Pourquoi il ne faudrait surtout pas acheter les nouvelles bouteilles de lait en plastique brillant !

lait1

Les rayons de bouteilles blanches et bleues dans nos magasins ont vu arriver une nouvelle recrue depuis quelques mois : une bouteille de lait en plastique brillant, blanche, prétendue écologique (car plus fine et sans opercule en aluminium). Pourtant, cette bouteille est actuellement au cœur d’un scandale, car elle n’est pas recyclable !

Pourquoi ne sont-elles pas recyclables ?

Ce plastique, reconnaissable à sa brillance (contrairement au plastique mat des bouteilles de lait classiques), est du PET opaque. Il s’agit du même plastique que les bouteilles transparentes (jus de fruits, eau, etc) qui sont, elles, recyclables. Le souci est que pour le rendre opaque, les fabricants y ajoutent un agent minéral opacifiant et blanchissant (du dioxyde de titane, un ingrédient également utilisé dans les crèmes solaires comme agent protecteur contre les UV, mais potentiellement dangereux pour la santé humaine). Or cet ingrédient minéral rend les fibres du plastique cassantes après le processus de recyclage. Il contamine ainsi toute la chaîne de recyclage et rend le produit final de basse qualité. Un centre de recyclage peut supporter le PET opaque s’il est présent en faibles quantités. Mais l’apparition massive de ces nouvelles bouteilles de lait augmente drastiquement la quantité de PET opaque dans les chaînes de recyclage.

Alors pourquoi les marques utilisent-elles ce nouveau plastique ?

lait2

Il est écrit sur ces bouteilles de lait qu’elles sont pourtant recyclables. Il s’agit d’une allégation abusive, puisqu’un centre de recyclage ne peut en supporter qu’une infime quantité !

Le comble : la plupart des marques utilisant cette bouteille en fait l’éloge car elle serait écologique. En effet, elle est plus fine et légère et utilise ainsi moins de plastique par bouteille. Or comme elle n’est pas recyclable et voit sa fin de vie en incinération ou en enfouissement, elle n’a rien de plus écologique que les bouteilles classiques, bien au contraire.

Ces nouvelles bouteilles de lait sont très probablement un simple outil de marketing : une promesse écologique, un esthétique brillant et séduisant qui attire l’attention dans le rayon, et surtout un coût de production moins élevé pour le fabricant !

Que peut-on faire en tant que consommateur ?

  • Ne pas acheter ces bouteilles ! Achetant des bouteilles réellement recyclables à la place évite les déchets inutiles et polluants que deviennent les nouvelles bouteilles de lait.

De plus, n’oublions pas qu’acheter, c’est voter. En achetant un produit, le consommateur adhère à ses caractéristiques (emballages, ingrédients, conditions de fabrication, pratiques de l’entreprise, etc).

  • Ne pas mettre cette bouteille au recyclage, si vous en avez encore chez vous.
  • En parler aux employés de vos magasins : s’ils vendent ces bouteilles en PET opaque (boutiques biologiques, supermarchés, etc), vous pouvez expliquer à un employé (à la caisse par exemple) que ce plastique n’est pas recyclable et qu’il est actuellement au cœur d’un scandale dont le ministère de l’Environnement a reconnu l’importance. Cela poussera l’enseigne à ne plus vendre ces bouteilles afin de préserver leur image.

 

  • Signer gratuitement et en quelques secondes la pétition qu’a lancé l’ONG Zero Waste France pour demander aux grandes enseignes de stopper la vente de ces bouteilles. La pétition a déjà reçu plus de 15 000 soutiens. Cliquez ici pour signez la pétition !

Cliquez ici pour lire l’article de Zero Waste France sur ces nouvelles bouteilles de lait …

… et ici pour lire le dossier complet sur le PET opaque.

Quelles alternatives ?

Vous pouvez acheter votre lait dans des bouteilles recyclables en plastique classique. Préférez-le biologique, car cela permet d’éviter au possible la présence d’antibiotiques (qui ont été injectés aux animaux) dans le lait que vous buvez, et des conditions d’élevages industriels.

