Comment fabriquer facilement sa propre crème solaire !

CS2

Les crèmes (ou huiles) solaires industrielles posent principalement deux types de problèmes :

– un problème de santé : comme la quasi totalité des cosmétiques industriels, les crèmes solaires contiennent des ingrédients légaux et pourtant très dangereux pour notre santé : certains augmentent grandement les risques de cancers, d’autres perturbent nos hormones et donc le fonctionnement de notre corps, etc. Parmi ces produits à éviter : paraben, méthyl, CI (colorants), parfums artificiels, PEG, BHT, dioxyde de titane, etc. Ce dernier ingrédient est celui qui joue le rôle de protection contre les UV du soleil. Présent sous forme de « nano-particules » (poudre d’une finesse extrême), il est considéré comme particulièrement dangereux car il est suffisamment fin pour traverser la peau et augmenter les risques de cancers ;

CS9

– un problème environnemental : une grande partie des crèmes solaires qu’on achète finissent sur les plages et dans l’eau des mers et océans lorsque, par exemple, on s’y baigne. Or les ingrédients de nos crèmes ne sont pas seulement dangereux pour notre santé, mais également pour celle de animaux et de végétaux (comme le corail) vivant dans ces milieux.

Et les crèmes solaires bio, que faut-il en penser ?

Une crème solaire biologique a l’obligation légale de ne pas comporter de nano-particules. Cependant, comme certains cosmétiques, même biologiques, elle peut contenir des ingrédients toxiques.

Fabriquer (facilement) sa crème solaire :

Pour faire votre crème solaire, vous aurez besoin d’une base : une crème hydratante ou de l’huile végétale ou du beurre de karité, etc.

Enfin, vous aurez besoin de l’ingrédient de protection contre les UV. Vous trouverez certaines recettes utilisant du dioxyde de titane … or il s’agit d’un des ingrédients dangereux que l’on cherche à éviter dans les crèmes industrielles !

Nous allons donc utiliser de l’oxyde de zinc, un ingrédient tout aussi protecteur mais absolument pas nocif pour la santé.

CS4

Vous pouvez acheter votre oxyde de zinc en pharmacie. Vous en trouverez dans les grandes pharmacies avec un large choix et/ou les pharmacies fabriquant des préparations sur place. En effet, l’oxyde de zinc est un ingrédient dont les pharmaciens ont souvent besoin pour leur préparation. Ils pourront donc vous en vendre (le poids que vous désirez). Si vous ne savez pas quelle pharmacie autour de chez vous effectue beaucoup de préparations, votre pharmacien habituel vous l’indiquera.

Le prix n’est pas très élevé : environ 10€ les 100g.

CS8 CS7

ATTENTION : pensez bien à demander de l’oxyde de zinc qui n’est pas sous forme de nano-particules ! Rappelez-vous que les nano-particules sont tellement fines qu’elles passent à travers la peau, et que leur extrême finesse modifie leurs propriétés. Pas de panique, le pharmacien saura parfaitement vous indiquer si son oxyde de zinc est en nano-particules ou non.

Le site Aroma-Zo** vend également de l’oxyde de zinc, mais je n’y commande volontairement jamais. D’abord parce qu’une commande et une livraison impliquent la pollution des divers transports et les déchets des colis (on perd alors le côté zéro-déchet de la crème solaire maison!), alors qu’il est facile d’en acheter en pharmacie. Par ailleurs, je n’achète jamais sur ce site car je ne me retrouve pas dans leur philosophie : vendre cher des ingrédients parfois clairement toxiques, tout en laissant penser qu’ils ne le sont pas et que les cosmétiques faits maison nécessitent beaucoup de temps, d’argent et d’ingrédients différents … Je vous en parle plus en détails dans l’article « Comment faire ses cosmétiques maison simplement et pour quelques centimes ? » (cliquez ici) !

La recette la plus simple :

Mélangez doucement au fouet 140g de crème hydratante biologique et 60g d’oxyde de zinc.

Personnellement, je vous conseille le lait corporel karité de Cosmo Naturel. C’est un lait corporel (qui n’est pas appelé « lait hydratant » car ses ingrédients sont plus nourrissants qu’hydratants) qu’on trouve de plus en plus dans les boutiques biologiques. Il s’agit de la seule crème que j’ai vue pour le moment qui est parfaite au niveau de la non-toxicité de ses ingrédients ! En outre, sa bouteille en plastique, à la différence des tubes de crèmes classiques, se recycle.

