L’huile de coco, l’or blanc de ma salle de bain

Huile de coco

Je ne parle ici ni du classique lait de coco, ni d’une basique huile d’olive, mais bien de l’huile extraite de la noix de coco. Substance de plus en plus connue, l’huile de coco connaît un succès grandissant pour ses nombreuses propriétés (et ses inconvénients presque inexistants).

L’huile de coco, ça ressemble à quoi ?

A la différence des huiles plus traditionnelles, celle-ci n’est pas toujours liquide. Propriété assez inhabituelle : elle peut passer d’un état tout à fait solide (en dessous de 25°C) à une consistance plus liquide encore que l’huile d’olive. En plus de servir de thermomètre (« L’huile est encore solide, il fait moins de 25° » Bon ok, c’est pas très précis…), l’huile de coco fond donc très vite au contact de votre peau.

Mais là n’est pas sa propriété phare. L’huile de coco présente un pouvoir très hydratant (plus que nourrissant). A partir de là, tout est permis : elle peut hydrater vos mains, vos jambes, vos pieds et même vos cheveux !

Huile de coco 2

Comment l’utiliser ?

Faire ses crèmes hydratantes naturelles et maison, c’est pas toujours simple. Il faut toujours un grand nombre d’ingrédients compliqués et inconnus. Ici, rien de plus simple, j’utilise l’huile de coco pure. A part ouvrir le pot, vous n’avez rien à faire ! Appliquez et massez directement sur la zone à hydrater et nourrir. Notez que l’huile n’étant pas épaisse du tout, une petite quantité couvrira une grande surface de votre peau.
Attention tout de même, je vous déconseille de l’utiliser sur l’entièreté du visage ou du corps car elle peut, paraît-il, boucher les pores si elle y est appliquée de trop nombreuses fois. C’est pourquoi l’huile de coco ne remplace pas une crème hydratante quotidienne pour le corps. Elle est néanmoins idéale pour les petites zones (pieds, mains, genoux, etc). Elle rend la peau immédiatement plus souple. A usage répété, elle supprimera les cornes dures de talons, la peau sèche des genoux et des coudes et les petites peaux autour des ongles. Elle est également parfaite à appliquer après un exfoliant (comme celui-ci !).
Au contraire des autres huiles, celle-ci pénètre rapidement. Pas de panique donc, vous ne sentirez pas votre peau grasse et couverte d’une couche d’huile pendant la demi-heure qui suit l’application !

L’huile de coco peut aussi rendre les cheveux souples et hydratés. Pour cela, enrobez vos mains d’une petite quantité d’huile et passez-les dans vos cheveux, en insistant sur les pointes (si vous avez habituellement un cuir chevelu gras, ne les passez pas trop aux racines, puisque l’huile est également nourrissante). Répétez l’opération jusqu’à ce que tous vos cheveux soient couverts d’une fine couche d’huile. Plus longtemps vous laissez reposer, plus hydratés et nourris vos cheveux seront. L’idéal est donc de laisser le masque une nuit (attachez vos cheveux avec un simple bandeau par exemple et couvrez vos oreillers d’une serviette de toilette). Sinon, laissez reposer une ou plusieurs heures. Rincez à l’eau chaude puis faites-vous un shampooing.

L’huile de coco étant anti-bactérienne, elle est une parfaite base pour un déodorant fait maison (tiens ça tombe bien, j’en donne une recette ultra simple dans l’article : « 2 recettes simplissimes de déodorants sans produits cancérigènes » !).

Elle peut aussi servir de lubrifiant lors d’un rapport sexuel, mais ATTENTION : elle n’est pas compatible avec des préservatifs en latex !

En résumé, l’huile de coco remplace parfaitement et naturellement votre crème pour les mains, les pieds, le contour des yeux et les zones très sèches (coudes, genoux, etc); votre masque hydratant pour les cheveux; votre déodorant et votre lubrifiant. Occasionnellement, elle peut servir de crème hydratante pour le corps et le visage. Pas mal, non ?

Sachez que l’huile de coco est parfaitement comestible (on la trouve d’ailleurs au rayon des épices et huiles). Pas de souci donc pour l’appliquez sur un bébé ou un enfant (qui suce son pouce par exemple).

Les inconvénients ?
Comme évoqué précédemment, à usages trop répétés sur une surface trop grande, l’huile de coco peut boucher les pores.
Attention également en voyage : l’huile peut être très liquide et risque donc de fuir légèrement. Il suffit seulement d’enrouler votre pot dans un tissu par exemple.

