Le « minimalisme » de mon dressing, pour libérer mon esprit et ma maison

Mini4

Dans beaucoup de films, vidéos sur Internet ou publicités un peu partout, on nous inculque que le rêve de TOUTES les femmes est d’avoir un dressing plus grand que son salon, débordant de vêtements et accessoires en tous genres, formes et couleurs. Les rangées de talons aiguilles, les tiroirs de lunettes de soleil, des penderies de robes de cocktails et les vitrines de bracelets nous feraient donc rêver.

FAST6

 

Dans son livre Vers la sobriété heureuse, Pierre Rabhi dit « Surabondance et bonheur ne vont pas forcément de pair ; parfois même, ils deviennent antinomiques ».

Bah moi, ce qui me fait rêver, c’est d’avoir un tout petit dressing composé de vêtements que j’aime vraiment et que la question de mes tenues vestimentaires ne prenne beaucoup de place ni dans mon esprit, ni dans ma maison. Oui bon, là, je suis loin du dressing féminin géant dont on nous parle si souvent, désolée … !

 

 

 

C’est quoi le « minimalisme de dressing » pour moi ?

Comme le minimalisme en général (en décoration, en matériel de cuisine, en meubles, en tout ce qu’on veut), c’est se détacher de l’abondance matérielle, pour ne plus avoir l’impression d’être englouti(e) par ce qu’on possède. Le proverbe « Moins mais mieux » résume un peu le principe : on a peu de vêtements, seulement ceux qu’on aime vraiment.

Mini2

C’est un grand classique : dans nos piles de vêtements, on ne porte (vraiment) que ceux se trouvant sur le dessus. On garde ceux du dessous pour les « au cas où (un jour j’aurais besoin d’un t-shirt blanc/ de trois pulls qui ne craignent rien/ d’un jean en plus si jamais les trois autres sont sales/ …) ». Le problème c’est que la majorité de ces « au cas où » n’arriveront jamais. Ou dans le cas inverse, l’absence de ces vêtements ne sera pas dramatique. Alors cela vaut-il vraiment le coup de leur réserver une grande place dans notre maison, alors qu’ils pourraient servir à quelqu’un d’autre ?

 

 

Bon, parfois ça vaut vraiment le coup, c’est à vous de voir. Pour vous aider, pour chaque vêtement ou paire de chaussures, posez-vous ces questions :

Depuis combien de temps n’ai-je pas porté ce vêtement ? Cela vous aide à sélectionner les vêtements (de la saison actuelle) que vous portez réellement. Une technique consiste aussi à pendre tous vos vêtements dans une penderie, en prenant soin d’accrocher les cintres à l’envers sur la barre. Quand vous portez un vêtement, remettez son cintre à l’endroit. Au bout d’une certaine durée que vous définissez (2 semaines par exemple), les vêtements dont les cintres sont encore à l’envers sont ceux que vous ne portez pas vraiment, donc qui ne vous sont probablement pas utiles.

Mini1

A quelle(s) occasion(s) vais-je porter ce vêtement ? Cette question est particulièrement utile pour les vêtements que vous réalisez ne pas porter beaucoup. Par exemple, même si vous ne l’avez pas portée depuis longtemps, une robe habillée va sûrement vous être utile pour des occasions comme un mariage, un cocktails, une fête, une sortie au  restaurant, etc.

A quelle fréquence cette occasion va-t-elle arriver ? Pas besoin d’avoir 10 robes habillées si vous n’avez pas 15 mariages prévus cet été ! Une ou deux suffiront largement.

FAST9

Quelle est la probabilité que cette occasion arrive ? Personnellement, je gardais depuis des années des t-shirts très basiques (et pas spécialement jolis) de couleurs différentes, dans l’optique « peut-être un jour, si jamais je dois, pour une fête ou un événement, me déguiser ou porter un t-shirt d’une couleur imposée » … Bon franchement, il y a peu de chance que ça arrive ! Et si jamais ça devait arriver, un simple tour dans la friperie solidaire du coin me permettra d’avoir pour quelques euros ce vêtement spécifique.

