile de savoir quel choix a le moins d’impacts sur l’environnement : « Mieux vaut-il un poisson d’élevage ou sauvage ? », « Les œufs Label Rouge sont-ils plus écologiques ? », …

J’ai donc conçu pour vous ces fiches illustrées gratuites, destinées à résumer de façon simple, rapide et concise les critères à appliquer lors de l’achat de vos aliments au bilan environnemental généralement lourd.

Comment bien choisir son saumon plus écologique. J’évite le saumon d’élevage (surtout de Norvège, d’Ecosse ou du Chili) 20% des poissons sauvages pêchés servent d’alimentation à l’aquaculture. Il faut ainsi 4kg de poissons sauvages pour produire 1kg de poissons d’élevage. Je préfère Le saumon sauvage (de préférence du Pacifique et certifié MSC) A défaut : du saumon d’élevage certifié biologique (le plus local possible) Encore mieux : Je préfère des poissons plus écologiques, comme la truite ou le hareng, et contenant moins de métaux lourds, comme le maquereau ou les sardines.
Comment bien choisir son huile d’olive plus écologique. J’évite Une huile d’olive premier prix provenant d’un autre continent et en bouteille plastique L’oléiculture intensive et conventionnelle est souvent responsable d’une érosion des sols et d’une utilisation massive d’intrants (pesticides, engrais, …) de synthèse. Je préfère Une huile d’olive certifiée biologique, locale, en bouteille en verre Le verre est un matériau sain, à la différence du plastique, qui présente des risques de migrations de ses additifs dans les aliments, surtout si ces derniers sont gras, comme l’huile. Encore mieux : Je commande en grandes quantités (et/ou en commande groupée avec des proches) directement chez un producteur biologique, par bouteilles en verre de 5L.
Comment bien choisir son chocolat plus écologique. J’évite Un chocolat non biologique 30% de la cacaoculture en Côte d’Ivoire (comme dans de nombreux autres pays africains et latino-américains) est issue d’une déforestation illégale. Je préfère Un chocolat certifié biologique et issu du commerce équitable Attention, les labels UTZ et Rainforest Alliance ne sont pas des labels du commerce équitable ! Encore mieux : Je réduis ma consommation de chocolat et préfère des mets gourmands à base d’ingrédients plus locaux et moins polluants, comme des gâteaux au citron ou des biscuits aux noisettes.
Comment bien choisir ses oeufs plus écologiques. J’évite Des œufs d’élevages en cages, au sol ou de « plein air » 18 : C’est le nombre de poules par m² dans les élevages en cages (indiqués « 3 » sur l’œuf) ! Elles sont 9 par m² dans les élevages au sol (indiqués « 2 ») et de « plein air » (« 1 »). Méfiance au « plein air », qui consiste en réalité souvent à un simple accès, quelques heures par jour, à un terrain extérieur terreux. Je préfère Des œufs certifiés biologiques et les plus locaux possibles Attention, le Label Rouge n’est pas un label environnemental. Ses critères sont par ailleurs très similaires à ceux des élevages « plein air » classiques.
Comment bien choisir son steak haché plus écologique. J'évite un steak haché premier prix. 14% des gaz à effet de serre dans le monde sont imputables à l’élevage - principalement intensif – soit plus que tous les transports réunis. Je préfère un steak haché certifié biologique (et provenant de votre pays). Ou, si j'ai accès à une vente directe du producteur, un steak provenant d'un élevage intensif en pâturage. Mieux encore, je préfère les volailles, moins consommatrices d'eau et rejetant moins de CO2 (et moins chère), et je préfère plus souvent des protéines végétales, comme les lentilles ou les pois chiches.
Comment bien choisir son café plus écologique J’évite Le café non biologique et/ou en dosettes 4,98kg eq CO2 sont émis lors de la production, le transport et la torréfaction d’un seul kilo de café du Costa Rica, soit l’équivalent de 25km en voiture thermique. Je préfère Un café en vrac certifié biologique et issu du commerce équitable Une machine à moudre est généralement disponible dans les rayons vrac. Puis utilisez une cafetière à piston, un filtre lavable en lin ou des capsules réutilisables en inox. Encore mieux : Je réduis si possible ma consommation de café et préfère par exemple la chicorée, plus respectueuse de l’environnement.

Téléchargez et utilisez ces fiches gratuites (en respectant les conditions de la licence Creative Commons « Attribution – Pas de modification », en savoir plus ici)

Téléchargez et utilisez ces fiches gratuites (en respectant les conditions de la licence Creative Commons « Attribution – Pas de modification », en savoir plus ici)

N’hésitez pas à les partager sur les réseaux sociaux pour sensibiliser aussi vos proches ! 👇

LIRE AUSSI :

Vous aimeriez que je réalise des fiches sur d’autres aliments en particulier ? Dites-moi lesquels en commentaires ci-dessous ! 👇

Pour plus d'astuces de ce genre,
suivez le blog sur ses réseaux sociaux !


Une réflexion sur “ENVIRONNEMENT Saumon, steak, huile, chocolat, … : guide en images pour bien choisir vos aliments du quotidien

Répondre à alinetterunnette Annuler la réponse.