Un autre inconvénient est que cette huile provient la plupart du temps de l’autre bout du monde (très souvent du Sri Lanka), nécessitant un long transport et donc de la pollution. Habituellement promouvant les produits locaux, je dois dire que c’est une exception que je fais. Toutefois, je pense que cet inconvénient est compensé par tous les déchets que cette huile peut éviter (les tubes vides des nombreuses crèmes qu’elle remplace avec brio) et tous les produits artificiels et néfastes pour notre santé et parfois l’environnement qu’elle écarte (n’hésitez pas à dire dans les commentaires ci-dessous ce que vous en pensez!).

Huile de coco 3
Où l’acheter ?
L’huile de coco est maintenant trouvable dans toutes les boutiques biologiques, au rayon des huiles et vinaigres. On peut aussi la trouver dans le rayon de cuisine étrangère de certains supermarchés mais elle ne sera pas biologique. Or il est vraiment préférable qu’elle le soit, afin de ne pas appliquer des traces de pesticides, par exemple, sur sa peau. Pensez aussi à prendre plutôt l’huile de coco emballée dans un pot en verre et non en plastique. En plus de ne pas risquer que le plastique migre dans votre huile, vous pourrez récupérer le pot en verre pour ranger par exemple des aliments achetés en vrac !

Et le prix ?
Le prix est un peu élevé sur le coup (environ 15€ le litre). Mais cette huile s’utilise en bien plus petites quantités qu’une crème classique. Personnellement, je pense donc qu’elle est totalement rentable (un pot d’un litre dure des mois et des mois).
Le résultat : votre peau est douce et hydratée, votre armoire de salle de bain ne déborde plus de centaines de crèmes différentes et vous faites des économies … tout ça sans même produire de déchet !

Et vous, vous utilisez l’huile de coco également ? Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous !

Lire aussi :

Le panier de cosmétiques faits maison, un cadeau de Noël original et personnalisé !


19 réflexions sur “L’huile de coco, l’or blanc de ma salle de bain

  1. Quelle bonne idée d’utiliser l’huile de coco comme hydratant. Elle est très agréable sur les pieds et les mains. Et en plus, elle sent bon !
    J’en utilise aussi en fond de sauteuse pour faire revenir des légumes coupés en morceaux (carottes, choux, …). Cela donne un bon petit goût et c’est excellent pour la santé !

    J'aime

  2. Bonjour,moi je l utilise pour l excema de ma fille et hop plus rien c est naturel ça sent bon et plus de crème chimique de cortisone qui coûte un bras

    J'aime

    1. Bonjour Karine,
      Vous parlez de l’huile de coco ?🙂 C’est super que vous puissiez vous passer de ce genre de crèmes ! Comme il n’y a pas de parfums artificiels, de conservateurs, etc l’huile de coco est aussi très peu susceptible de provoquer des allergies !🙂
      A très bientôt sur le blog,
      Aline

      J'aime

  3. bonjour Aline, désolée mais je relève une petite incohérence dans votre article : vous dites que l’huile pénètre bien mais qu’elle peut boucher les pores de la peau… ce qui signifie donc qu’elle ne pénètre pas tant que ça. parmi les huiles végétales, il y en a énormément à utiliser comme « base » pour fabriquer ses cosmétiques, et selon l’effet recherché, on ne va pas utiliser la même : certaines sont plus fines (ex : Argan) et pénètrent bien les couches superficielles de la peau; elles sont donc intéressantes pour avoir un effet ‘en profondeur’ car elles vont migrer en entrainant les principes actifs de différentes huiles essentielles associées. d’autres vont vraiment rester à la surface car plus épaisses (ex : l’huile d’amande douce) et dans ce cas, seront plus à associer à un effet de protection de la surface de l’épiderme (typiquement pour le froid par exemple). je ne sais pas dans quelle catégorie placer l’huile de coco, je ne me suis pas encore renseignée. qu’en pensez-vous?
    claire

    J'aime

    1. Bonjour CLaire,
      Merci beaucoup pour cette précision vraiment intéressante🙂 Après avoir appliqué de l’huile de coco, la sensation d’huile ou de crème sur la peau disparait agréablement très vite, à la différence, comme vous dites, de l’huile d’amande douce, ou même de la plupart des crèmes hydratantes du commerce. Je ne suis pas experte de différentes huiles et de leurs propriétés précises, mais effectivement il est conseillé d’utiliser voire combiner plusieurs huiles végétales différentes (argan, coco et jojoba, par exemple) car elles se complètent bien🙂
      Merci encore !
      Aline

