2 recettes simplissimes de déodorants sans produits cancérigènes

deo2
Imaginez, devant vous, un rayon entier de déodorants et transpirants. Que voyez-vous ? Des tas de slogans marketing promettant de grandes et belles choses : sans traces blanches, tenue 48h voie 72h (euh … en plus d’être inutile, ça ne me rassure pas qu’un produit s’attache autant à ma peau!), spécial t-shirt noir (oui, parce qu’il faut un déo différent pour chaque couleur …), parfums exotiques, pour peaux hypersensibles, pour femme, pour homme, (bon je m’arrête là, sinon on en a pour des heures)… Autant de phrases chocs pour vous faire acheter … et vous faire acheter plus. Pourtant, vous avez mille et une raisons d’arrêter les déodorants industriels.

D’abord, « anti-transpirant » n’est pas synonyme de « déodorant ». Le premier ressert les pores de la peau pour empêcher de transpirer (pas vraiment naturel : n’oublions pas que la transpiration sert aussi à éliminer certains « déchets » de notre corps). Les déodorants, eux, n’empêchent pas la transpiration mais essaient d’en masquer l’odeur.

déo5
Le problème, c’est que, pour les fabriquer, beaucoup de produits toxiques sont utilisés, comme l’aluminium – présent dans tous les anti-transpirants, bien que dangereux pour notre santé (il augmenterait par exemple les risques d’être atteint de la maladie d’Alzheimer. Il serait aussi lié aux cancers du sein, comme il est appliqué sous les aisselles, c’est-à-dire près de la poitrine) – le paraben, les parfums artificiels, etc.
La solution n’est pas d’acheter votre déo ou anti-transpirant en pharmacies : ils y sont plus chers et pas forcément moins toxiques (parfois ils le sont plus … oui oui …).

Attention également à la Pierre d’Alun, souvent vendue en boutique bio comme un déo sain et naturel. C’est en fait purement un dérivé de l’aluminium… !

Par ailleurs, posez-vous la question : ai-je vraiment besoin d’un déodorant ? Tous les jours ? Même l’hiver ?
L’odeur varie selon les personnes, la température de l’extérieur et l’activité. A vous donc de déterminer si vous en avez besoin, par exemple, seulement l’été et/ou lorsque vous faîtes du sport, etc.

Et en plus … les déodorants (ou anti-transpirants) coûtent cher et représentent beaucoup de déchets (sprays, billes en plastique, etc).

Tout ça pour dire … faites-le vous-même !
Voici deux recettes vraiment simples :

Première recette :

deo7deo6

Prenez un ou deux hydrolats (ou « eaux florales ») bio de votre choix : ici eau de rose et eau de bleuet. Vous pouvez les acheter en boutique biologique, en drogueries ou même les faire vous-même (j’explique comme les fabriquer ici !).
Mettez-le(s) dans un flacon (en verre de préférence) avec un bouchon spray.

 

deo4

Ajoutez-y une cuillère de bicarbonate de soude (si besoin, faîtes un cône en papier pour le mettre dans le flacon).

deo3
Fermez et secouez. Attendez quelques heures, le temps que le bicarbonate se dissolve dans l’eau (sinon, il boucherait le tube du spray).
Seconde recette :

DEO9

Prenez quelques cuillères d’huile de coco (pour tout savoir sur l’huile de coco, lisez mon article « L’huile de coco, l’or blanc de ma salle de bain »). Ajoutez-y une cuillère de bicarbonate de soude.

DEO8

Vous pouvez, pour l’odeur, ajouter quelques gouttes d’huile essentielle (mais personnellement je trouve que ce n’est pas nécessaire). Choisissez une ou plusieurs huiles essentielles parmi celles qu’il n’est pas dangereux d’appliquer directement sur la peau (comme celle de tea tree). Attention en été aux huiles essentielles photosensibilisantes, comme celle de citron.
Mettez le tout dans un petit pot refermable (le pot doit être opaque si vous choisissez d’utiliser des huiles essentielles, sinon elles s’altéreront avec la lumière).
Pour l’utiliser, prenez-en un peu sur le bout des doigts et appliquez-en sous les bas.

