Déodorant, démêlant, après-soleil, lotion, … : toutes les recettes faciles de cosmétiques naturels dont vous avez besoin cet été

Saviez-vous que votre trousse de toilette d’été peut être remplie de produits dangereux pour votre santé et pour l’environnement ? Anti-transpirant à l’aluminium, crème solaire aux nanoparticules, crèmes hydratantes aux huiles minérales, masques capillaires au silicone, démêlant aux dérivés de pétrole, … C’est ce que dénonce l’association Slow Cosmétique, qui milite contre la présence massive et généralisée de perturbateurs endocriniens (des composants pouvant migrer dans le corps, y perturber le système hormonal et ainsi, par exemple, augmenter les risques de développement  de cancers) et de substances néfastes pour l’environnement dans les cosmétiques et produits d’hygiène industriels. Le mouvement Slow Cosmétique adopte ainsi des cosmétiques à la fois efficaces, agréables, sains et respectueux de l’environnement.

Voici donc 13 produits « Slow Cosmétique », à acheter ou à faire facilement soi-même, pour cet été :

1- La crème solaire

Outre leurs conservateurs et parfums douteux, les crèmes solaires non biologiques de supermarchés et pharmacies contiennent quasiment systématiquement des filtres synthétiques (oxybenzone, benzophénone, …) qui polluent gravement les mers (ils s’avèrent notamment très nocifs pour les coraux). On y trouve parfois également des filtres minéraux, comme le dioxyde de titane en nanoparticules. Le problème est que, utilisée sous forme de nanoparticules (c’est-à-dire de particules tellement fines qu’elles traversent la peau), cette substance peut être cancérogène.

Le label biologique (ou la mention « Slow Cosmétique ») interdit entre autres les nanoparticules et les filtres anti-UV d’origine chimique. Préférez donc toujours une crème solaire certifiée biologique et/ou Slow Cosmétique. Le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc, deux filtres minéraux anti-UV, ne seraient pas néfastes pour les milieux aquatiques en taille non-nano. Néanmoins, par mesure de précaution, évitez donc d’appliquer de la crème solaire juste avant de vous baigner dans la mer ou un lac.

Pour en savoir plus, cliquez ici pour lire l’article « Les crèmes solaires sont nocifs pour l’environnement (mais des solutions existent) » de National Geographic.

Si vous n’habitez pas près d’une boutique biologique, achetez votre crème solaire saine sur internet, comme celle-ci !

Attention également aux solutions naturelles en vogue sur internet, comme l’huile de pépins de framboise, car sa propriété naturelle de filtration des UV est très mince, bien insuffisante pour protéger la peau des dangers d’une exposition prolongée au soleil.

2- L’après-soleil

Soulagez les démangeaisons des coups de soleil en y appliquant avec un coton lavable ou un linge un mélange eau et vinaigre de cidre (moitié/moitié).

Apaisez votre peau et aidez sa cicatrisation grâce à l’aloe vera, une plante grasse d’Amérique Latine ! Attention toutefois aux gels d’aloe vera du commerce (achetés en pharmacie, boutiques biologiques, etc) car ils contiennent très souvent de très nombreux ingrédients, dont beaucoup de conservateurs douteux … même lorsque leur flacon indique « 99% d’aloe vera » !

Préférez donc une bouteille de gel d’aloe vera à destination alimentaire (l’aloe vera est parfois utilisée en complément alimentaire sous forme de gel ou de jus), en vente en boutiques biologiques, car il ne contient dans ce cas pas de conservateurs. Pour cette raison, une fois la bouteille ouverte, elle doit être conservée au réfrigérateur. En cas de coup de soleil, mélangez dans vos mains du gel d’aloe vera et un peu d’huile végétale biologique (l’huile biologique de noisette, d’olive ou de sésame de vos placards de cuisine fonctionnera parfaitement), puis massez délicatement votre coup de soleil. Répétez plusieurs fois dans la journée.

LIRE AUSSI :

 8 ingrédients de votre cuisine que vous pouvez étonnamment utiliser en produits de beauté

3- Le baume cicatrisant

Peaux irritées, ampoules crevées, brûlures,… les petits maux de la peau sont nombreux en été. Mais ne vous jetez pas sur les crèmes cicatrisantes des pharmacies, souvent composées de perturbateurs d’hormones. Préférez plutôt y appliquer du miel, qui accélère naturellement la cicatrisation de la peau !