Est-ce que je l’aime vraiment ? Les vêtements qu’on n’aime plus autant qu’au jour de leur achat font souvent partie de ce qu’on ne porte plus ou peu (bah oui, pas bête la bête!). N’oublions pas que le minimalisme, ce n’est pas juste avoir peu de vêtements, c’est avoir seulement ceux qu’on aime vraiment.

Puis-je utiliser ce vêtement de différentes façons ? Avoir un petit dressing sans s’en lasser, c’est aussi pouvoir adapter le port de nos vêtements, selon les occasions, la météo ou les envies. Par exemple, une chemise, selon qu’elle soit rentrée dans le pantalon (ou la jupe) ou non, peut avoir un look chic ou décontracté. Un autre exemple : une de mes blouses est blanche et très transparente. En variant la couleur du débardeur que je porte en dessous, je ne m’en lasse pas.

 

On ne se détache pas des 3/4 de son dressing en une heure (oui, c’est dur le changement!). Allez-y progressivement : faites plusieurs vagues de « désencombrement », à quelques semaines d’écart (comme vous le sentez) en vous posant à chaque fois les questions que je vous ai proposées.

Mini5

Pourquoi faire ça ?

Après tout ce désencombrement, je me suis rendu compte que j’avais aussi désencombré mon esprit. Je ne me pose presque plus la question « Quels vêtements je vais porter aujourd’hui ? » car je n’ai que des vêtements que j’aime et qui vont tous ensemble. Je sais aussi exactement ce que j’ai dans mon dressing.

C’est aussi moins de travail : moins de rangement, de ménage, de poussière, de recherche DU vêtement parmi les dizaines d’autres. Quand on part en voyage, la valise est très vite faite : on prend (presque toute) la petite pile de vêtements et voilà !

Et c’est également beaucoup d’économies d’argent ! On réduit drastiquement nos besoins vestimentaires et donc le budget qu’on leur attribue. Je parle plus précisément de ces « besoins » dans mon article Pourquoi et comment je suis sortie de la logique de « Fast fashion » (cliquez ici).

Mais alors, que faire des vêtements dont je veux me débarrasser ?

Des proches seront peut-être intéressés par vos vêtements : vous pouvez faire des heureux !

Sinon, donnez-les à des associations ! Soit directement en friperies solidaires, soit dans les bornes de dons de vêtements dans la rue. Les vêtements en excellent état seront vendus dans les friperies de l’association (les bénéfices iront à l’association). Les autres seront donnés aux bénéficiaires de l’asso (par exemple les personnes dans le besoin, pour le Secours Populaire). Le reste (les tâchés, déchirés, vraiment sales) seront recyclés notamment en isolation pour les bâtiments.

 

NB : Ne jetez jamais de textile dans la poubelle des déchets ménagers ! C’est une matière facile à recycler et très utile dans la construction, qui permet ainsi une optimisation des ressources de notre planète !

Lisez aussi :

Découvrez pourquoi cet article est spécial en cliquant ICI !


15 réflexions sur “Le « minimalisme » de mon dressing, pour libérer mon esprit et ma maison

  1. Depuis une année, je pratique la garde-robe capsule: tous les six mois, je « change » ma garde-robe. Bon, c’est beaucoup dire, vu que les 2/3 de mes vêtements restent d’une capsule à l’autre, mais je me contente de 60-70 pièces pour six mois, selon une palette de couleurs que je détermine. Du coup, les pièces s’associent les unes aux autres, ce qui me donne plus de 150 combinaisons différentes (j’ai fait le compte!), ce qui suffit largement pour six mois. Et je n’achète des habits que de manière très ciblée, pour compléter la palette de couleurs de la capsule. Autrement dit: je ne fais du shopping que deux fois par année, mais alors je prends le temps jusqu’à trouver les 2-3 pièces idéales. Le blog into mind (www.into-mind.com) explique le tout!