DEO10
Parmi les deux recettes, choisissez celle qui vous convient le plus. Le premier déodorant est très léger (il peut être bien pour la demi-saison ou les personnes transpirant très peu, par exemple). Il se transporte très bien. Le deuxième déodorant est bien plus efficace, et convient donc aux personnes transpirant plus et/ou aux périodes chaudes. A vous de voir également si l’appliquer directement avec les doigts vous dérange.

En mixant vous-même deux ou trois ingrédients en quelques minutes, vous économisez votre argent, vous n’appliquez pas sur votre peau des produits dangereux et vous évitez beaucoup de déchets !

A lire également :

deo1


87 réflexions sur “2 recettes simplissimes de déodorants sans produits cancérigènes

  1. Hello :o) L’huile essentielle de Palmarosa est très efficace aussi en anti transpirant et ça sent bon la rose. Merci pour cet article très complet ! Bon week end à toi

    J'aime

      1. bonjour,
        est-ce que l’huile de coco sent dans ce genre de recette ? J’ai n’aime pas du tout cette odeur mais je trouve ce produit dans toutes les recettes cosmétiques fait maison et j’aimerais savoir si l’odeur est forte avant de tester et d’avoir une mauvaise surprise
        Merci. 🙂

        J'aime

    1. J’ai testé l’HE de Palmarosa avec le déo solide de chez Lamazuna et j’ai fait une réaction terrible !! Aisselles rouges et irritées plusieurs jours, j’en ai parlé sur leur site et plusieurs témoignages vont dans le même sens ! Attention donc avec l’HE Palmarosa, il se peut que vous soyez allergique sans être allergique à quoi que se soit, ce qui est mon cas !

      J'aime

      1. Merci pour cette info important, Nat. Personnellement je n’ai jamais voulu utiliser d’HE de Palmarosa comme déodorant car les huiles essentielles restent très concentrées et toujours délicates à manipuler, savoir utiliser, etc. Pour éviter tout risque, je préfère mon déo huile de coco + bicarbonate, il est plus doux mais extrêmement efficace 🙂
        Aline

        J'aime

  2. Bonjour Aline !
    Adepte du déo-bicarbonate (lorsque nécessaire uniquement) depuis de nombreuses années.. Simplicité, innocuité, efficacité et quasi gratuité ! Une goutte d’eau (même pas florale pour moi) dans le creux de la main plus une pincée de poudre à amalgamer en pommade, et hop ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Jennifer !
      Oui, beaucoup de personnes se font malheureusement avoir (il faut dire que c’est trompeur, c’est en boutique bio et présenté comme naturel …). Honnêtement je ne sais pas ce que tu peux en faire, surtout comme ce n’est pas très sain, désolée ! 🙂
      Aline

      J'aime

  3. Merci pour cet article ! J’ai essayé la crème avec l’huile de noix de coco et le bicarbonate avec quelques gouttes de palmarosa, j’adore mais au bout d’un moment ça m’a un peu irrité la peau. Mais par contre je vais tester ta recette de spray parce que je cherchais justement une autre recette !!!

    J'aime

    1. Hello UnCoquelicotDansMaTasse 🙂 Je n’ai jamais eu de problème d’irritation avec celui-ci, mais effectivement, ça doit être le bicarbonate qui frotte un peu. Peut-être pouvez-vous tester d’en mettre un peu moins en quantité (personnellement j’en mets vraiment très peu) ou alors, comme vous dites, tester l’autre recette (comme le bicarbonate est dissout, il ne devrait pas y avoir de problème de frottements) 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oui parce que je l’adorais mon deo crème en plus, j’ai essayé de baisser les quantités, de mixer le bicarbonate, rien n’y fait, ça redevient irrité 😦 merci pour ces conseils !

