2 recettes simplissimes de déodorants sans produits cancérigènes

deo2
Imaginez, devant vous, un rayon entier de déodorants et transpirants. Que voyez-vous ? Des tas de slogans marketing promettant de grandes et belles choses : sans traces blanches, tenue 48h voie 72h (euh … en plus d’être inutile, ça ne me rassure pas qu’un produit s’attache autant à ma peau!), spécial t-shirt noir (oui, parce qu’il faut un déo différent pour chaque couleur …), parfums exotiques, pour peaux hypersensibles, pour femme, pour homme, (bon je m’arrête là, sinon on en a pour des heures)… Autant de phrases chocs pour vous faire acheter … et vous faire acheter plus. Pourtant, vous avez mille et une raisons d’arrêter les déodorants industriels.

D’abord, « anti-transpirant » n’est pas synonyme de « déodorant ». Le premier ressert les pores de la peau pour empêcher de transpirer (pas vraiment naturel : n’oublions pas que la transpiration sert aussi à éliminer certains « déchets » de notre corps). Les déodorants, eux, n’empêchent pas la transpiration mais essaient d’en masquer l’odeur.

déo5
Le problème, c’est que, pour les fabriquer, beaucoup de produits toxiques sont utilisés, comme l’aluminium – présent dans tous les anti-transpirants, bien que dangereux pour notre santé (il augmenterait par exemple les risques d’être atteint de la maladie d’Alzheimer. Il serait aussi lié aux cancers du sein, comme il est appliqué sous les aisselles, c’est-à-dire près de la poitrine) – le paraben, les parfums artificiels, etc.
La solution n’est pas d’acheter votre déo ou anti-transpirant en pharmacies : ils y sont plus chers et pas forcément moins toxiques (parfois ils le sont plus … oui oui …).

Attention également à la Pierre d’Alun, souvent vendue en boutique bio comme un déo sain et naturel. C’est en fait purement un dérivé de l’aluminium… !

Par ailleurs, posez-vous la question : ai-je vraiment besoin d’un déodorant ? Tous les jours ? Même l’hiver ?
L’odeur varie selon les personnes, la température de l’extérieur et l’activité. A vous donc de déterminer si vous en avez besoin, par exemple, seulement l’été et/ou lorsque vous faîtes du sport, etc.

Et en plus … les déodorants (ou anti-transpirants) coûtent cher et représentent beaucoup de déchets (sprays, billes en plastique, etc).

Tout ça pour dire … faites-le vous-même !
Voici deux recettes vraiment simples :

Première recette :

deo7deo6

Prenez un ou deux hydrolats (ou « eaux florales ») bio de votre choix : ici eau de rose et eau de bleuet. Vous pouvez les acheter en boutique biologique, en drogueries ou même les faire vous-même (j’explique comme les fabriquer ici !).
Mettez-le(s) dans un flacon (en verre de préférence) avec un bouchon spray.

 

deo4

Ajoutez-y une cuillère de bicarbonate de soude (si besoin, faîtes un cône en papier pour le mettre dans le flacon).

deo3
Fermez et secouez. Attendez quelques heures, le temps que le bicarbonate se dissolve dans l’eau (sinon, il boucherait le tube du spray).
Seconde recette :

DEO9

Prenez quelques cuillères d’huile de coco (pour tout savoir sur l’huile de coco, lisez mon article « L’huile de coco, l’or blanc de ma salle de bain »). Ajoutez-y une cuillère de bicarbonate de soude.

DEO8

Vous pouvez, pour l’odeur, ajouter quelques gouttes d’huile essentielle (mais personnellement je trouve que ce n’est pas nécessaire). Choisissez une ou plusieurs huiles essentielles parmi celles qu’il n’est pas dangereux d’appliquer directement sur la peau (comme celle de tea tree). Attention en été aux huiles essentielles photosensibilisantes, comme celle de citron.
Mettez le tout dans un petit pot refermable (le pot doit être opaque si vous choisissez d’utiliser des huiles essentielles, sinon elles s’altéreront avec la lumière).
Pour l’utiliser, prenez-en un peu sur le bout des doigts et appliquez-en sous les bas.

DEO10
Parmi les deux recettes, choisissez celle qui vous convient le plus. Le premier déodorant est très léger (il peut être bien pour la demi-saison ou les personnes transpirant très peu, par exemple). Il se transporte très bien. Le deuxième déodorant est bien plus efficace, et convient donc aux personnes transpirant plus et/ou aux périodes chaudes. A vous de voir également si l’appliquer directement avec les doigts vous dérange.

