Un shampooing à la noix (de lavage), simple et efficace

SHAM8Pourquoi arrêter les shampooings classiques ?

– Parce qu’ils sont bourrés de produits qu’on n’a pas réellement envie de se tartiner sur la tête. Si ces shampooings se conservent longtemps, c’est seulement grâce au Paraben, ce célèbre cancérigène. S’ils sentent si bons, c’est simplement qu’ils contiennent des parfums artificiels (et clairement douteux pour la santé). Si vous avez une sensation de douceur extrême de vos cheveux après le shampooing, c’est malheureusement grâce au Silicone qui comble temporairement des fissures dans le cheveu (et qui au passage les empire);
– Parce qu’ils sont chers;
– Parce que ce sont de petites quantités de shampooing emballées dans d’épaisses bouteilles en plastique, ce qui représente beaucoup de déchets à la fin de l’année.

sham7

Pourquoi utiliser plutôt cette recette de shampooing à la « noix de lavage » ?

– Parce que c’est naturel
– Parce que c’est super simple à faire
– Parce que c’est quasiment gratuit
– Parce que ça lave les cheveux bien mieux que ce à quoi je m’attendais la première fois que je l’ai testé (à vrai dire, ça m’épate à chaque fois que je l’utilise depuis des mois!)
– Parce que c’est super cool de pouvoir dire « Mon shampooing ? Je le fabrique moi-même, eh ouais !»

 

 

Voici tout plein de raisons pour courir en boutique biologique et acheter un sachet de « Noix de lavage ». Ce sont les fruits séchés ressemblant à des noix, qui contiennent un agent lavant naturel : la saponine.

La recette :

sham6

 

Remplissez une petite casserole avec 500 à 750 ml d’eau (personnellement je fais à l’œil car la précision de la mesure n’a absolument aucune importance) et environ 5 noix de lavage (l’équivalent de 5 noix, car elles sont toujours présentées en moitiés ou en quarts).
Faîtes bouillir 10 minutes sur le feu.

 

sham5
Éteignez le feu et écrasez dans la casserole les noix avec une fourchette afin de faire sortir la saponine.
Puis attendez 10 minutes que le liquide refroidisse suffisamment pour pouvoir se le verser sur la tête (si vous n’avez pas le temps, ajoutez un peu d’eau froide dans le liquide).
Pour être sûr(e) que vous avez extrait toute la saponine, prenez à pleines mains les noix et pressez-les en gardant la main dans l’eau.

sham3

 

Retirez les noix et compostez-les.

 

sham4

 

 

Une fois dans la douche, mouillez vos cheveux. Puis répartissez la totalité du liquide sur l’ensemble de votre cuir chevelu (en plusieurs fois si vous voulez), en le massant. N’oubliez pas que le but principal de se laver les cheveux est de retirer le sébum de vos racines, sécrété par le cuir chevelu et qui rend vos cheveux gras. Pas besoin donc de frotter les longueurs et pointes de vos cheveux, car le liquide coule dessus, ce qui est suffisant pour les laver de la pollution, des odeurs de nourriture, etc.

Attention à bien fermer les yeux, ça pique !
Rincez normalement.

 

Petite astuce : à la fin de la douche, mettez la tête à l’envers et passez rapidement un coup d’eau froide sur vos longueurs. Cela resserrera les écailles de vos cheveux et les rendra brillants !

Vous pouvez ajuster les fois d’après les quantités : mettre plus ou moins d’eau selon la masse et la longueur de vos cheveux. N’augmentez pas trop la quantité de noix de lavage, au risque de faire un shampooing trop agressif.

Il est vraiment préférable d’alterner les shampooings que vous utilisez. N’utilisez pas uniquement cette recettes de shampooing. Il en existe également à base de farine de pois chiche (si si !), par exemple. Vous pouvez également acheter des shampooings solides très efficaces et doux, en boutique bio ou dans des boutiques 100% vrac comme Day by day.

Vous pouvez fabriquer le shampooing juste avant de l’utiliser, mais aussi en fabriquer d’avance. Toutefois, il ne se conserve que 2 semaines et seulement au réfrigérateur. Il faudra donc le réchauffer un peu avant de pouvoir l’utiliser (sauf si vous avez le courage de vous le mettre froid sur la tête !). A vous de voir ce qui est le plus pratique pour vous !

sham1
Le prix des noix de lavage ne varie pas beaucoup d’un magasin bio à l’autre. A 10€ le kilo, étant donné qu’on en utilise environ 10g par shampooing, un sachet à 10€ peut faire 100 shampooings.

 

Vous voulez savoir pourquoi et comment espacer le plus possible vos shampooing ? Ça tombe bien, c’est le sujet de cet article (cliquez ici) !

 
Vous avez testé ce shampooing ? Vous avez d’autres raisons d’arrêter les shampooings industriels ? Dites-le nous en commentaires juste en dessous😉

Lisez aussi :

Le sablier de ma douche : l’ami de l’environnement, l’ennemi de mes factures

Il était une fois une brosse à dents en bois …

SHAM9


16 réflexions sur “Un shampooing à la noix (de lavage), simple et efficace

  1. Bonjour, on peut réutiliser les noix plusieurs fois :o) Ou les utiliser pour faire la lessive direct dans la machine à laver. Le hic avec les noix c’est l’impact écologique comme elles viennent de loin …