N’oublions pas d’éviter le plus possible les emballages alimentaires en plastique, car ils peuvent être potentiellement très dangereux pour la santé.

Pour en savoir plus :

L’idéal lorsqu’on consomme du lait, est de l’acheter en AMAP ou en boutiques de producteurs locaux (pour savoir ce que c’est et où en trouver, voici l’article « Les boutiques d’alimentation locale, pour de l’éthique et de l’écologique dans nos assiettes », cliquez ici) en bouteilles de laits en verre consignées. De plus en plus de villes se dotent de « fontaines à l’eau » : une machine réfrigérée dans la rue vendant du lait de producteurs de votre région, dans vos bouteilles en verre !

Le saviez-vous ?

Le corps humain n’a pas besoin de lait ! Les fruits secs et noix (noisettes, amandes, noix de cajou, …) contiennent plus de calcium (et mieux assimilable pour le corps humain, d’ailleurs) que le lait de vache ! Par ailleurs, le lait de vache présente de potentiels problèmes pour la santé du consommateur : antibiotiques de l’animal présents dans le lait, irritation du système digestif humain, ou même excès de calcium conduisant paradoxalement à une fragilité de os !

De plus, la production de produits animaux (viande, poisson, laitages, …) nécessite beaucoup de ressources (eau, céréales et autres éléments d’alimentation de l’animal, transport, etc). Ce type d’alimentation a donc un fort impact sur l’environnement. Voici une vidéo très bien réalisée de 4 minutes proposée par Le Monde, sur l’impact de l’industrie de la viande, très proche de celui des produits laitiers :

Dans de nombreux cas, vous pouvez remplacer le lait de vache sans que le goût ne soit modifié :

– remplacez le lait de vache dans vos céréales ou muesli par du lait de noisette (ou de riz, d’amande, de coco, etc, selon vos goût). Personnellement j’aime beaucoup de goût du lait de noisette, qui en plus m’apporte du calcium et du magnésium.

– dans vos pâtes à crêpes (ou gaufres, gâteaux, …), remplacez le lait par de l’eau et un peu de sucre, ou de l’eau et du lait végétal.

– vous pouvez acheter des yaourts de soja ou les faire vous-même (avec les laits végétaux que vous souhaitez)

Lire aussi :


12 réflexions sur “Pourquoi il ne faudrait surtout pas acheter les nouvelles bouteilles de lait en plastique brillant !

  1. Merci pour cette info. Je n’avais pas connaissance de cette info. Effectivement pas facile d’acheter du lait (végétal ou pas) sans emballage. Mis à part le fait que le lait végétal peut se faire « maison »

    J'aime

  2. J’avais déjà signé cette pétition. Une fois de plus, le consommateur est pris en otage. Beaucoup de marques ont opté pour cette nouvelle bouteille, en bio ou pas, du coup, le choix se restreint considérablement en rayon. Moi et mon mari avons arrêté de boire du lait de vache, la question ne se pose plus. Il reste mon fils qui en boit encore et je me suis faite avoir, à acheter ce type de bouteilles en magasin bio. Je les termine et après, je m’orienterai sur une autre référence.

    J'aime

  3. Quel scandale ! Merci pour l’info : pétition signée.

    Après une soirée/conférence avec la famille Zéro Déchet la semaine dernière, je n’ai plus envie d’acheter grand chose d’emballé… Une question : fais-tu tous tes laits végétaux toi-même ?

    J'aime

    1. Super, et bravo pour cette décision !
      Je n’utilise à peu près que du lait de noisettes, pour le muesli du matin (pour le faire moi-même, je fais tremper une poignée de noisettes dans un litre d’eau, puis je mixe le tout). J’utilise de temps en temps du lait de soja, un peu plus long à faire soi-même. Comme je ne m’en sers que de temps en temps, je l’achète en boutiques bio (dans une brique en carton recyclable) avec une garantie que le soja vient de France (et non du Brésil, par exemple).
      Aline

      J'aime

  4. Mais quelle honte!! C’est vrai qu’elles étaient top ces bouteilles sans opercule. Dans mon magasin, elles ont disparues du rayon, ouf!
    Pour ce qui est du lait vegetal (avoine) pour mes enfants mais je dois faire moitié-moitié pour qu’ils finissent leurs biberons. J’essayerai le lait de noisette… avec un peu de cacao ça doit être super bon 😉

    J'aime

  5. Merci pour ton rappel avec ton article, j’en ai malheureusement chez moi ! Quel scandale cette histoire… j’ai signé la compétition !