En mixant vous-même deux ou trois ingrédients en quelques minutes, vous économisez votre argent, vous n’appliquez pas sur votre peau des produits dangereux et vous évitez beaucoup de déchets !

A lire également :

deo1


96 réflexions sur “2 recettes simplissimes de déodorants sans produits cancérigènes

  1. Bonjour,
    Petite question bête… l’huile de coco étant solide à température ambiante, faites vous chauffer l’huile de coco pour y intégrer le bicarbonate? Si non, le mélange entre huile de coco solide et bicarbonate se fait-il facilement? MErci pour votre réponse

    1. Bonjour Delphine,
      Non, pas besoin de s’embêter à faire fondre l’huile ! Si on est en plein hiver et que l’huile est dure, je la mets quelques minutes près d’un radiateur. Sinon, en demi-saison ou en hiver pas très froid, l’huile est à l’état solide, mais pas très dure, ce qui permet d’intégrer le bicarbonate facilement sans source de chaleur 😉
      Aline

  2. Bonjour,

    J’ai vu que beaucoup de personnes étaient très satisfaites du déodorant solide et j’ai voulu essayer. Avec la chaleur,mon huile de coco est liquide et lorsque j’ai fini ma préparation,elle se sépare et reste à la surface… avez-vous une astuce pour que mon déodorant soit solide/crémeux ? Merci pour votre blog,il est absolument génial,super instructif et rempli d’astuces tellement simples!

    1. Bonjour Catherine,
      Merci de votre commentaire, je suis touchée !
      L’huile de coco se liquéfie lorsqu’il fait plus de 25°C. Alors en été, je mets mon pot de déo une heure au frigo (je remélange ensuite si les deux ingrédients s’étaient séparés lorsque l’huile a fondue), et après cela, l’huile de coco reste solide pour quelques jours, tout simplement 🙂 J’évite évidemment de mettre mon pot dans un endroit chaud de la salle de bain (dans un placard à l’abri des rayons de soleil directs par exemple)
      Aline

  3. Bonjour,

    Je voulais savoir s’il était possible de remplacer l’huile de coco par du beurre de karité ? J’en ai un gros pot et ne sait pas trop comment l’écouler.

    Merci pour ta réponse et ton ingéniosité. =)

    Manon

    1. Bonjour Manon !
      Pour le déodorant, le beurre de karité ne remplace pas tellement l’huile de coco : il est beaucoup plus dur et n’a pas la même propriété anti-bactérienne.
      En revanche, il est parfait comme baume à lèvres, comme baume hydratant et réparant (pour les coudes, les pieds, les plaies fermées, …) ou comme après-soleil 😉
      Aline

    1. Bonjour 🙂
      C’est parce que votre huile de coco s’est liquéfiée, ce qui est normal lorsqu’il fait plus de 25°C. Pour qu’elle devienne plus épaisse, il suffit de la mettre une heure au frigo, de remélanger, puis de la stocker à l’abri du soleil direct et donc de la chaleur pour ne pas qu’il fasse trop chaud pour elle 🙂
      A très vite sur le blog j’espère !
      Aline

  4. Bsr,
    J’aime aussi la simplification. Huile de coco à part égale avec du bicarbonate. Aucune cuisson, pas de fécule ni d’h essentielle et plus aucun pb de transpiration. Le tout dans un pot de crème pour cheveux gardé il y a des années.

  5. Bonjour,
    Est-ce que le mélange d’odeurs entre l’huile de coco et 1 goutte de tea tree n’est pas étrange ? J’aimerais tester la recette mais j’aimerais savoir si ça sent bon 🙂 Merci !

  6. Merci pour ces astuces ! 🙂

    Ca fait au moins deux ans que je n’utilise que du bicarbonate alimentaire comme déodorant et ça fait des miracles. J’en ai toujours un petit pot, je trempe juste un doigt humidifié dedans avant de l’appliquer le matin et ça dure toute la journée ! Plus de problème d’odeur même en cas d’effort intense. Y’a pas plus simple 😀

  7. Bonjour,
    Combien de temps peut-on conserver son déodorant-maison (recette huile de coco+bicarbonate)?
    Personnellement je ne me suis pas encore lancée.

  8. Bonjour et merci pour ton blog super bien fichu et informé !
    Voilà, j’ai terminé un flacon de déodorant à bille et je voudrais faire mon déo moi même maintenant. Est ce que ces deux recettes peuvent être utilisées avec ce type de flacon (50 ml) ?
    Merci d’avance !
    Nany

Laisser un commentaire ici