Le beurre de karité, très gras et très nourrissant, est également une solution efficace. Préférez un beurre de karité biologique et issu du commerce équitable et sans autre ingrédient que le beurre de karité lui-même. Assurez-vous qu’il soit non rafinée afin qu’il soit naturel et qu’il offre toutes ses propriétés. Vous pouvez en trouver dans les boutiques biologiques. Si vous n’en avez pas près de chez vous, achetez-en sur internet (comme celui-ci).

Utilisez aussi votre beurre de karité pur pour de nombreuses autres utilisations : baume à lèvres, crèmes pour les mains et les pieds, masque capillaire réparateur, …

4- L’hydratation de la peau

Abandonnez les crèmes hydratantes des supermarchés, très souvent composées d’huiles minérales dérivées du pétrole ! Préférez hydrater votre peau avec une crème hydratante certifiée biologique (le label biologique interdit de nombreux ingrédients dangereux pour l’environnement et la santé, comme les dérivés de pétrole et certains perturbateurs endocriniens), comme celle-ci ou celle-ci, à acheter en boutiques biologiques ou sur internet.

Vous pouvez également utiliser des huiles végétales fines et sèches pour conserver l’hydratation de votre peau, comme l’huile de noisette ou de sésame. Pour en savoir plus, consultez l’article « Quelle alternative efficace et naturelle aux crèmes « hydratantes » industrielles et dangereuses ? »

5- La lotion nettoyante pour le visage

Pour nettoyer en douceur votre peau de sa transpiration et la poussière le matin ou en journée, appliquez de l’eau florale de bleuet biologique sur un coton lavable. Notez que vous pouvez passer cette lotion sur les yeux sans problème.

Trouvez votre eau florale en boutique biologique, dans certains supermarchés et sur internet.

6- Le démaquillant bi-phase pour maquillage waterproof

Remplissez la moitié d’un flacon en verre (plus sain que le plastique) d’eau florale de bleuet biologique. Remplissez l’autre moitié d’huile biologique de noisette. Pour une huile moins chère qu’au rayon cosmétique, rendez-vous au rayon huiles et vinaigre ! Assurez-vous tout de même que votre huile de noisette soit certifiée biologique et vierge (c’est-à-dire extraite à froid).

Remuez bien le flacon avant chaque utilisation. Préférez utiliser un gant démaquillant lavable, une alternative bien plus écologique et économique aux cotons jetables !

Pour cette recette, vous pouvez remplacer l’huile de noisette par de l’huile d’amande douce si vous préférez.

7- Le masque visage pour une peau lisse

Une banane trop mûre ou abîmée ? Ne la jetez pas ! La banane est naturellement riche en amidon, un allier pour une peau lisse. Écrasez donc un morceau de banane à la fourchette jusqu’à obtenir une pâte homogène. Appliquez ce masque sur la peau propre et sèche de votre visage et laissez poser 15 minutes. Rincez à l’eau.

8- Le masque capillaire pour cheveux abîmés

Entre le soleil, le sel de mer et le chlore des piscines, les cheveux souffrent en été !

Offrez-leur donc un masque réparateur de temps en temps.

Recette 1 : appliquez sur vos longueurs et pointes de l’huile de noisette, de sésame, de noix, d’avocat ou d’olive… Bref, une huile de placards de cuisine (à condition qu’elle soit biologique et extraite à froid) ! Laissez poser une nuit, puis shampooinez. Cheveux doux et réparés garantis !

Recette 2 : réalisez la même chose avec du beurre de karité biologique.

Recette 3 : ne jetez pas votre avocat noirci ou filandreux ! Profitez de son gras naturel pour réparer vos cheveux. Pour cela, écrasez-le à la fourchette jusqu’à obtenir une pâte homogène.  Appliquez-le sur vos longueurs et pointes humides ou légèrement mouillées. Enroulez vos cheveux dans une vieille serviette de toilette et laissez poser plusieurs heures (idéal pour un dimanche pluvieux d’été), puis shampooinez.

9- Le démêlant

Vos cheveux sont tout emmêlés à la sortie de la piscine ou de la plage ? Fabriquez votre propre démêlant efficace et naturel en suivant la recette suivante, extraite de mon livre « Zéro plastique zéro toxique » :

10- Le déodorant en baume

Dans un petit bocal, mélangez 5 cuillères à soupe d’huile de coco biologique et équitable, 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude alimentaire et 2 cuillères à soupe de fécule de maïs. Vous obtiendrez un baume blanc, à appliquer sous les aisselles en très petites quantités.