      J'aime

  4. Je ne suis pas opposée à une utilisation de l’huile de coco de temps à autre, mais la vogue des produits bio « exotiques  » me rend soucieuse. Ils viennent de très loin et sait- on dans quelles conditions elles ont été produites ? ( là je pense plus à des produits comme les baies de gogi). Et surtout, je suis sûre que nous pouvons trouver localement des plantes aussi performantes, et qu’il seraent bon de redécouvrir : par exemple, la bourrache était autrefois cultivée pour son huile, elle est maintenant considérée comme une plante sauvage, de nombreuses autres plantes ont connu le même sort. Consultons nos grimoires, encourageons la redécouverte de variétés locales beaucoup plus interessantes que nous pouvons le soupçonner…

    J'aime

    1. Je suis d’accord avec vous, Catherine, et je trouve ce point très intéressant🙂 Habituellement, j’évite ce genre de produits exotiques à la mode. Mais l’huile de coco est particulièrement pratique, notamment grâce à sa texture (pour faire mon déodorant en pâte, par exemple). On peut la compléter avec des huiles végétales plus locales, comme l’huile d’avocat, ou d’amande douce, par exemple (à choisir selon votre type de peau). Cela permet de ne pas utiliser trop l’huile de coco, pour éviter la grande consommation d’un produit provenant de loin😉 Par ailleurs, il existe plusieurs qualité d’huile de coco (et donc différents impacts environnementaux ou sociaux). La meilleure est l’huile biologique, éco-labelisée et extraite à froid🙂
      Aline

      J'aime

  5. J utilise l huile de coco bio depuis déjà 2ans de cette façon .. 1 à2fois par jours après ma douche comme crème hydratante pour le corps…. 1 fois par semaine je me fais un gommage exfoliant du corps surtout avec de bon geste mouvement circulaire justement pour bien nettoyer les pores ..ensuite je me rince avec de l eau tiède en prenant bien soin d enlever les petits grains de mon exfoliation….dernier jet eau froide pour bien refermer les pores ….une bonne utilisation du produit donne un bon résultat 👍 je suis ravie de vous partager mon expérience sur l huile coco…

    J'aime

  6. Bonjour,
    J’ai découvert l’huile de coco en début d’année et j’adore sa polyvalence, autant que son parfum gourmand.
    Je l’utilise de différente façon :
    – en soin pour cheveux, une infime quantité pour lustrer les cheveux et les nourrir la veille du shampoing
    – en masque capillaire avec yaourt, miel et henné
    – pour fabriquer mon déo
    – en massage sur le visage : peau nettoyée et nourrie en même temps
    – en gommage avec du bicarbonate
    – appliquée sur le corps après la douche
    Alors oui c’est pas vraiment locavore, mais ses utilisations son si multiples que pour moi ça reste un produit intéressant et aujourd’hui indispensable.

    Pour les gourmandes, essayez juste une pointe d’huile (si elle est figée, sinon c’est une goutte😉 sur un carré de chocolat noir …

    J'aime

  7. Bonjour,
    J’adore l’huile de coco. Il y a un usage dont vous n’avez pas parlé et qui pourtant est top: c’est un excellent démaquillant. Je n’utilise plus que ça. C’est d’une efficacité redoutable sur le mascara et ça ne pique pas les yeux.

    J'aime

  8. Bonjour,
    Petite question au sujet de sa conservation ? J’utilisais un pot dans ma
    salle de bain mais au boût de plusieurs mois (un gros contenant et un usage parcimonieux), elle s est altérée et est devenue rance. Je me demandais si vous la mettiez au frigo ?

    J'aime

    1. Bonjour Lucile🙂 Non, je ne la mets pas au frigo. Je conserve la mienne à température ambiante pendant plusieurs mois. je n’ai jamais eu de souci d’huile rance … L’avez-vous laissée ouverte ?
      Mais ne la jetez pas, vous pouvez encore l’utiliser😉
      Aline

      J'aime

  9. bonjour,

    j’ai personnellement découvert l’huile de coco en faisant des recherches pour lutter contre les poux de ma fille.
    voici ce que j’ai trouvé ailleurs sur le net :
    le fait que cette huile soit particulièrement fine, appliquée sur l’ensemble de la chevelure et du cuir chevelu, elle étouffe très efficacement les poux, ce qui permet après une dizaine de minutes d’application et un (ou deux…) shampoing, de passer le peigne à poux et de les décrocher sans difficultés.

    solution testée et approuvée qui présente l’immense avantage de ne pas utiliser les produits habituels très agressifs.

    MC

    J'aime

Commentez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s