    J'aime

    1. Bonjour Nat. Effectivement, elles peuvent servir à plein de choses, dont laver le linge. Mais je trouve qu’à la longue ça ne lave pas très bien (vous avez testé ?), alors je préfère faire ma lessive à base de savon de Marseille (ma recette est ici).
      Par ailleurs, vous avez tout à fait raison pour la production pas du tout locale. Mais étant donnés tous les produits toxiques (pour notre santé et l’environnement) et les déchets que ça évite, je pense qu’au total ça vaut largement le coup, pas vous ?🙂

      J'aime

  2. Bonsoir, Merci pour votre réponse et votre inscription à la lecture de mon blog, ça me touche.
    Je n’ai pas testé les noix de lavage pour les raisons que je vous exposais, mais apparemment le linge ne serait pas suffisamment blanc. J’ai aussi pensé à la culture intensive et, déjà à l’époque, je me suis dis que si cela se trouve ces arbres là aussi sont cultivés de cette façon mais on ne nous en parle pas comme ça n’a pas d’incidence sur notre santé ! Ca me gène pour l’huile de palme (et toutes les plantation intensives) parce qu’ils prennent les terres aux habitants, qui n’ont plus de quoi faire leurs cultures vivrières. Pour le transport je mets un bémol à ce que je disais car certaines entreprises utilisent les bateaux, ce qui a moins d’impact. J’avais le même souci avec mon savon d’Alep … C’est difficile de faire la part des choses et des choix en toute bonne conscience et il faut souvent faire des compromis, sinon on peut se demander pourquoi on ferme les yeux sur notre consommation de café :o)
    Effectivement le souci d’enlever les produits chimiques et toxiques de nos produits de tous les jours est primordial bien sur, tout comme es déchets résultant de notre consommation !
    Merci pour cet échange c’est toujours très motivant et instructif pour moi. Bon week end.

    J'aime

    1. Je suis absolument d’accord avec vous. Effectivement, il y a certains moments, on ne sait plus trop ce qui est le plus éthique, car il y a beaucoup de critères à prendre en compte mais aussi parce qu’on manque d’informations (en économie, on appelle ça « l’asymétrie d’information » sur le marché, ce que je constate malheureusement tous les jours). Merci à vous pour cette discussion et vos compliments !
      A très bientôt,
      Aline, blog Consommons Sainement

      J'aime

      1. Oui ça fonctionne très bien,il fait bien rincer et c’est nickel🙂 et je n’ai jamais eu de soucis avec mes cannalisations par contre il faut bien rincer la baignoire aussi… à bientôt

        J'aime

  3. Voici une alternative sympa à tester, merci !
    J’ai essayé deux shampoings solides sans succès (ils laissaient tous les deux mes cheveux très poisseux).
    Pour le moment, je suis donc revenue à mon shampoing de prédilection : un oeuf battu, le jus d’1/2 citron, une cuillère à café de miel, quelques gouttes de vinaigre de cidre. Ça lave très bien et ça laisse les cheveux souples et légers. Le seul inconvénient : quelques résidus d’oeuf coagulé si l’eau est trop chaude, mais cela part très bien avec un coup de brosse donc pas de souci.

    J'aime

    1. Hello Caroline🙂
      Merci beaucoup pour ta recette, c’est très bon à savoir🙂
      Pour les shampooings solides, as-tu testé ceux de la marque Pachamamaï ? J’en parle dans l’article « 4 marques éthiques idéales pour faire des cadeaux (à ses proches ou à soi-même) ! » (dont je te mets le lien en dessous), il fonctionne très bien sur moi🙂

      https://consommonssainement.com/2016/09/10/4-marques-cadeaux/

      Aline

      J'aime

  4. Bonjour,

    Suite aux post que j’ai lu ici, je me suis procurée du savon de Marseille (de la marque Marius Fabre) et j’aimerai savoir s’il est possible de se laver les cheveux avec ? Si oui, comment ? merci ^^

    J'aime

    1. Bonjour Linwen🙂
      Oui, il peut servir de shampooing (pur : à frotter entre les mains ou délicatement directement sur le cuir chevelu), mais le résultat varie beaucoup selon la nature de l’eau de votre commune (taux de calcaire, etc). Vous pouvez donc faire un test, afin de voir si l’eau convient. Si c’est le cas, je vous conseille d’alterner avec un autre shampooing : savon d’Alep, shampooing biologique, shampooing fait maison, etc😉

      A très vite🙂
      Aline

      J'aime

      1. Merci de votre réponse.
        Malheureusement, l’eau de de ma commune (j’habite à Bruxelles) est trèèèèèèès calcaire, mais vraiment beaucoup, je suis obligée de tremper le pommeau de douche dans du vinaigre tous les mois tellement le calcaire bouche vite les trous.
        Du coup, j’ai quand même essayé, mes cheveux sont propres mais assez secs et très durs à démêler. Au niveau des racines, ça « regraisse » au bout de deux jours mais mes longueurs et pointes restent sèches… Du coup, pas top…
        J’essaye aujourd’hui le shampoing au noix de lavage ! On verra bien. J’ai du mal à trouver quelque chose qui fonctionne pour mes cheveux!

        J'aime

        1. Bonjour Linwen🙂
          Effectivement, c’est problématique ! Attention, la recette avec les noix de lavage est à alterner avec un autre shampooing. Avez-nous testé le shampooing solide de la marque Pachamamaï (je pense que vous pouvez en trouver en Belgique) ?🙂
          Aline

          J'aime

  5. Je serais bien tentée par le shampoing Pachamamaï mais c’est le dernier, après j’abandonne le shampoing solide !😉 Linwen, si tu en trouves en Belgique, je suis preneuse !
    Liège et Bruxelles, même combat pour le calcaire…

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s