        J'aime

        1. J’ai eu le même problème avec le bicarbonate, du coup j’utilise de l’huile essentielle (geranium rosat, lavande, palmarosa,…), mélangée à une huile végétale (coco c’est vrai que c’est bien) et une ou deux gouttes d’eau pour émulsionner. Le gel d’aloe vera est aussi bien et ne m’a jms irrité la peau.

          J'aime

        2. Bonjour Aline et vous toutes,
          Je suis une adepte du déodorant à l’huile de coco. Mes filles, ma sœur et quelques amies s’y sont mises avec bonheur. Plus d’odeur même en cas d’effort intense et aucune ne ressent d’irritation. Voici ma recette qui comporte un ingrédient de plus que celle d’Aline :
          – 10 gr d’huile de coco
          – 4 gr de bicarbonate de soude alimentaire (essentiel d’utiliser celui-là et non le technique)
          – 6 gr de fécule de maïs ou amidon de maïs (qui va donner un toucher très soyeux au déo et moins gras)
          – 1 gtte d’HE de tea tree et 1 gtte d’HE de géranium rosat (facultatif)
          Faire doucement fondre l’huile de coco au bain marie, l’en retirer et y mêler intimement les deux poudres jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux, mettre facultativement les HE, transférer dans un petit pot. En été quand il fait très chaud, le déo retrouve une consistance « liquide », le mélanger avec le doigt avant de l’appliquer sinon vous n’aurez que l’huile de coco en surface et ça manque un peu d’efficacité dans ce cas.

          Merci Aline pour votre site, bel été à chacune.

          J'aime

          1. Bonjour Louvelouise,
            Merci beaucoup d’avoir partagé votre bonne expérience et votre recette !
            Effectivement, j’avais au début testé une recette similaire à la vôtre. Toutefois, dans ma volonté de simplifier au maximum la fabrication de mes cosmétiques, j’ai enlevé la fécule, et le déodorant fonctionne tout aussi bien sans. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de faire fondre l’huile de coco. Du printemps à l’automne, même quand elle n’est pas liquide, elle reste suffisamment souple pour la mélanger au bicarbonate sans problème. En hiver, 5 minutes près d’un radiateur ou de la plaque de cuisson la ramollira parfaitement 🙂
            Merci à vous, bel été à vous également !
            Aline

            J'aime

          2. Bonjour à toutes,
            Merci pour cette super recette, j’ai enfin plus de problème d’odeur que les autres déodorant n’arrivaient pas à stopper. Pas d’irritation pour le moment pour moi malgré une peaux très atopique. Et surtout très simple à réaliser :-)!
            Sophie

            J'aime

    2. j’ai eu ce problème également, je ne sais pas si cela provenait de l’huile de coco ou de l’huile essentielle de palmarosa…je pencherai pour la seconde qd même

      J'aime

    3. Ca m’est aussi arrivé car j’avais mis trop de bicarbonate! Moi une petite pincée (comme une pincée de sel pas plus!) sous les aisselles humidifiées et hop le tour est joué. Maintenant je rajoute l’huile de coco mais c’est juste pour l’odeur ^^

      J'aime

  4. Je vais tester ta première recette, c’est une bonne solution à la difficulté d’application du bicarbonate! Merci pour ce partage 🙂
    Bises

    J'aime

  5. Bonjour, J’ai opté depuis plusieurs semaines pour la seconde recette et j’en suis très contente ! Moi aussi, j’ai été trompée par le caractère naturel de la pierre d’Alun, qui d’ailleurs ne paraissait pas bien efficace. Aucun souci d’irritation pour moi avec le bicarbonate, ça fait un déo peu cher, facile à faire et très efficace. Je fais un travail où je bouge beaucoup, transpire vite et finis les soucis d’odeurs désagréables de transpiration ! Merci beaucoup pour cet article.

