Comment facilement faire pousser gratuitement de belles plantes pour votre intérieur

Que ce soit à partir de vos plantes existantes ou à partir de pépins ou noyaux de récup’, il existe de nombreuses façons de faire pousser vous-même de nouvelles plantes pour verdir votre intérieur gratuitement. Et ça tombe bien, car la culture industrielle de fleurs et plantes vertes du commerce est coûteuse pour l’environnement. Lorsqu’elle ne se fait pas à l’autre bout du monde (dans l’hémisphère Sud, pour profiter d’un climat avantageux), elle se fait souvent aux Pays-Bas dans d’immenses serres artificiellement chauffées. De plus, leur culture est source d’une utilisation massive d’intrants de synthèse (engrais, insecticides, fongicides, …). Ces derniers peuvent d’ailleurs contribuer à polluer votre intérieur. Et malheureusement, les alternatives cultivées en France et de façon responsable sont encore loin d’être nombreuses dans les rayons des jardineries.

LIRE AUSSI : 7 raisons de ne plus acheter de fleurs coupées

A noter : je ne suis ni botaniste, ni jardinière. Je partage ici de simples conseils basés sur mes propres expériences fructueuses sur le sujet. Si vous connaissez bien le sujet et souhaitez partager d’autres informations ou conseils, n’hésitez pas à le faire en commentaires, merci à vous !

Solution n°1 : le bouturage à partir de nœuds (plantes grimpantes, herbes aromatiques, etc.)

Pour bouturer des plantes telles que le pothos, le chlorophytum ou le monstera, rien de plus simple. Coupez le bout d’une liane, à un centimètre d’un nœud (sorte de début de racine aérienne, voir les photos).

Puis installez votre ou vos lianes dans un vase, un verre ou un bocal de récup rempli d’eau. Assurez-vous que tous les nœuds sont immergés, mais pas les feuilles.

Placez votre bocal dans un endroit lumineux et changez l’eau une fois par semaine. En quelques semaines, des racines pousseront des nœuds. Vous pouvez choisir de garder votre pothos dans l’eau (à condition de la changer régulièrement) ou de le replanter dans la terre.

Réalisez la même technique avec d’autres plantes à suspendre (comme les ceropedia) ou même des plantes aromatiques comme le basilic ou la menthe. Pour cela, notre nœud sera le départ d’une feuille. Pensez simplement à couper cette dernière afin qu’elle ne soit pas immergée (elle pourrirait dans l’eau).

Solution n°2 : le bouturage d’une tige de zamioculcas

Encore plus facile, ce bouturage consiste tout simplement à couper une tige de votre plante (le plus près possible de la terre), à la laisser tremper dans l’eau plusieurs semaines (voire plusieurs mois), jusqu’à ce que des racines se développent. Comme pour la technique précédente, changez l’eau régulièrement et préférez les endroits bien éclairés naturellement.

Personnellement, j’ai réalisé cette technique avec notre zamioculcas (voir photo). Des racines et des rhizomes se sont développés avec succès.

Solution n°3 : le rempotage d’un rejet (pilea, plantes succulentes, …)

Certaines plantes, comme le pilea ou les plantes grasses succulentes (comme l’aloe vera, mais aussi les aeonium decorum, aeonium haworthii, aeonium ballerina, …) font le travail pour vous ! De leur pied, poussent leurs « progénitures ». Pour récupérer ces dernières, sortez délicatement la plante de son pot. Détachez (là aussi, très délicatement) le petit rejet de la plante mère, en vous assurant qu’au moins quelques racines viennent avec. Vous n’aurez ensuite qu’à la rempoter dans son propre pot de terre, que vous arroserez immédiatement. Elle grandira et donnera à son tour ses propres rejets !

Solution n°4 : la division d’une plante

Certaines plantes peuvent facilement être tout simplement divisées en plusieurs plants. C’est le cas par exemple des zamioculcas. Pour cela, retirez délicatement la plante de son pot. Vous remarquerez la présente de rhizomes (sorte de bulbes, dans lesquels la plante fait des réserves d’eau et de nutriments) d’où partent les racines.