    J'aime

  6. Bonjour et merci pour cet article !

    Je viens d’acheter ces bouteilles dans un magasin bio. Si j’avais su 😦

    Pour la consommation de lait, j’avais commencé à donner du lait de riz à mon petit garçon. Et la pédiatre me l’a déconseillé car il y a beaucoup moins de nutriments à l’intérieur. Le lait de noisette est peut être une meilleure alternative, mais beaucoup plus cher ! J’achète beaucoup de bio et financièrement, j’ai du mal à suivre… Et pourtant je fais très attention !!

    Pour la consommation de viande, j’aimerais arrêter. J’avais commencé par remplacer la viande par du tofu et d’autres produits à base de soja. Mais vu qu’il est préférable de ne pas trop consommer de soja, j’ai un peu de mal à trouver d’autres alternatives. Si vous avez des infos sur le sujet, ça m’intéresse !

    Merci!

    J'aime

    1. Bonjour Perrine,
      Bravo pour vos initiatives, vous pouvez en être très fière !
      En ce qui concerne le lait de vache, vous pouvez en fait trouver dans d’autres aliments tout ce qui est nécessaire (les noix par exemple sont très riches en calcium, ce calcium est d’ailleurs plus facilement assimilable que celui du lait de vache). De nombreuses études montrent d’ailleurs que nous mangeons trop de laitages et donc trop de calcium, ce qui engendrerait paradoxalement une fragilité osseuse à partir d’un certain age ! Attention également aux traces possibles de pesticides, antibiotiques, etc car, comme tout polluant, ils ont un effet décuplé sur les enfants (par rapport aux adultes). Je vous conseille le livre « Tout ce qu’on nous fait avaler » (que je conseille dans un autre article du blog d’ailleurs), qui montre de manière très simple et synthétique les polluants et substances dangereuses que contiennent nos produits du quotidien (dont certains de nos aliments). Une partie y est consacrée à différentes études sur l’impact de la consommation de lait de vache (notamment chez l’enfant), c’est très intéressant !
      En ce qui concerne la viande, contrairement à l’idée reçue qu’on en a souvent, il n’y a pas du tout besoin de remplacer la viande par du soja ! Personnellement je ne mange pas de viande, et pourtant je ne mange que très rarement des produits à base de soja 😉 Il ne s’agit pas en fait de « remplacer » la viande, mais je réorganiser ses repas. Voici comment je pense lorsque je prépare mon repas : aujourd’hui je vais choisir des pois chiches (ou haricots rouges) comme ma source de fer et de protéines, je vais ajouter du sésame pour le fer, le magnésium et le calcium, et des crudités pour les vitamines et les fibres. La viande n’est donc pas « remplacée » en soi, c’est simplement une autre façon de penser le repas et les apports en nutriments 🙂 Il faut savoir qu’au niveau nutritionnel, nous n’avons en soi pas besoin de la viande (ni du lait et des œufs d’ailleurs), car tout ce dont nous avons besoin (fer, calcium, oméga, protéines, etc) est aussi présent dans d’autres aliments (légumineuses, fruits secs, céréales, etc) : le choix est en fait ample ! Manger de la viande est donc un choix (libre à chacun de faire ce choix, sans jugement aucun d’ailleurs), mais pas une nécessité (sauf bien sûr dans les sociétés telles que les inuites qui n’ont à leur disposition presque que de la viande comme source de nutriments !) 🙂 Il existe de nombreux livres très agréables à lire si vous voulez réduire ou arrêter la viande, je suis sûre que vous y trouverez votre bonheur et des réponses à vos questions 🙂
      Aline

      J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s