    J'aime

    1. Bonjour Isabelle, merci pour ce commentaire !
      Effectivement, la pierre d’Alun est très trompeuse. Je suis ravie que votre déo maison vous convienne tout à fait, merci d’avoir partagé avec nous votre expérience 🙂
      A très bientôt ! 😉
      Aline

      J'aime

  6. Bonjour!
    J’ai participé à votre atelier au festival zero waste! En rentrant j’ai fait directement le 2e deo et j’en suis bluffée ! Finies les mauvaises odeurs je suis hyper contente! Merci pour votre blog et à bientôt !

    J'aime

  7. bonjour, 2 petits commentaires informatifs :
    – l’odeur de la transpiration dépend aussi beaucoup de notre alimentation! essayez les plats riches en ail ou en épices, vous allez « embaumer » :)… à prendre en compte si vous avez une réunion stressante avec votre boss par exemple 🙂
    – pour les huiles essentielles : tea tree est un anti-bactérien à large spectre, d’où son intérêt en déodorant : elle retarde le développement de bactéries sur la peau qui oxydent la transpiration et créent les odeurs. de même, on peut utiliser dans une préparation comme la vôtre, de l’huile essentielle de sauge qui a les mêmes propriétés assainissantes. 1 goutte dans la préparation suffit!!

    bonne journée, et merci pour l’article
    claire

    J'aime

  8. Bonjour !
    Depuis quelques temps en transition pour réduire mes déchets, (la lessive de ce blog testée il y a quelques mois est devenue une habitude ) je me penche sur ma salle de bain.
    Est ce que je peux utiliser pour ce déodorant le bicarbonate de soude « technique »? et non alimentaire ? quel serait le risque ? sur le sachet il est noté différents usages « adoucissant, lavage du linge, déodorant .. ». mais parle t on de déodorant pour une pièce de maison ou bien de produit de salle de bain ? je pourrais en acheter un autre mais si celui là peut faire l’affaire ça m’arrange ( je viens d ‘en racheter!). je n’avais jamais fais attention à ce détail avant de lire un des commentaires ci dessus .
    Au passage merci pour ce blog qui m’accompagne dans mon changement d’habitude !
    Marie

    J'aime

    1. Bonjour Marie, et merci pour ton commentaire 🙂
      Le bicarbonate (ménager, pour toi) peut faire office de désodorisant (pour les pièces de la maison donc). Toutefois, bien qu’il soit écrit « déodorant » sur ton parquet, je te conseille, pour les usages cosmétiques comme le déo, de prendre du bicarbonate alimentaire (à acheter au rayon sel) car celui-ci est plus épuré (nettoyé) lors de sa fabrication, plutôt que le bicarbonate à usages ménagers (qui contient plus d’impuretés). La peau est un organe qui peut absorber ce qu’on met dessus, autant donc utiliser des produits avec peu d’impuretés. Personnellement à la longue, je pense que le bicarbonate alimentaire est donc préférable 😉
      A très vite, Marie !
      Aline

      J'aime

  9. Bonjour ! J’aimerai. J’en essayer la deuxième version ! Qu’elles sont les quantités ? Merci ! Et merci pour toutes ces idées/conseil 😃 !

    J'aime

  10. Bonjour,
    Pour ma part, j’utilise la recette huile de coco / fécule / bicarbonate / HE de palmarosa. Elle me convient bien.
    Plus facile à transporter l’été, j’ai mis un peu de bicarbonate dans un pot de récup et j’ai ajouté quelques gouttes de palmarosa. A appliquer sur peau légèrement humide. Perso je n’ai pas de problème d’irritation mais toutes les peaux sont différentes.