Pourquoi utiliser ces ingrédients ? L’huile de coco est naturellement antibactérienne. Le bicarbonate de soude absorbe les odeurs avec brio. La fécule de maïs absorbe les odeurs et épaissit le mélange, qui serait trop liquide sans puisque l’huile de coco devient liquide au-dessus de 25°C. En hiver, vous n’avez ainsi pas besoin d’y ajouter la fécule de maïs.

11- Le savon et shampooing pratique en voyage

Remplacez vos gels douche et savons liquide par des savons solides ! Ils sont moins (voir pas) emballés et bien plus légers (et donc plus écologiques) à transporter. Choisissez toujours un savon certifié biologique. En voyage, le savon de Marseille se révèle particulièrement pratique, car vous pouvez vous en servir comme gel douche, savon pour les mains, lessive à la main et même liquide vaisselle !

LIRE AUSSI : 10 utilisations astucieuses du savon de Marseille !

Saviez-vous qu’il existe même des shampoings solides ? Pour cela, je vous conseille la petite marque française Pachamamaï, que j’utilise depuis plus de 4 ans au quotidien !

12- L’épilation

Aux bandes épilatoires jetables ou aux cires à base de cire minérale (dérivée du pétrole), préférez la cire orientale au sucre. Complexe et délicate à faire soi-même, vous pouvez en acheter en boutique biologique (les marques Najel et Acorelle en proposent notamment).

Si vous préférez le rasage à l’épilation, abandonnez vos rasoirs en plastique jetables et opte pour un rasoir en inox. Changez la lame quelques fois par an. Acheté à partir de 25€, il vous durera littéralement plus de 15 ans ! Utilisez-le exactement comme un rasoir classique.

 

13- L’anti démangeaisons de piqûres

Le vinaigre de cidre est votre nouvel allié contre les démangeaisons ! Appliquez donc au doigt une ou deux goutte(s) de vinaigre de cidre sur vos piqûres d’insectes. Répétez régulièrement.

L’astuce bonus : difficile d’avoir des chaussures qui sentent toujours la rose en plein été ! Pour en absorber les odeurs, laissez poser une nuit une poignée de bicarbonate de soude (à acheter au rayon sel et poivre de tous les supermarchés) dans chaque chaussure. Le lendemain, aspirez-le. Le bicarbonate (une poudre blanche naturelle composée de sel et de craie) absorbe parfaitement les odeurs et l’humidité !

LIRE AUSSI :


4 réflexions sur “Déodorant, démêlant, après-soleil, lotion, … : toutes les recettes faciles de cosmétiques naturels dont vous avez besoin cet été

  1. Bonjour,

    Ton livre est super, il m’aide beaucoup au quotidien pour tendre vers le zéro déchet ! Par contre pour le déodorant, je souhaiterais savoir par quoi pourrait être remplacé le bicarbonate de soude ? Car cela m’irrite les dessous de bras à force..je n’ai pas réussi à trouver de réponse encore, du coup je me suis remise aux deo billes…!
    Merci pour la ou les réponses 🙂

    Pauline

    1. Bonjour Pauline,
      je ne sais pas ce que tu utilises comme bicarbonate de soude pour les aisselles, mais perso, je n’ai pas de problème. Je prends celui de la marque Ah table (en magasin bio). Ou alors, il faut prendre celui en pharmacie qui a une granulométrie fine. Si ça t’intéresse, j’avais écrit un article sur mon blog : https://crevette-diplomate.fr/le-deodorant-le-plus-simple-et-le-plus-efficace-au-monde/
      En revanche, impossible pour moi de l’utiliser pour le brossage des dents, j’ai les gencives trop sensibles !

  2. Bonjour Aline,
    je te remercie pour toutes ses astuces ! Pour la crème solaire, la meilleure protection est un tee-shirt et un chapeau, et évitez les heures les plus ensoleillées (c’est toujours bon à rappeler 😉 !).

  3. Bonjour Aline,

    Merci pour ton blog qui est super bien et toutes tes interventions que j’ai eu l’occasion d’écouter même outre-atlantique (je vis à Montréal). Je me permettrais juste de rajouter pour les crèmes solaires, qu’il ne faut pas négliger l’importance de se protéger du soleil pour lutter contre le mélanome qui est un cancer grave pouvant toucher tout autant les vieux que les jeunes. A ne pas oublier que les vêtements peuvent aussi servir de protection contre le soleil :).
    Bonne journée

    Camille

Répondre à Crevette diplomate Annuler la réponse.