Une autre recette :

CS6 CS5

Ajoutez dans une petite casserole au bain-marie très doux 60g d’huile de coco biologique et 60g de beurre de karité biologique. Ne faites pas chauffer longtemps ni fort : le but est simplement de faire fondre le beurre de karité afin de le mélanger avec l’huile de coco. Une fois les deux mélangés, sortez la casserole du bain-marie et ajoutez d’un coup 50g d’oxyde de zinc avec un fouet. La poudre doit être parfaitement mélangée et répartie dans le mélange coco/karité. Mettez le tout dans un petit bocal que vous étiquetez.

A noter : l’huile de coco et le beurre de karité ont également un très léger effet de protection contre les UV.

CS3

N’ajoutez surtout pas d’huiles essentielles d’agrumes (citron, orange, etc) dans votre crème solaire, car celles-ci sont photosensibilisantes (c’est-à-dire qu’elles rendent la peau plus sensible aux UV).

Les traces blanches sur la peau sont un … bon signe!

L’oxyde de zinc ici étant sous la forme d’une poudre plus épaisse que les nano-particules, il ne traverse pas la peau et y reste donc en surface. Cette crème solaire laisse donc une fine couche blanche sur la peau. Cela explique aussi que ce soit le cas pour les crèmes solaires bio (qui, comme dit ci-dessous, ne doivent pas contenir de nano-particules). Au contraire, l’absence de traces blanches avec les crèmes industrielles, bien que pratique, est signe de présence de nano-particules et donc de particules potentiellement cancérigènes. Les traces blanches sont peut-être un peu dérangeantes au niveau esthétique, mais il s’agit toutefois de la seule solution pour avoir une crème solaire non-toxique pour notre santé !

Quel est l’indice de protection ?

L’indice de protection des crèmes solaires maison est difficile à calculer (car pour cela, il faudrait un laboratoire!). L’indice de cette crème est donc d’environ 30 à 40.

Quelque soit votre crème solaire, n’oubliez pas d’en remettre régulièrement !

A noter : il est très difficile de trouver un produit avec un indice élevé de protection solaire irréprochable au niveau sanitaire et environnemental. En effet, bien qu’à la différence du dioxyde de titane l’oxyde de zinc ne soit pas dangereux pour la santé, il a aussi malheureusement un effet indésirable sur l’environnement aquatique. Évitez donc d’en appliquer juste avant de vous baigner en mer.

A noter #2 : si vous préférez utiliser une crème déjà fabriquée et testée en laboratoire, certaines crèmes solaires biologiques sont saines. Veillez à ce qu’elles ne contiennent pas de dioxyde de titane, ni de produits cancérigènes, perturbateurs endocriniens ou polluants comme les suivants : paraben, méthyl, buthyl, BHT, CI, PEG, BHA, cocamide, parfum, palmate (huile de palme), graisses animales, pétrolatum, etc.

Pour les Bordelais : j’ai acheté mon oxyde de zinc à la pharmacie au 34 Cours Georges Clémenceau (Bordeaux) !

Suivez toutes mes autres actualités et astuces du quotidien sur Twitter (@ConsomSainement), Instagram (consommons.sainement), Facebook (Consommons Sainement) et sur la newsletter (barre en bas du blog à gauche) !

CS1

Source : CNRS (Centre National de Recherche Scientifique)


14 réflexions sur “Comment fabriquer facilement sa propre crème solaire !

  1. Super, ces recettes ! Moi, étant un peu kamikaze, j’utilise seulement du beurre de karité que je mélange avec de l’huile de sésame et un peu de miel ou de sirop d’agave pour l’hydratation, c’est une crème à tout faire (corps et cheveux) avec un faible, mais réel indice de protection solaire, il suffit d’en remettre assez souvent. Une autre huile idéale (SPF d’environ 35), que j’utilise du coup seule, c’est l’huile de pépins de framboises, elle est efficace et sent bon, en plus de s’appliquer facilement. Le seul souci, c’est qu’elle est moins facile à trouver que d’autres huiles, il y en a chez Aroma Zone, mais je cherche un autre fournisseur, car comme toi, je suis quelque peu en désaccord avec leur éthique 😉. Belle journée et merci encore pour ces recettes !