    Aimé par 1 personne

  11. cet été c’était hydrolat puis bicarbonate appliqué sur l’aisselle et là je viens de fabriquer mon déo avec huile coco bicar, maizéna et HE palmarosa = génial !!! Merci

    J'aime

  12. Bonsoir , j’ai bouquiné le guide pour fabriquer ses produits cosmétiques que tu as mis en ligne sur le site , et du cou j’ai une question sur l’eau florale dont tu parles à fabriquer avec de l’eau et de l’huile essentielle de Tea Tree , quelle quantité d’huile essentielle dans quelle quantité d’eau ? Bonne Soirée

    J'aime

  13. Bonjour ! j’ai testé la recette avec huile de coco. Pas d’odeur du tout, cela marche mieux que les déos « classiques » ! Par contre des auréoles (de gras sûrement) sur le vêtement dès le 1er jour…

    J'aime

    1. Bonjour Katwi 🙂 Il faut en mettre très peu, une couche très fine suffit normalement (le volume d’un gros pépin de citron, à étaler sous l’aisselle), et cela permet d’éviter les taches de gras 😉
      A très vite j’espère !
      Aline

      J'aime

  14. Bonjour Aline.
    Je suis régulièrement ton blog et je me suis enfin décidée à tester le déodorant en spray. Un échec total >< Le déodorant coule autour du spray (j'ai de grosses traces de gouttes blanches sur le flacon) et le déodorant ne sort pas sous forme de spray (comme un parfum par exemple) mais vraiment comme de l'eau ce qui fait qu'il n'adhère pas à ma peau mais coule.. Ai-je mal procédé ? J'ai utilisé de l'eau florale de fleur d'oranger et ajouté une cuillère à café de bicarbonate extra fin.
    Merci pour ton retour et pour ton blog qui donne bcp d'astuces !
    Clothilde

    J'aime

    1. Bonjour Clothilde 🙂
      Merci de ton commentaire !
      En ce qui concerne les traces blanches : peut-être as-tu ajouté trop de bicarbonate.
      Pour la consistance, c’est normal. Le liquide d’un parfum s’évapore presque instantanément car il s’agit d’alcool, il adhère donc à la peau très vite. Pour ce déodorant, il s’agit d’eau. Il faut donc faire une ou deux pression(s) et fermer l’aisselle en bougeant un peu le bras pour l’étaler. De cette façon, le déodorant ne coule pas et est bien réparti sous l’aisselle 😉
      A très bientôt !
      Aline

      J'aime

  15. Bonsoir ! J’ai fabriqué le déodorant à l’eau de bleuet et bicarbonate. Le bicarbonate reste au fond de la bouteille, je l’ai fait ce matin vers 10h00 et ce soir il n’est toujours pas dissout. Est-ce normal ?

    J'aime

    1. Bonjour Céline 🙂
      Vous pouvez attendre un peu plus, mais à mon avis vous avez ajouté un peu trop de bicarbonate. Vous pouvez bien sûr le récupérer, en le versant dans un bol, puis en retirant à la cuillère l’excès de bicarbonate non dissout au fond 😉
      Aline

      J'aime

      1. Merci pour votre retour Aline, je vais essayer cette méthode. Cela fait 2 jours que je l’applique à la main et pour le moment je ne suis pas déçue. J’ai également fabriqué d’autres produits dont je suis ravie (sauf le dentifrice au savon de marseille, c’est spécial en bouche 🙂 ). Merci pour ce blog, il est exceptionnel et je ne manque pas d’en parler à mon entourage.
        Céline

        J'aime

  16. Bonjour,
    J ai essayé la deuxieme recette mais perso je le trouve pas hypertexte efficace sur la durée de la journée
    Je me tâte à rajouter du bicarbonate ou de la he qu en penses tu ? C est mon premier cosmétique maison en 2017 je n achèterai plus de cosmétique je vais les finir et après je les fais maison
    Ton blog est une vraie source d inspiration et c’est est finalement juste du bon sens merci
    Eloïse

    J'aime

    1. Bonjour Eloïse 🙂
      Merci infiniment !
      Oui, le déo liquide est plutôt pour l’hiver et/ou pour les personnes sont la transpiration n’est pas importante. Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de palmarosa (sauf pour les femmes enceintes, les enfants, ou les femmes avec des problèmes d’hormones) 🙂 Sinon, si ce déo liquide n’est pas suffisant, je pense que la version en pâte à la coco le sera pour vous 😉
      Aline

      J'aime

  17. Bonjour, du coup, la, se sont des deodorant rien de plus. Des recettes pour des antitranspirant? Des trucs qui marche vraiment? ^^ Je suis a la limite de la transpiration meme en restant assis sur l’ordi je transpire, mon corps, ne sais pas trop se reguler.
    Une autre question, comment moins transpirer de la tete?