    J'aime

    1. Ça c’est du minimalisme organisé, bravo Bettina !😀 J’aime aussi beaucoup le concept. Personnellement, j’ai l’habitude de changer mon vide-dressing partiellement et au goutte-à-goutte, mais c’est vrai que le principe de la capsule est pas mal🙂 Tu as bien raison de faire une palette de couleurs, c’est vrai qu’on a souvent tendance à prendre toujours les mêmes couleurs et donc peut-être à se lasser plus vite.
      Merci pour le partage de l’adresse de ce blog.

      A très vite Bettina🙂
      Aline

      J'aime

    1. Oui c’est tout simple, mais au moins on se rend bien compte de ce qu’on a porté :p On peut aussi le faire avec des piles : une pile de vêtements déjà portés pendant la période, et une autre pas encore portés🙂
      Aline

      J'aime

  2. Tout d’abord merci infiniment pour ton blog qui regorge de BONNES idées !
    Ma technique perso pour désencombrer ma garde robe : je vide entièrement mon dressing, j’y laisse seulement les basiques et range le reste dans une armoire à l’autre bout de la maison.
    Je vais y piocher des vêtements de temps en temps pour compléter ma garde robe, et tout ce qui reste et qui ne bouge jamais c’est le superflu !
    Au bout de quelques semaines je fais un grand sac que je donne (à ma sœur qui se sert puis fait passer à ses copines !)

    J'aime

    1. Merci infiniment à toi, cela me fait très plaisir !
      J’aime beaucoup ta technique pour repérer le superflu de l’utile, c’est tout simple, mais cela permet de se rendre compte de ce qu’on n’a pas porté🙂 Merci d’avoir partagé ton astuce, elle est top🙂
      Aline

      J'aime

  3. Avant mon déménagement j’ai trié et donné la moitié de mon armoire🙂
    En emménageant je me suis rendue compte que j’avais encore beaucoup trop de fringues… toutes les étagères de mon dressing sont blindés alors qu’il n’y a que les vêtements printemps/été de sortie (je me demande d’ailleurs comment j’aurai fait si je n’avais pas donné tous les autres vêtements / chaussures lol)
    Bref, je vais de nouveau faire un petit désencombrement😀
    L’automne arrivant je vais donner toutes les fringues printemps/été dont je ne me suis pas servie cette année ça permettra de faire du vide😀
    Merci pour cet article au top !
    D’ailleurs je suis arrivée par un autre de tes articles et je pense que je vais en lire un paquet aujourd’hui :p

    J'aime

    1. Bonjour AnnSo🙂

      C’est exactement ça, on ne sait jamais trop comment, mais quand il n’y en a plus … il y en a encore !
      Bravo pour ce désencombrement !😉
      Merci, je suis très contente que tu trouves ton bonheur sur le blog !😉
      Aline

      J'aime

  4. Je réduis et plus je réduis plus j’ai envie de réduire😀
    Mais en ce moment je suis en train de me demander si je ne vais pas me fixer un nombre de pièces dans ma garde robe comme par exemple 20 du coup ça me donne une limite ….Les projets 333 tous les 3 mois ça me tente pas vraiment ( la flem ) ….t’en penses quoi toi ?
    Kiss

    J'aime

    1. Hello !
      Personnellement, je n’ai pas tellement envie de me fixer un nombre ou un rythme de désencombrement précis. Je préfère le faire au « feeling », quand j’en ai envie, quand j’ai le temps, et m’arrêter au nombre de vêtements qui me parait bien🙂 Mais je raisonne de la manière suivante : chacun fait comme il le sent, je n’aime pas trop faire des règles universelles. Si tu sens que tu as besoin de te fixer un objectif en chiffre et que c’est ce qui fonctionne pour toi, alors suis ton instinct et fais-le !😀
      Aline

      J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s