Pour détacher une partie de la plante et en faire une nouvelle plante, vous devez détacher deux de ces rhizomes (ensemble). Veillez à obtenir deux rhizomes (encore attachés ensemble), leurs racines et quelques tiges et feuilles. Replantez cette nouvelle plante dans son propre pot de terre et arrosez immédiatement.

Solution n°5 : la germination de pépins d’agrumes

Saviez-vous que vous pouvez faire pousser vos propres pieds d’agrumes à partir des pépins de vos fruits ?

Découvrez mon tuto ultra simple dans mon post Facebook ci-dessous.
A noter : n’espérez pas obtenir de fruits de votre pied, il aura une vocation simplement décorative.

🌿🍋 Très fière de notre petit citronnier maison, né d'un petit pépin que j'ai fait germer cet été ! Voici le tuto : 1️⃣...

Posted by Consommons sainement - Aline Gubri on Monday, December 28, 2020

Solution n°6 : la germination de noyaux d’avocat

Vous pouvez aussi faire germer vos noyaux d’avocat. Pour cela, il existe deux méthodes.

Méthode 1

Nettoyez sous l’eau votre noyau d’avocat. Remplissez un verre à shooter d’eau du robinet. Posez-y votre noyau d’avocat, pointe vers le haut. L’objectif est d’immerger uniquement la base du noyau (d’où pousseront les racines).

Changez l’eau au moins une à deux fois par semaine et assurez-vous que la base du noyau soit toujours immergée. Au bout de plusieurs semaines (soyez patients), des racines pousseront de la base du noyau et une tige sortira de sa pointe. Vous pourrez alors le rempoter dans un pot de terre et arroser immédiatement.

Méthode 2

Pour les moins patients (comme moi), enterrez tout simplement vos noyaux dans votre jardin. Au printemps ou à l’été, vous aurez le plaisir de découvrir de petits avocatiers sortir de terre. Déterrez-les délicatement, en conservant un maximum de racines (attention, elles sont généralement longues et profondes) puis rempotez-le et arrosez immédiatement.

Envie d’autres conseils à la fois écologiques et économiques pour votre quotidien ? Trouvez-en 101 dans mon nouveau livre Ecologique sans me ruiner !

Rendez-vous ici pour en savoir plus : « Ecologique sans me ruiner », LE guide pratique pour réduire son empreinte écologique… et économiser jusqu’à 6000€ en une année !

LIRE AUSSI :

Pour plus d'astuces de ce genre,
suivez le blog sur ses réseaux sociaux !


5 réflexions sur “Comment facilement faire pousser gratuitement de belles plantes pour votre intérieur

  1. Très intéressantes astuces.
    J’en ai fait l’expérience d’une qui a fait merveille.
    Je n’ai jamais réussi à faire pousser un noyau d’avocat dans l’eau. J’ai mis en terre 4 noyaux en les « oubliant » et laissant faire la nature, sans trop d’espoir. Mais, quelques mois !!! plus tard, 4 pousses vertes et maintenant 4 avocatiers de 2 m de hauteur ; une merveilleuse réussite et un grand bonheur. OUI cela « marche ».
    C’est une grande satisfaction d’arriver à multiplier soi-même nos plantes …

  2. Bonjour, Aline Une idée pour varier ses plantes d’intérieur ou d’extérieur gratuitement: le troc de boutures ou de graines. Facebook « Troque ta plante » est une mine d’échanges & de conseils bien sympathiques.

  3. Bonjour, autre technique que je viens de tester pour les noyaux d avocat. Nettoyez le noyau, enroulez le dans un papier de cuisine ou papier toilette humide et enfermez le dans un bocal dans l obscurité. Surveillez de temps en temps et changez éventuellement le papier humide pour éviter la moisissure. Mes 4 noyaux sur 5 ont germé en 15 jours. Les mettre dans l’eau à la lumière ou les planter en terre directement.

Répondre à TRAGUAN Annuler la réponse.