    J'aime

    1. Bonjour 🙂 Je déconseille les anti-transpirants, car la transpiration a un rôle pour le corps (notamment pour se débarrasser de toxiques). Personnellement, je ne préfère pas la bloquer. Surtout, la transpiration est empêcher par le resserrement des pores de la peau réalisé par de l’aluminium. Or certaines études font de plus en plus un lien entre l’aluminium et des problèmes de santé, tels que le cancer du sein.
      Transpiration et type d’alimentation sont très liés, je vous conseille de lire des choses sur ce sujet, peut-être cela vous intéressera-t-il pour votre problème 😉
      Aline

      J'aime

  18. Bonjour, merci pour ces recettes très intéressantes. Attention, contrairement à ce que laisse croire votre article, la bergamote est aussi photosensibilisante, donc à éviter absolument pour le déo (j’ai eu une brûlure de la peau qui s’est auto-réactivée pendant plus d’un an à la bergamote, dans un petit coin de peau que je n’avais pas pensé exposé au soleil…)

    J'aime

  19. Bonjour,
    ça fait une semaine que je me suis convertie à votre déo solide et je suis ravie!!! Jamais un déo n’avait aussi bien fonctionné!! 😀
    Toutefois je me pose une question. Dans votre article sur l’huile de coco vous dite qu’elle peut boucher les pores si on l’utilise trop souvent. Du coup je me demandais si une utilisation quotidienne de ce déo ne risquait pas d’avoir cet effet?
    Merci d’avance de votre réponse. 🙂

    J'aime

    1. Bonjour 🙂 Je suis ravie que vous ayez adopté ce déo !
      Ne vous inquiétez pas, l’application quotidienne de l’huile de coco n’est pas très conseillée uniquement pour les parties sensibles (je pense surtout au visage). D’ailleurs, le seul « risque » est seulement l’apparition de quelques boutons en raison de pores saturés. Il n’y a donc aucun risque à ce niveau pour ce déo 😉
      Aline

      J'aime

  20. Bonjour bonjour

    , j’avais une petite question à vous poser. J’aimerais beaucoup me mettre au déodorant naturel d’ici quelques temps. Et plusieurs de mes amis autour de moi, également. Je voulais vous demander si est possible que je prenne votre recette et que je puisse en faire des petits pots afin d’en faire profiter plus d’unes ?

    J'aime

    1. Bonjour 🙂
      Bien sûr, il n’y a aucun souci, bien au contraire ! Partagez le plus possible, échangez, donnez ! Beaucoup de personnes ne sont pas au courant des ingrédients toxiques présents dans les cosmétiques industriels, alors il est important de partager ces infos et astuces avec ses proches et faire connaitre ces dangers pour la santé 😉
      A très vite j’espère !
      Aline

      J'aime

  21. Bonjour j’ai testé la première recette sauf que vous n’avez pas indiqué la quantité de bicarbonate de soude. Une C à soupe ou à café ? J’ai mis le melange dans un ancien flacon en verre de déo weleda en spray mais rien à faire. Le bicarbonate ne se dissout pas… Auriez vous des conseils à me donner?