    J'aime

    1. Bonjour !
      Merci pour le partage de votre recette ! Toutefois, il faut vraiment faire attention à son exposition quand l’indice de protection est faible.
      Effectivement, on m’a parlé de l’huile de pépins de framboise qui agirait en protecteur contre les UV🙂
      Belle journée à vous aussi !
      Aline

      J'aime

    1. Hello Allegra🙂 Merci pour ce message ! Les crèmes solaires biologiques sont quand même biens, mais pas parfaites, tout comme cette recette. Il est très difficile (à ma connaissance) de trouver ou faire un produit (vraiment) protecteur des UV qui soit parfait au niveau des ingrédients (toxicité pour la santé, pour l’environnement, méthodes d’extraction, etc). Mais la faire soi-même permet d’éviter les ingrédients « inutiles » et dangereux (parfums artificiels, colorants, épaississants, etc) et le dioxyde de titane (qui est l’agent protecteur dans la plupart des crèmes solaires)🙂
      Aline

      J'aime

  2. Bonjour. Merci pour ton article intéressant🙂

    Néanmoins, en toute franchise, je trouve ça un peu dangereux de proposer de faire sa propre crème solaire. Il suffit que quelqu’un se trompe dans le mélange pour que la protection ne soit pas assurée alors que les produits solaires vendus ont été vérifiés en terme d’efficacité de filtre UV. Tu parles également d’un indice de 30-40, ce qui signifie que c’est une crème qui protège bien. Attention comme tu le dis toi-même, ça n’a pas été analysé physico-chimiquement….

    Et l’oxyde de zinc que tu utilises est déjà utilisé dans les filtres UV inorganiques (ou minéraux) dans le commerce et ce sont également des nanopigments. La taille des particules est justement important dans la réfraction/diffusion des UV.

    Amicalement🙂

    J'aime

    1. Hello Quoi dans ton assiette !
      Merci pour ce commentaire🙂 Effectivement, si tu préfères acheter une crème solaire déjà faite pour être sûre à 100%, on peut trouver de très bonnes marques biologiques. Il faut simplement faire attention que du dioxyde de titane ne soit pas utilisé et que les produits toxiques habituellement utilisés en cosmétiques ne le soient pas non plus (parfums, paraben, BHT, CI, PEG, etc) (et idéalement sans huile de palme ou graisses animales non plus)🙂
      Si tu prends une crème biologiques, il ne s’agit pas de nano-particules, son indice de protection est calculée en prenant en compte cette donnée🙂
      A très bientôt sur ton blog ou le mien !
      Aline

      J'aime

  3. Merci. J’essaierai la recette en juin prochain. J’ai déjà acheté ma crème pour mes vacances (prises début juillet). Bises.

    J'aime

    1. Bonjour Emilie🙂 Les produits chers et vendus en pharmacies ne sont paradoxalement pas forcément plus sains, malheureusement …
      Je viens de regarder la liste des ingrédients d’une de leurs crèmes solaires … et elle contient un nombre impressionnant de produits (potentiellement) dangereux. Parmi eux : benzyl, dioxyde de titane (en nanoparticules), colorants et parfums artificiels, huile de palme (pas dangereux pour la santé mais très toxique dans sa production pour l’environnement), methyl (cancérigène), etc. Un petit indice : lorsque la liste des ingrédients est aussi longue (je te mets le lien ci-dessous de la liste de leur crème solaire que j’ai regardé), ce n’est généralement pas bon signe😉
      http://www.eau-thermale-avene.fr/solaire/protection-solaire/peaux-sensibles-sensitive-protection/creme-teintee-spf-50

      Si tu veux acheter une crème solaire saine, je te conseille les boutiques bio, bien plus que les pharmacies😉

      J'aime

  4. Bonjour et surtout merci pour ce blog !

    C’est plus trop la saison mais je pars bientôt au soleil et j’ai donc besoin d’une crème solaire !
    Je me demandais comment ça se passe au niveau de la conservation ? Combien de temps je peux la garder ? et surtout si elle reste en plein soleil dans mon sac de plage, il va se passer quoi ?
    Est ce que je peux rajouter de l’extrait de pépin de pamplemousse pour conserver ?

    J'aime

    1. Bonjour Kim🙂
      L’oxyde de zinc, tant qu’il reste sec et donc pas mélangé à la crème ou au beurre/huile végétal(e), peut se conserver des années. Mais ne gardez pas votre crème solaire d’une année sur l’autre. Son pouvoir protecteur diminue au fil des mois.
      Pour la conservation de votre crème solaire pendant la saison, vous n’avez pas besoin de conservateur en particulier. Il y en a déjà dans la crème hydratante. Si vous n’utiliser pas de crème hydratante, mais un beurre ou une huile végétal(e), vous n’avez pas besoin de conservateur car vous n’avez pas ajouté de corps aqueux (les bactéries ne vont donc pas se développer)😉
      Aline

      J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s