Optimisez l’utilisation de vos aliments : astuces et recettes

GaspillageAl3

En moyenne, chaque Français jette 32 kilos d’aliments par année, soit l’équivalent de 56 repas (selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). En plus des conséquences environnementales, ce gaspillage représente évidemment beaucoup d’argent pouvant être économisé. Voyons alors ensemble des petites astuces et recettes pour optimiser les aliments que vous achetez.

GaspillageAl11
1) Ne tombez pas dans le piège des DLC (Dates limites de consommation) et DLUO (Dates limites d’utilisation optimale : seulement pour la couleur et le goût). Des DLC courtes permettent aux industriels de minimiser les risques de poursuites (après la date, seul le consommateur est légalement responsable s’il arrive quelque chose) et d’augmenter les achats (le consommateur jette et rachète). Gardez alors en tête que le fabriquant a eu tout intérêt à annoncer une péremption de l’aliment bien plus tôt que ce qu’elle n’est vraiment. Alors pas besoin d’un petit numéro sur le paquet pour savoir si vous pouvez consommer votre aliment : faites confiance à vos sens ! Si un aliment n’est plus mangeable, vous le saurez très vite, par la vue et le plus souvent par l’odorat. Si vous avez encore un doute : goûtez-le.

GaspillageAl2

2) Le biologique pour ne jeter ni les peaux, ni leurs vitamines

La partie extérieure des fruits et légumes est celle qui est en contact direct avec les pesticides, insecticides et autres produits que nous n’avons pas envie de voir dans nos assiettes. Pas étonnant qu’on l’épluche donc. Mais avec le bio, pas besoin d’éplucher et donc de jeter cette partie tout à fait mangeable (d’autant plus que la majorité des vitamines est située juste sous la peau). Privilégiez donc les fruits et légumes biologiques pour en conserver la peau et les vitamines (carottes, pommes, courgettes, pêches, pommes de terre, …).

GaspillageAl4

3) Ce qu’on pense immangeable

Par automatisme, on jette souvent certaines parties des alimentes qu’on pense ne pas pouvoir manger. Or ce n’est pas toujours le cas. Une courge (potimarron, butternut, etc) ? Ne vous embêtez pas à enlever la peau, une fois cuite avec le reste, elle devient aussi tendre que la chair !
Des fanes de carottes ? Leur place n’est pas dans la poubelle mais dans des soupes, purée ou même pesto (pour faire un pesto de fanes de carottes, mixez un bouquet de fanes, une poignée de noix (cacahuètes, noix, noix de cajou, ou autre), de l’huile d’olive, des herbes aromatiques (basilic, persil ou ciboulette par exemple), du sel et un peu d’eau).
La partie verte du poireau se retrouve souvent également, à tort, dans les déchets. Les vendeurs sur les marchés vous proposent même de vous les couper, ou encore les supermarchés vendent en barquettes des poireaux déjà dépourvus de leur vert. Or cette partie a exactement le même goût. Vous pouvez ainsi soit l’utiliser mélangée avec le blanc, soit dans une recette spécifique comme la suivante.

GaspillageAl5

Velouté de verts de poireau et coco :
Mixez le vert d’un poireau (cuit à l’eau avec un pincée de bicarbonate de soude alimentaire pour en conserver la belle couleur verte), deux pommes de terre cuites, un peu d’oignon et d’ail grillés à la poêle, 5 cuillères à soupe de lait de coco et du sel.
Alors que le vert du poireau aurait souvent fini à la poubelle, il est absolument à tomber dans cette recette !

GaspillageAl12

Une autre chose à ne plus jamais jeter : certains ingrédients au rôle de conservateur sont aussi bons que l’ingrédient conservé lui-même ! Je parle de l’huile conservant des tomates séchées (l’huile prend le goût des tomates et ajoute un arôme exquis dans les salades ou même pour faire griller quelque chose à la poêle), l’eau des olives (à ajouter à lors de la cuisson d’une poêlée de légumes par exemple, elle leur donnera un léger ton d’olive. Attention à ne pas saler le plat car l’eau des olives l’est déjà), l’eau conservant de la mozzarella (à ajouter dans l’eau de cuisson du riz par exemple), etc.
Ces « conservateurs » ajoutent ainsi gratuitement de subtiles saveurs à vos plats.