    J'aime

    1. Bonjour 🙂 Oui exactement, car pour faire un anti-transpirant, de l’aluminium est nécessaire. Or cet ingrédient est de plus en plus prouvé comme étant cancérigène, entre autre … Pour un déodorant encore plus puissant, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Palmarosa (à ne pas utiliser sur les femmes enceintes) dans le déodorant huile de coco/bicarbonate 😉
      Aline

      J'aime

  22. Bonjour Aline!
    Mon compagnon ne trouve pas le déodorant assez efficace, il faut dire qu’il est cuisinier, travail donc beaucoup et au chaud… j’avais fais 60g d’huile de coco pour 40g de bicarbonate
    Est ce que vous auriez une solution pour lui?
    Merci beaucoup, bonne soirée 🙂

    J'aime

      1. Merci pour votre réponse Aline, je vais tester je dois bientôt en refaire de toutes manières 😉
        La lessive est adoptée (la deuxième est justement en train de refroidir^^), le dentifrice, la cire pour les cheveux et le deo (en ce qui me concerne), aussi!!
        On est encore loin d’être à votre niveau mais c’est déjà ça 🙂
        Merci pour votre blog 😉

        J'aime

  23. Bonjour,
    Je suis tentée de tester la seconde recette. Je me demande si la texture grasse de l’huile n’est pas dérangeante. Je ne voudrais pas avoir des aisselles « brillantes » ou des taches sur les vêtements. Est-ce que la préparation pénètre dans la peau?
    Merci pour les éclaircissements

    J'aime

    1. Bonjour,
      Pas de souci pour cela, car ce déo s’applique en très petites quantités sous chaque aisselle. La couche est donc extrêmement fine. Qui plus est, l’huile de coco pénètre très vite la peau 😉 Rappelez-vous simplement qu’il faut en mettre vraiment très peu et bien étaler, comme cela je n’ai jamais eu le problème de tâche sur les vêtements, ou autres 🙂
      Aline

      J'aime

  24. Bonjour,
    Petite question bête… l’huile de coco étant solide à température ambiante, faites vous chauffer l’huile de coco pour y intégrer le bicarbonate? Si non, le mélange entre huile de coco solide et bicarbonate se fait-il facilement? MErci pour votre réponse

    J'aime

    1. Bonjour Delphine,
      Non, pas besoin de s’embêter à faire fondre l’huile ! Si on est en plein hiver et que l’huile est dure, je la mets quelques minutes près d’un radiateur. Sinon, en demi-saison ou en hiver pas très froid, l’huile est à l’état solide, mais pas très dure, ce qui permet d’intégrer le bicarbonate facilement sans source de chaleur 😉
      Aline

      J'aime

  25. Bonjour,

    J’ai vu que beaucoup de personnes étaient très satisfaites du déodorant solide et j’ai voulu essayer. Avec la chaleur,mon huile de coco est liquide et lorsque j’ai fini ma préparation,elle se sépare et reste à la surface… avez-vous une astuce pour que mon déodorant soit solide/crémeux ? Merci pour votre blog,il est absolument génial,super instructif et rempli d’astuces tellement simples!

    J'aime

    1. Bonjour Catherine,
      Merci de votre commentaire, je suis touchée !
      L’huile de coco se liquéfie lorsqu’il fait plus de 25°C. Alors en été, je mets mon pot de déo une heure au frigo (je remélange ensuite si les deux ingrédients s’étaient séparés lorsque l’huile a fondue), et après cela, l’huile de coco reste solide pour quelques jours, tout simplement 🙂 J’évite évidemment de mettre mon pot dans un endroit chaud de la salle de bain (dans un placard à l’abri des rayons de soleil directs par exemple)
      Aline

      J'aime

  26. Bonjour,

    Je voulais savoir s’il était possible de remplacer l’huile de coco par du beurre de karité ? J’en ai un gros pot et ne sait pas trop comment l’écouler.

    Merci pour ta réponse et ton ingéniosité. =)

    Manon

    J'aime

    1. Bonjour Manon !
      Pour le déodorant, le beurre de karité ne remplace pas tellement l’huile de coco : il est beaucoup plus dur et n’a pas la même propriété anti-bactérienne.
      En revanche, il est parfait comme baume à lèvres, comme baume hydratant et réparant (pour les coudes, les pieds, les plaies fermées, …) ou comme après-soleil 😉
      Aline

      J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s