GaspillageAl10 GaspillageAl9

 

De même, veillez à séparer esthétique et comestibilité (et même goût) des fruits ou légumes. Même une carotte dont la peau est légèrement abîmée reste tout à fait mangeable, bonne et vitaminée.

4) Bien stocker pour ne pas jeter

Pour éviter qu’un fruit ou légume coupé ne sèche (citron, avocat, oignon, etc), posez la face coupée à plat dans une coupelle pour que l’air ne l’assèche et ne l’oxyde pas.

GaspillageAl8 GaspillageAl7

GaspillageAl13

 

De même pensez à privilégier les boîtes hermétiques (comme des bocaux en verre, pour éviter le plastique), afin que l’aliment se conserve plus longtemps et mieux.

 

5) Les beaux restes des restes

Les restes, même en petite quantité, peuvent toujours être utiles (même un fond de sauce d’un plat mijoté peut servir de sauce à une salade et lui donner une saveur exceptionnelle).
Les croquettes sont aussi un moyen parfait de réarranger les restes (voir ici ma recette de croquettes aux pois chiches ultra-rapide). Un reste de purée de pomme-de-terre et de riz en sauce ? Mélangez les deux, ajoutez un peu de farine si la consistance n’est pas assez épaisse. Faîtes-en des petites boules aplaties dans vos mains et faîtes-les griller à la poêle.
Les salades mélangées sont également idéales pour combiner de nombreux petits restes (dés de pomme-de-terre froides, crudités, pâtes, riz, olives, etc).
Un reste de pain maintenant trop dur ? Passez-le sous un filet d’eau et mettez-le quelques minutes au four, il en sortira aussi croquant et moelleux qu’à ses débuts.
Ainsi, plus on récupère les restes, moins on a à préparer et à payer les repas suivants.

GaspillageAl

6) Le cru pour optimiser les bienfaits de votre nourriture

En cuisant un aliment au dessus de 48°C, on lui retire beaucoup de ses vitamines. Privilégiez alors le cru quand vous le pouvez/voulez : crudités, smoothies, salades de fruits,veloutés de tomates crues, mais aussi herbes aromatiques à ajouter seulement après la cuisson, courgettes crues râpées plutôt que cuites, ail et oignon crus à ajouter lors du mixage d’un velouté, etc.

Ainsi, optimiser en quantité et en qualité les aliments qu’on achète permet de réduire le budget alimentaire et tous les impacts environnementaux de la production alimentaire. Imaginez ainsi que vous n’ayez ni à payer, ni à faire produire 56 repas par an, plutôt sympa, non ?
Partagez aussi vos autres astuces anti-gaspi avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Lisez également : Les boutiques d’alimentation locale, pour de l’éthique et de l’écologique dans nos assiettes


6 réflexions sur “Optimisez l’utilisation de vos aliments : astuces et recettes

  1. Lorsque au marché j’achetais des poireaux je demandais le vert du poireaux (qui allait être jeter) le producteur m’en donnais un grand sac gratuitement avec ça je faisais mon potage – un peu filandreux donc je le passe. (En banlieue parisienne il y a 30ans !!!!) J’aime lire les blogs de la jeune génération qui abandonne cette société de (mauvaise) consommation. Bonne continuation

    J'aime

    1. Bonjour Linette🙂 Vous avez tout à fait raison de faire ça, ça évite du gaspillage et en plus ça vous fait des économies ! Je fais moi-même ça au marché, je donne d’ailleurs des astuces pour cela dans l’article dont je vous mets le lien :
      https://consommonssainement.com/2015/08/03/eviter-un-gaspillage-de-fruits-et-legumes-en-les-recuperant-gratuitement-cest-possible/

      Merci de votre soutien au blog, ça fait très plaisir🙂

      A très bientôt !
      Aline

      J'aime

  2. Je viens de découvrir ton site aujourd’hui grâce à une amie qui en a partagé un article sur Facebook et j’y suis dessus depuis 1h déjà ! C’est que tous les articles m’intéressent et regorgent de conseils utiles et précieux alors merci beaucoup ! Je me rends compte à quel point je vis en contradiction avec beaucoup de mes convictions, j’espère vite changer mes mauvaises habitudes en mettant à profit tous tes conseils et qui sait influencer un peu mes proches à changer au moins quelques pratiques ! Merci encore pour toutes tes formidables astuces !

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s